28 septembre 2017 : tous au pique-nique !!!

On connait le pique nique républicain organisé lors des Fêtes Escales et qui se déroulent pendant la période estivale au mois de juillet mais cette fois-ci il faudra faire avec un autre genre de pique-nique qui n’est pas orchestré par la ville de Vénissieux mais par un Collectif des Mamans et l’Association France des banlieues dont le président est Mokrane Kessi.

En quoi consiste ce pique-nique Républicain ? Le principe est simple, selon le Collectif des Mamans et de ‘Association France des banlieues, il s’agit de dénoncer l’absence de repas de substitution dans les cantines des écoles de Vénissieux. 

Selon un article du Progrès en date du 27 juin 2016 concernant une pétition mise en ligne par Lotfi Benkhelifa (PS) pour permettre aux enfants vénissians de disposaient  du même choix que les enfants lyonnais : menu classique ou menu complet sans viande, Michèle Picard avait répondu :

accéder à cette requête reviendrait à faire entrer le fait religieux dans un service public

Pourtant Régis Charre, prêtre à Vénissieux et un des 34 membres de la commission laïcité et vivre ensemble présidé par M. Djillanie BenMabrouk, a déclaré :

proposer un menu sans viande n’est pas nécessairement faire rentrer la religion dans la cantine municipaleDès que quelqu’un demande à prendre en compte les enfants musulmans, on dit qu’il veut faire entrer la religion dans la municipalité. Les bannières se lèvent et on dit tout de suite non. Je pense qu’au contraire, proposer des menus avec ou sans viande tous les jours, comme c’est le cas à Lyon où à Décines, respecte la laïcité.

Selon M. Dureau conseiller municipal PS et qui fait aussi partie de la commission Laïcité, il a écrit un commentaire suite à un post sur FaceBook :

La commission laïcité a pour le moment simplement fait le tour de la question. Le problème est que la laïcité vue par la mairie de Vénissieux c’est plutôt un contre sens permanent. La maire n’a pas du tout compris le principe de la laïcité et pour le moment c’est plutôt l’impasse sur les propositions. Je veille

Mais qui parle de religieux, Mme la mairesse, il ne s’agit pas de mettre de la viande Halal, Casher ou toute autre revendication religieuse mais simplement permettre à des enfants de pouvoir avoir le choix d’un menu avec ou sans viandes.

Entre nous on se demande à quoi sert vraiment cette commission, et quelles sont les différentes conclusions de leurs réunions ?

Selon les organisateurs qui ont décidé de créer ce pique-nique républicain, ce rassemblement a pour but de dénoncer une situation qui n’a plus aucun sens, et M. Kessi, ex conseiller municipal, déclare « çà suffit les bêtises », tout en déclarant 

La ville de Vénissieux a fait le choix de priver nos enfants de cantine au nom d’une laïcité à ajustement variable. Le lundi et le jeudi la municipalité impose un repas unique en excluant des milliers d’enfants de notre ville des restaurants scolaires et les empêchant ainsi de manger à table avec leurs petits camarades.

Un des articles du règlement du service public de restauration scolaire de Vénissieux, nommé « Article 1 – Objectifs – » précise : 

  • Faire du moment du repas un temps convivial, de détente, d’apprentissage du comportement à table : respect des autres (élèves, adultes), autonomie
  • Fournir un repas de bonne qualité aux enfants et favoriser leur éducation nutritionnelle, notamment en les invitant à goûter à tous les plats

Pourtant des mamans indiquent que les enfants ont l’obligation à goûter à tous les plats, alors que le règlement stipule « invitant à goûter à tous les plats »  Où se trouve la limite entre « inviter » et « obliger ». A ce titre le conseiller municipal PS Lotfi Benhélifa avait déclaré dans LyonCapitale

Mme Picard met en place des selfs, c’est très bien, à condition que dans les self, non seulement on donne le choix, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui, mais aussi qu’on ne force pas les enfants à tout goûter (Vénissieux : la viande dans les cantines, entre non-dit et débat)

Selon le CCIF (Collectif Contre l’Islamophobie en France) « certaines mairies ont donné des instructions pour que le personnel de cantine pose de la viande systématiquement dans chaque assiette, voire oblige chaque enfant à manger de la viande ! » l’association rappelle que :

Aucune disposition légale n’impose aux enfants qui fréquentent la cantine scolaire de goûter à tous les aliments proposés.

Fin août 2017, la décision du Tribunal administratif a annulé la délibération du Conseil municipal de Chalon-sur-Saône supprimant les menus de substitution dans les restaurants scolaires rétablit dans son principe le consensus acquis et appliqué depuis plus 1984 dans la restauration scolaire Chalonnaise. Même le parti communiste français du Grand Chalon avait salué la décision du tribunal en déclarant : 

La décision du tribunal vient clore une provocation du maire de Chalon. Les restaurants scolaires sont un service public censé proposer une restauration avec le plus d’offres possible afin que chaque enfant et chaque famille puisse faire ses choix, tout en bénéficiant d’un menu équilibré.Exclure de fait, des enfants de la restauration scolaire en limitant le choix des menus est indigne d’un élu républicain alors même que dans certaines catégories sociales il s’agit du seul repas équilibré de la journée.(Source LeJournalEditionDeChalon)

La municipalité communiste de Vénissieux devrait prendre comme exemple le parti communiste français de Châlon.

A ce jour, le pique-nique aura bien lieu le 28 septembre 2017 devant l’école Jules Guesdes, sauf refus des autorités concernées. Pour avoir de plus amples informations il suffit de consulter le groupe FaceBook Veniss-Entraide

 

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

VénissieuxInfos
%d blogueurs aiment cette page :