À Vénissieux : dur dur d’être blogueurs !!!

Après les Potins d’Angel, c’est au tour de LyonMag, de publier un article dont le titre est À Vénissieux, les blogueurs n’ont qu’à bien se tenir.

C’est le mardi 16 mai 2017 que Lotfi Benkhélifa (PS) et Farid Benmoussa, administrateur de la page FaceBook Vénissieux PoubelleLaVille, sont convoqués devant le tribunal correctionnel de Lyon.

Mais qu’est-ce qu’on leur reproche. Selon LyonMag :

Lotfi Ben Khelifa s’est permis de publier des extraits d’une lettre d’insultes et de menaces de mort adressée à Mohamed Boudjellaba qui avait intenté un procès au maire de Givors. Dans ce courrier, le courageux anonyme s’en prenait également à Lotfi Ben Khelifa en ces termes « Tu es le même foutla-merde que Lotfi Ben Khelifa (sic) conseiller municipal de Vénissieux qui baise avec la putain de maire Michèle Picard ».

Quant à Farid Benmoussa, il est aussi appelé à la barre pour avoir diffusé un commentaire sur le profil Facebook de Lotfi Ben Khelifa conseiller municipal vénissian PS et farouche opposant et adversaire de Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux.

Mais tout ceci à un coût pour ceux qui sont attaqués, de plus le maire de Vénissieux réclame par l’intermédiaire de ses conseils 8 000 euros de dédommagements.

Il devient dangereux à Vénissieux de pouvoir s’exprimer. On va devoir faire attention à chaque mot que l’on écrit.  Et comme le dit si bien l’article des Potins d’Angel et LyonMag

On ne sait pas ce que la chambre de la presse va décider, mais si elle devait poursuivre tous ceux qui utilisent des expressions comme : « putain de camion, putain d’ordinateur ou putain de con », c’est toute la ville de Toulouse qu’il faudrait enfermer

Putain de clavier qui déconne :-)  qu’est-ce que je vais pouvoir écrire les prochains jours   :D  

Plus sérieusement, en 2014 VénissieuxInfos a dû faire face à la justice face à une plainte en diffamation. Procès perdu par les plaignants. Mais Azzedine Mébarki, vénissian et administrateur d’une page FaceBook devrait aussi comparaître dans quelques semaines puisqu’il est poursuivi pour injures pas 6 élus de la majorité municipale.

Je vais reprendre une citation d’une maire communiste et qui a écrit :

Charlie Hebdo ? « Toucher à la liberté d’opinion, à la liberté de penser, à la liberté de la presse, au pluralisme et à la laïcité,c’est toucher au coeur de nos principes républicains. La cible est clairement affichée : c’est l’espritde la République, ce sont les fondations de la démocratie qui ont été visés. (…) La France, de par son histoire, de par son attachement séculaire à la liberté de la presse,à la presse satirique et humoristique en particulier, a aujourd’huiperdu le sourire

Je suis certain que vous avez tous trouvé qui a prononcé ces mots. 

L'info c'est le partage !.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.