Courtenay et Arandon

Courtenay et Arandon est un site naturel de 42 hectares comportant 3 étangs ou l’on peut pratiquer de la promenade, faire du pique-nique, de la pêche pendant les périodes autorisées, ou aller à la découverte de la nature afin d’observer les oiseaux.

Je ne sais pas si beaucoup de vénissians sont au courant mais ce site appartient et est gérer par les communes de Vénissieux, Vaulx-en-Velin, Bron, Pierre-Bénite et Givors.

Pour les amateurs de la pêche deux étangs de 8 et 6 hectares sont aménagés et un empoissonnement a lieu chaque année : carpes, brochets, gardons et truites dans le canal de dérivation, il y a même un poste de pêche accessible aux handicapés.

Pour la découverte des oiseaux l’étang nord de 17 hectares constitue une vraie réserve ornithologique avec une hutte d’observation implantée en bordure de l’étang. On peut y trouver plusieurs espèces : cygne, canard colvert, grèbe huppé, grèbe castagneux… Bref un régal, pour les passionnés de la nature. Et le tout gratuitement

C’est le  SiVal (Syndicat intercommunal pour les Vacances et les Loisirs) qui a en charge d’entretenir ce site naturel de 42 hectares. Pour Vénissieux la représentation du sival est représentée par deux délégués titulaires pouvant être remplacés par deux délégués suppléants. Lors du conseil municipal du 22 avril 2014, la délibération n° 2014/36 du 22 avril 2014 ont été nommés deux délégués titulaires et deux délégués suppléants :  

Les délégués titulaires : M. Jean-Maurice GAUTIN, M. Aurélien SCANDOLARA

Les délégués suppléants : Mme Andrée LOSCOS,  M. Abdelhak FADLY

Mais malheureusement ce site va être mis en vente par les communes, car selon le site Expressions, le SIVAL sera dissous en fin d’année prochaine, et les activités continueront jusqu’à fin 2016 mais le site sera mis en vente avant. Et pourquoi donc. 

La raison est simple, les communes citées parlent de restrictions budgétaires et la ville de Vénissieux ne peut à elle seule financer le site. Comme le dit l’article de Expressions 

Il reste donc une année pour profiter gratuitement des deux étangs de 9 et 6 hectares aménagés pour la pratique de la pêche, réservée aux habitants et aux agents des cinq communes, ainsi qu’à certains comités d’entreprises.

Jean Maurice Gautin adjoint au maire de Vénissieux en charge du Cadre de vie a déclaré au journal local Expressions que

“Les communes  allouent au SiVal un budget annuel total de 140 000 euros. Une subvention variable selon les 5 communes en fonction de leur population. Vénissieux est le plus gros financeur, avec 40 000 euros.

Bon, personnellement, je ne connaissais pas ce parc naturel, par manque d’information, mais si la ville de Vénissieux, finance à hauteur de 40 000 euros sur un total de 140 000 euros, on peut dire que pour le bien des habitants et de la nature, cela aurait été bien de garder la gestion ce parc par la commune et de trouver d’autres partenaires.

C’est bien dommage, par contre, les travaux pour la nouvelle salle de « Bizarre » qui ont coûté  1.8 millions d’euros, là on trouve de l’argent, mais pas de quoi s’inquiéter puisque la maire de Vénissieux a déclaré « Bizarre est financée à 80% par l’Etat grâce à la DDU« 

Et ils en pensent quoi les écologistes de la majorité ?

Les informations sur cet espace naturel

Ville de Vénissieux LES ÉTANGS DE COURTENAY ET ARANDON

→ Lire le reportage sur Expressions: → Le site de Courtenay et Arandon sera mis en vente

→ Présentation du site de Courtenay et Arandon

L'info c'est le partage !.

1 Commentaire

  1. suis vraiment triste de cette nouvelle j’habite Vénissieux et depuis plusieurs années nous allons pratiquement tous les weekend a cet étang mon fils et un passionnes de pèche et pour nous parents nous profitions du calme et du cite exceptionnel il et vraiment dommage de perdre cet endroit

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.