Silence radio des autorités pour Jeunes et Conscients


Je remets ce sujet sur la table car je l’avais déjà évoqué lors d’un précédent article mais suite à un message de l’association Jeunes et Conscients, je trouve que les explications qu’ils ont publiés sur FaceBook, sont assez troublantes sur le silence de cette municipalité qui nous parle souvent du vivre ensemble et de la jeunesse.

Voici une association qui propose un panel d’actions (maraudes, soutien, débat…) et il semblerait que la ville fasse un silence radio incompréhensible. 

Suite à mon précédent article en date du 03 janvier 2018, les responsables de cette association ont décidé d’apporter des précisions sur le manque d’intérêt de la ville à aider Jeunes et Conscients.

 

Certains m’ont rapidement jugé en déclarant que le titre de mon précédent article, Jeunes et Conscients, dénonce le silence de la mairie, aurait été un peu exagéré, mais malheureusement les écrits des responsables de l’association ne font que conforter ce que je pensais :

Effectivement le message que nous avons fait passer dénonce bel et bien le silence d’une mairie qui ne souhaite pas faire avancer ce genre d’initiative.

Devant le silence de la municipalité, l’association avait l’intention de déménager, en précisant que plusieurs villes les soutiennent, tout en leur proposant de les faire évoluer. Alors pourquoi la mairie de Vénissieux reste silencieuse face aux courriers envoyés depuis deux ans :

Pendant plusieurs mois nous avons envisagé de déménager l’association dans une autre ville (plusieurs villes nous soutiennent et souhaitent nous faire évoluer). La mairie de la Ville de Vénissieux n’a pas répondu à nos courriers depuis 2 ans.

Le président a même eu l’occasion d’interpeller Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux, en la questionnant sur ces courriers, sans réponses. Et selon le président la mairesse, a bien précisé qu’elle « les avait bien lu et qu’elle avait chargé son adjointe responsable de la jeunesse de les contacter ». A priori aucun contact n’a eu lieu.

Une demande de subvention a été déposée afin de pouvoir organiser des actions, et selon selon Messieurs Elies kraimi et Mai Mouad, le dossier était bien ficelé. Or il semblerait que la réponse de l’adjointe en question, ne semblait pas être sur la même longueur d’onde, puisqu’elle « invoqua l’utilisation de « scapscast » (snapchat en langage communiste) comme étant un fléau poussant les jeunes à faire des « bêtises » 

La mairie se retira à de nombreuses reprises lors d’événements en partenariat avec notre association.

Comment expliquer cette situation ? On espère que l’adjointe en charge de ce dossier, qui a bien évidemment un droit de réponse, nous donnera quelques précisions.

Nous nous devons de dénoncer cette situation que nous vivons avec notre mairie qui au lieu de nous voir comme des atouts pour la jeunesse, nous traite comme des menaces. Nous n’attendons plus d’efforts de la part de la mairie tant que Madame Picard sera maire…

L’association a malgré tout, décidé de rester sur Vénissieux afin de faire vivre leurs actions et leurs projets. Une aide de la part des vénissians seraient la bienvenue afin de laisser à ces jeunes, le libre choix de pouvoir continuer qui a le mérite d’exister sur Vénissieux, et ainsi leur permettre de continuer leur différente action dans une démarche citoyenne et républicaine.

L'info c'est le partage !.

Laisser un commentaire