Label Cités éducatives

CREATOR: gd-jpeg v1.0 (using IJG JPEG v62), quality = 100

Encore une initiative du gouvernement, qui pourrait être utile pour les collèges des Minguettes/Clochettes, mais pas que car ce dispositif ne concernerait pas uniquement ces établissements. Parmi les 130 quartiers prioritaires de France qui s’étaient portés candidats, le gouvernement en a retenu 80 dont les collèges vénissians et un des Clochettes

  • Elsa-Triolet
  • Paul-Éluard
  • Jules-Michelet
  • Collège Alain de Saint-Fons.

 

Selon le Ministre, l’Etat va accompagner les 80 collèges avec un financement de 100 millions d’euros sur trois ans sur l’ensemble du territoire : 

« L’État les accompagnera avec près de 100 millions d’euros engagés sur les trois prochaines années et l’engagement de toute la communauté éducative. Dès la rentrée 2019, une enveloppe sera déléguée par cité éducative pour soutenir la dynamique »

C’est suite à une expérimentation menée sur le terrain par les élus locaux, les services de l’État et les associations à Grigny, à Clichy-sous-Bois que le gouvernement a décidé d’étendre cette initiative.

La Label Cités Educatives est basé sur trois axes mais ne concerne pas uniquement les collèges puisque selon le syndicat SUD, « le principal-e disposera d’un fonds de 30 000 euros qu’il lui sera possible de dispenser, aux écoles, mais aussi à des associations ou bien même aux entreprises qui accueillent des stagiaire »

  • Conforter le rôle de l’école
    • Rechercher une meilleure mixité sociale et scolaire en créant des filières et des formations innovantes et attractives
    • Améliorer le bien-être de tous, élèves et personnels en améliorant la qualité et l’utilisation des locaux scolaires sur les temps périscolaires
    • Renforcer le suivi personnalisé des élèves en amont et sur la durée avec un travail coordonné entre les cycles, et les divers dispositifs culturels, éducatifs sportifs de prise en charge des jeunes sur les différents temps et l’ensemble du territoire
    • Encourager l’ambition scolaire avec un accompagnement des élèves sur la persévérance et l’orientation
    • Encourager la coopération avec les parents
    • Renforcer les alliances éducatives à l’interne et avec les partenaires avec le développement d’actions de formations communes afin de partager les enjeux et le sens des actions
  • Promouvoir la continuité éducative
  • Lire la suite du document sur cette page → Label Cités Educatives

Mais mettons quand même un petit bémol sur cette initiative car le syndicat SUD éducation dénonce une nouvelle mesure de démantèlement de l’éducation prioritaire, car pour eux, le système serait opaque :

« Le ou la principal-e disposera d’un fonds de 30 000 euros qu’il lui sera possible de dispenser, aux écoles, mais aussi à des associations ou bien même aux entreprises qui accueillent des stagiaires. C’est donc bien un système opaque et clientéliste qui se dessine à travers les cités éducatives.»

Communiqué de presse du Syndicat SUD

Faut-il donc se réjouir de cette initiative gouvernementale, en sachant que la rentrée a commencé avec une grève le 5 septembre au collège Elsa Triolet, où des enseignants se sont postés devant les grilles du collège pour réclamer des ouvertures de classes.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.