Après le suicide d’une septuagénaire : le maire de Vénissieux porte plainte

Toute la ville a été ému suite au drame qui s’est déroulé à Vénissieux, une septuagénaire s’est donné la mort à cause d’une expulsion. Et c’est pour cela que Mme Le Maire a décidé de porter l’affaire devant la justice pour « non assistance à personne en danger et atteinte à la dignité humaine ». Mardi 3, avril 2013,devant la médiathèque et  à l’appel du Parti de Gauche, du PCF, du MRC, et de Lutte Ouvrière, une centaine de personnes se sont réunies a Vénissieux en mémoire de la victime et ont signé une lettre ouverte adressée aux ministres de l’Intérieur et du Logement, appelant également à «interdire les expulsions locatives en 2013.» Oui seulement une centaine de personnes, si vous décomptez le nombre d’élus, le nombre de syndicalistes, le nombre de personnes « invités à venir », différents membre d’association, on peut dire que les habitants ne se sont pas trop déplacés, et c’est dommage. Car comme le dit Mr Girard, le seul moment de dignité de ce rassemblement fut la minute de silence en mémoire à la personne décédée. Le reste n’était que discours et peut-être bien un peu de récupération politique. Les arrêtés anti-expulsion qui sont renouvelés chaque par la ville sont inutiles et contre productif. Pour faire cesser les expulsions, c’est par le biais d’une loi votée à l’Assemblée Nationale et pour cela; Mme le Maire devrait dans un premier temps en parler avec ses amis PS de la majorité municipale. Bien évidemment ce suicide est un drame, et il est intolérable et il aurait fallu tout faire pour éviter la souffrance de cette personne. Mais est-ce que les services sociaux de la ville, du département, du conseil général, de la préfecture, et qui d’autres, ont fait tout ce qu’il fallait. Je n’en suis pas sur, sinon le drame aurait pu être évité. Alors Mme le maire peut faire toutes les réunions ou rassemblement ou ce qu’elle veut, seule une loi pourra peut-être éviter ce genre de drame. J’espère que lors de l’enterrement de cette personne, il y aura autant de personnes que ce mardi 30 avril 2013 devant la médiathèque de Vénissieux.

L'info c'est le partage !.

1 Commentaire

  1. Je suis touchée par ce nouveau drame de la pauvreté. Je tenais à envoyer ce message à la dirigeante de cette Ville :

    Eh bien Madame le Maire et ses élus ne se bougent que quand il y a « mort d’hommes » ?
    Il faudrait qu’elle s »indigne également quand dans des structures telles que la mission locale de Vénissieux, pour ne pas la citer, où elle est présidente on « tue » les gens, après 23 ans de carrière, en les licenciant sans motifs…… Pourtant elle en a été informée et n’a pas bougé un petit doigt !
    Peut-être aurais-je dû en finir comme l’a fait malheureusement cette personne. Peut-être que madame le Maire se serait indignée et aurait également porter plainte et interpellée le Ministère du travail pour dénoncer ce genre de management. Tous nos dirigeants n’en ont rien à foutre que ce soient des expulsions ou des licenciements. Le principal pour eux est d’être élus ou réélus. Le petit peuple ne sert qu’à mettre le « bon » bulletin dans l’urne et de les laisser faire comme bon leur semble.
    MADAME, IL FAUT REAGIR QUAND LES PERSONNES CONCERNEES SONT ENCORE VIVANTES, PAS QUAND ELLES SONT MORTES !

    A BON ENTENDEUR, SALUT !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.