Benjamin Nivard : une candidature France Insoumise

Les Blein, Picard, Iacovella, Monchau, vous les connaissez déjà, c’est pourquoi il est intéressant de voir du côté des nouveaux candidats, puisque sur la 14ème circonscription du Rhône, pas moins de 17 personnes se sont déclarées à la Préfecture. Seront-ils tous présent pour faire campagne, nous verrons lors de la publication officielle des listes par la Préfecture du Rhône.

Donc regardons de plus près le candidat de la France Insoumise, Benjamin Nivard et Léa Leverd sa suppléante. Retenez ces noms, car vous aurez l’occasion de les entendre lors de ces élections législatives. Il est aussi fort probable de les rencontrer sur les marchés ou lors de porte à porte.

Cet ancien syndicaliste de 32 ans, vénissian et habitant sur le plateau des Minguettes, n’a jamais été élu dans une ville, c’est peut-être l’occasion de faire du renouveau dans la classe politique. Sa suppléante Léa Leverd, âgée de 36 ans est aussi vénissiane, et à eux deux, ils devront convaincre les électeurs de faire le bon choix. 

La candidature de M. Nivard, n’a pas été sans heurts. Convaincu par les idées de Jean Luc Mélenchon, il a décidé de rejoindre le mouvement La France Insoumise. A ce titre il décide dès le mois de février 2017 d’être candidat à la candidature pour les élections législatives. Au départ aucun obstacle ne venait entraver ce futur candidat à postuler. Donc, il est évident que ce n’est pas par opportunisme qu’il est candidat à la députation.

Lors des réunions des groupes d’appui, il a ete décidé qu’il fallait dans un premier temps s’occuper de la campagne présidentielle, puis viendra le moment des législatives. M. Nivard pris acte de la décision des militants et s’engagea pour faire campagne pour Jean Luc Mélenchon. Bien évidemment cela n’a pas empêché Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux, de lancer sa campagne électorale sans toutefois militer pour le candidat de la France Insoumise. Ce qui ne semblait pas non plus gêné son adjoint du Parti de Gauche, Idir Boumertit. 

Au lendemain du premier tour et vu le très bon score de Jean Luc Mélenchon, plusieurs personnes ont décidé de rejoindre la plateforme JLM et un grand nombre de gens se sont présentés aux réunions. Ce qui selon M. Nivard, était assez étrange de voir toutes ces personnes, qui n’étaient jamais venu à une réunion auparavant.

Et pour reprendre le fameux dicton, je dirais tout simplement « plus on est de fous, plus on rit« .

Et là, patatrac, certains militants de ces fameux groupes d’appui, lui ont fait comprendre qu’il était trop tard pour partir en campagne. La réaction de Idir Boumertit du Parti de gauche est un peu ambigu, puisque le 25 avril 2017 il déclare dans Expressions

…nous devons présenter dans toutes les circonscriptions les candidats les plus crédibles.

Qu’est-ce qu’un candidat crédible ? A qui pensait-il ? A Michèle Picard, ou à Benjamin Nivard ? À ce jour on ne sait pas si l’élu du parti de gauche fera campagne pour Benjamin Nivard. 

En tout cas il est clair qu’en février, le candidat de la FI était nommé

Mais il ne faudra pas compter sur le candidat de la France Insoumise pour faire des promesses. Il déclare vouloir être un candidat de terrain et sera présent aussi souvent que possible sur la circonscription, à l’opposé du député sortant. En tout cas il se dit prêt à faire campagne avec les moyens dont il dispose que ce soit d’un point matériel, et humain. En tout cas si le parti communiste et certains membres des groupes d’appui de la France Insoumise ne soutiennent pas Benjamin Nivard, le Parti Ouvrier Indépendant a officiellement décidé de faire campagne et militer pour le candidat de la France Insoumise.

Le divorce entre la France Insoumise et le Parti Communiste Français est bien entamé, même au niveau local et les jeunes militants ont bien l’intention de défendre le programme de Jean Luc Mélenchon. Son but est aussi cette envie d’avoir des représentants de la classe ouvrière à l’Assemblée Nationale.

Les électeurs auront le choix entre plusieurs candidats de gauche, et le candidat de la France Insoumise aimerait que la dynamique mélenchoniste se répercute au niveau de la circonscription pour les élections législatives.

 

L'info c'est le partage !.

3 Commentaires

  1. Avec un comportement ou tout ce qui n’est pas FI n’est pas à la hauteur, nous allons à la catastrophe.
    Le premier à payer la note, les Ouvriers que vous n’êtes pas.
    Salutations de politesse.
  2. je vous félicite par cette décision d’avoir deux candidat pour la France insoumises a Vénissieux il était temps!!
  3. Bravo et merci d’avoir tenu bon les Insoumis ! La 14e circonscription a besoin d’un nouveau souffle et au vu des scores de JLM aux présidentielles, il y a de la place pour vous ici, quoi qu’en disent les partisans de Mme Picard !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.