Panne de chauffage à Max Barel : qui va payer

Suite à la panne de chauffage et d’eau chaude du quartier Max Barel, les locataires dont la plupart sont logés par la Sacoviv, se demandent qui va payer.

Dans son article l’adjoint au logement parle de :

4 jours difficiles du mardi 17 au soir au vendredi 21 

Je pense que certains locataires ont connus des difficultés bien au delà des 4 jours. 

Pierre Alain Millet, président de la Sacoviv et adjoint à la ville de Vénissieux a fait un point presse afin de donner des précisions sur le dédommagement des locataires et les responsabilités et la place des assurances.

Nous chercherons s’il y a des responsabilités de tiers pour faire jouer les assurances

Pour l’élu communiste deux dépenses seront étudiés pour le dédommagement des locataires

 Les consommations d’électricité liées aux radiateurs électriques

La part d’abonnement correspondante aux jours sans chauffage

Mais cette panne a aussi un coût pour le bailleur 

Travaux de chaufferies provisoires

Recherche et de réparation de la fuite…

Mais pour rassurer les locataires le Président précise que :

ce ne sont pas les locataires qui sont concernés par ces dépenses, mais cela représentera une dépense exceptionnelle qui va pénaliser le programme de travaux de la SACOVIV.

Tiens donc, de quels travaux parle t-il. Les locataires aimeraient quand même en savoir un peu plus ?

Ils pourront poser toutes les questions nécessaire puisqu’une réunion est prévue avec les locataires le mardi 7 février 2017.

 

L'info c'est le partage !.

2 Commentaires

  1. « Pierre Alain Millet, président de la Sacoviv et adjoint à la ville de Vénissieux a fait un point presse afin de donner des précisions sur le dédommagement des locataires  »

    À mon souvenir il avait été prévu la même chose lors de l invasion des punaises.
    Étude au cas par cas des dedomament suite a la mise en déchèterie des meubles et le rachat.
    2 ans plus tard toujours rien. Ni traitement des 9 ou 15 autres allées.

    Admin dans ta boîte à souvenir tu dois avoir le tract de PAM faisant part de ces « promesses »

  2. La panne n’a pas affecté que Max Barel.
    Les locataires de la SACOVIV de plusieurs quartiers ont déjà supporté plusieurs pannes cet automne.

    Il ne faudrait pas que les problèmes plus lourds de Max Barel cachent l’étendue du problème qui est récurrent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.