Des lycéens à genoux à Mantes La Jolie

Depuis plusieurs jours, des blocages ont lieu devant l’entrée de plusieurs lycées du Rhône et partout en France. Certes des casseurs se sont infiltrés pour tout simplement faire des actes de violences qui sont inadmissibles.

Récemmentt, des images de l’arrestation de plusieurs lycéens des Yvelines jeudi 6 décembre ont fait le tour des réseaux sociaux, et suscité l’indignation des lycéens. Des jeunes mis à genoux, mais derrière la tête encadré par des policiers casqués, armés de matraques et de boucliers. Une personne commente : « Voilà une classe qui se tient sage ! »


 

Curieusement, on n’a pas entendu le ministre de l’Intérieur dénonçait cette situation. Les violences d’un petit nombre de casseurs ne justifient ce genre de méthode.

Thierry Laurent, Sous-Préfet chargé de la direction du cabinet auprès du Préfet des Yvelines a déclaré :

« Comment 70 policiers maintiennent-ils au calme 150 jeunes ? Il leur fallait bien trouver des moyens pour les faire tenir tranquilles. Je ne connais pas d’autres méthodes »

Si le maintien de l’ordre se résume à mettre à genoux des jeunes, mains derrière la tête, comme des prisonniers de guerre, et quelque soit les actes qui leur sont reprochés, cela reste des images inadmissibles et inacceptables.

L’UNL a dénoncé ce genre de comportement


 

L'info c'est le partage !.

1 Commentaire

  1. Et vous avez oublié de préciser qu’un des policiers ou peut être des policiers avec leur téléphones les ont filme et ont poste les vidéos sur des réseaux sociaux. On a entendu les politicards critiques les violences faite pendant les manifestations, mais rien sur les violences qui ont été faite sur des manifestants.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.