Discovery : nom de l’essai clinique lancé à Lyon

Non, ce n’est pas le programme de la chaîne de TV Discovery Channel, mais le nom donné à l’essai clinique, lancé et coordonné par l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) dans le cadre du consortium Reacting qui a démarré ce week-end en France et notamment à Lyon. 

Cet essai concernera des patients atteints de formes sévères du COVID-19 afin de tester quatre traitements expérimentaux.

L’essai DISCOVERY démarre avec cinq modalités de traitement :

  • soins standards
  • soins standards plus remdesivir,
  • soins standards plus lopinavir et ritonavir,
  • soins standards plus lopinavir, ritonavir et interféron beta
  • soins standards plus hydroxy-chloroquine.

La chloroquine intègre les essais cliniques de Discovery contre le coronavirus :

Selon le communiqué de l’INSERM, l’objectif est d’évaluer l’efficacité et la sécurité de quatre stratégies thérapeutiques expérimentales qui pourraient avoir un effet contre le Covid-19 au regard des données scientifiques actuelles :

« Nous avons analysé les données issues de la littérature scientifique concernant les coronavirus SARS et MERS ainsi que les premières publications sur le SARS-COV2 émanant de la Chine pour aboutir à une liste de molécules antivirales à tester : le remdesivir, le lopinavir en combinaison avec le ritonavir, ce dernier traitement étant associé ou non à l’interféron bêta, et l’hyroxychloroquine. La liste de ces médicaments potentiels est par ailleurs basée sur la liste des traitements expérimentaux classés comme prioritaires par l’Organisation Mondiale de la Santé.

Dans un premier temps, l’étude sera menée dans les hôpitaux de Lyon, Nantes, Paris, Lille et Strasbourg, puis sera à terme étendue à toute l’Europe incluant la Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg, le Royaume uni, l’Allemagne et l’Espagne pour « tester » les traitements sur 3 200 malades patients dont au moins 800 en France hospitalisés pour une infection COVID-19 dans un service de médecine ou directement en réanimation.

D’autres essais sont en cours avec l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), baptisé « Solidarity ».  

*Source → Inserm

 

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.