Confinement : des sanctions plus strictes

Face au comportement de certains, le gouvernement a décidé de durcir les sanctions, puisque un projet de loi autorisant un état d’urgence sanitaire a été adopté samedi soir à l’Assemblée Nationale

Un amendement rajouté pour y spécifier un durcissement des sanctions en cas de non-respect des mesures de confinement. Les récalcitrants vont être être davantage sanctionnés, et les récidivistes se verront appliqués une amende de 1500 euros d’amende et jusqu’à la prison en cas de plusieurs récidives.

Les sanctions en cas de non-respect des mesures de confinement :

  • l’amende de base soit 135 euros (375 euros en cas de majoration),
  • un autre manquement dans les 15 jours porte l’amende à 1500 euros.
  • si au bout de plus de trois reprises dans un délai de 30 jours, les faits sont punis de six mois d’emprisonnement et 3750 euros d’amende assortis d’une peine complémentaire de travail d’intérêt général.

Le vote devrait avoir lieu ce dimanche 22 mars 2020.

La question que tout le monde, quelle sera la durée de ce confinement, qui au départ était de 15 jours. A ce jour, le gouvernement n’a pas donné de détails, mais celui-ci risque de continuer étant que le pic de l’épidémie n’a pas été encore atteint, et que le nombre de cas positifs et de décès ne cesse d’augmenter.

C’est pour cela, il est conseillé de rester chez vous, et de sortir uniquement dans le cadre des dispositions notées dans l’attestation dérogatoire de déplacement

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.