La pharmacienne de Saint-Fons condamnée


Il y a tout juste un an, une affaire d’escroquerie avait fait grand bruit. Une pharmacienne aurait escroqué plus de 2 millions d’euros à la sécurité sociale. Selon l’enquête, la femme âgée de 47 ans avait mis en place un grossier système de délivrances de médicaments fictifs.

Mais la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) du Rhône a flairé l’arnaque en voyant que le chiffre d’affaires de sa pharmacie, rachetée en 2012 dans la ville industrielle de Saint-Fons, bondissait de 50% par an.

A cette époque l’ avocat Frédéric Lalliard avait déclaré : 

Les éléments de l’escroquerie ne sont pas établis à ce stade; il n’y a aucun enrichissement personnel. L’annonce du montant est faite pour impressionner, mais elle conteste les détournements. Des négligences de gestion ont pu être commises mais pas de fraude volontaire. (Le Progrès)

La pharmacienne avait nié les faits, malgré la saisie sur ses comptes bancaires de 1,3 million d’euros, alors qu’elle ne déclarait que 800 euros de revenus pour toucher des aides. La pharmacienne, radiée cet été, évoque des erreurs informatiques et ne reconnaît que quelques surfacturations. Les enquêteurs ont découvert qu’un transfert de 800 000 euros au Liban dont elle est originaire était dans les tuyaux, et un faux cambriolage avait été organisé, entraînant la disparition de ses ordinateurs où se trouvait sa comptabilité.

La condamnation prononcée par le tribunal correctionnel de Lyon, est tombée cette semaine avec 5 ans de prison ferme et le remboursement des 2,3 millions d’euros escroqués.

Lire l’intégralité de l’article de LyonMag → Escroquerie : la pharmacienne prend 5 ans ferme et devra rembourser plus de 2 millions

L'info c'est le partage !.

Laisser un commentaire