« La Sacoviv a bien toute sa raison d’être »

C’est par cette phrase, lors du conseil municipal du 12 octobre 2015, que finit l’intervention de Mme Picard concernant le Rapport annuel de la gestion de la Sacoviv pour l’exercice 2013-2014.

D’après l’→ Intervention de Michele Picard

Un travail de fond a été, et continue d’être mené activement

Ce travail de fond fait référence aux recommandations de la Cour Des Comptes et de la Miilos. → Rapport de la cour des comptes 

  1. Engager, en lien étroit avec la ville de Vénissieux, une réflexion stratégique sur l’avenir de la société. 
  2. Dissocier les fonctions de président du conseil d’administration de la société de celles de directeur général. 
  3. Mettre en place un contrôle interne fiabilisant le processus de recouvrement des loyers et des suppléments de loyer de solidarité. 
  4. Adopter des règles internes garantissant une publicité plus large, adaptée aux caractéristiques des marchés passés, en application de l’ordonnance du 6 juin 2005, selon des modalités librement définies. 
  5. Modifier les modes de comptabilisation des charges récupérables auprès des locataires

LyonCapitale avait publié le 06 octobre 2014, un article dont le titre était « Vénissieux : un rapport étrille la gestion de la SACOVIV« .

Si toutes ces recommandations ont été appliquées les vénissians et les locataires de la Sacoviv ne peuvent que s’en réjouir. 

En attendant, la Sacoviv a racheté au bailleur ICF Habitat Sud-Est, 86 logements sociaux, situés square Lebon -La Borelle. 

Donc, si la Savoviv, peut racheter des logements, c’est qu’à priori tout va et on ne peut que s’en féliciter, par contre, certains logements du parc locatif auraient besoin d’une vraie rénovation. Je prends l’exemple de certains logements du Couloud, ou l’on trouve parfois des radiateurs d’origine, et dont certains ne sont pas purgés toutes les années, une isolation à revoir, des portes d’entrée en bois…, je me demande s’ils sont encore aux normes pour les assurances ? Bref, y a encore du boulot.

Mais si la ville qui est actionnaire de la Sacoviv, pense que tout va bien, alors on n’a pas à se plaindre. 

Merci qui ? Merci ….

L'info c'est le partage !.

1 Commentaire

  1. bonjour
    notre intervention lors du conseil du 12 octobre, merci à vous.
    Rapport 35 : LBK, Acquisition de 86 logements sociaux à ICF

    Madame , le maire

    La SACOVIV, dont vous êtes actionnaire à 75% se propose d’acquérir 86 logements au bailleur social ICF. Nous ne pouvons que nous réjouir de l’augmentation du patrimoine immobilier de votre bailleur.

    La SACOVIV va injecter dans cette opération d’achat plus de 470 000 euro de fond propre. C’est une somme importante. Cela pourrait témoigner d’une très bonne situation financière.

    Cependant le rapport suivant sur la gestion de la SACOVIV pour l’exercice 2013/2014, ne témoigne pas d’une situation aussi bonne…

    Bien sûr, vous avez augmenté la part de petits travaux d’entretien de logement pour satisfaire les locataires, Mais nous étions en période d’élections, et certains esprits critiques pourraient y voir là un certains rapport…

    Quid du plan stratégique du patrimoine? Avez vous rénové entièrement les logements à Max Barel, à Duclos, au Monery, au Couloud, à Ambroise Croizat? Qu’en est-il de la réfection totale du chauffage promise aux locataires de Jacques Duclos et repoussée d’année en année, ces locataires qui ont vu leur facture s’envoler depuis leur raccordement au chauffage urbain ?

    Il ne nous semble pas que tous ces immeubles n’ont pas encore atteint un niveau de qualité technique, thermique, environnementale correspondant aux attentes des vénissians.

    Ne fallait il pas procéder à cette mise à niveau avant de se lancer dans l’achat de nouveaux immeubles ?

    Nous avons une seconde interrogation.

    Depuis plusieurs années, l’aide à la pierre est une compétence du grand Lyon

    la création de la métropole a permis d’amplifier cette tendance avec le début de regroupement des offices communautaires.

    Le pacte de cohérence métropolitain prévoit d’ailleurs une meilleurs coordination des communes et de la métropole en matière de garanti d’emprunt.

    Pourquoi décider aujourd’hui, en toute précipitation, d’augmenter le parc locatif de la sacoviv sans en débattre avec la métropole ?

    Pourquoi acheter seul des bâtiments vieillissants des années 30 qui vont générer d’énormes dépenses ?

    Ne serait-ce pas pour peser plus lourd et éviter d’être racheté pas un office HLM plus puissant ?

    Ne serait-ce pas une stratégie de défense de la sacoviv qui fait passer les locataires au second plan ?

    Pouvez vous nous répondre franchement, sans lire le texte qui vous a été préparé?

    Pouvez vous nous répondre, à nous, au conseil et au public, de manière claire et compréhensible.

    Laissez vos notes. Soyez pédagogique et convaincante.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.