Réhabilitation au Couloud : des couics et des couacs

La réhabilitation engagée par le bailleur la Socovir dans le quartier du Couloud se poursuit et les locataires doivent subir des désagréments, du fait que certaines pièces nécessitent de lourds travaux.

Le premier chantier a débuté en juillet 2020 avec le changement des radiateurs. Cela faisait des années que les locataires attendaient cette intervention, et il fallu attendre le plan de réhabilitation pour commencer les travaux. Lors de la pose des nouveaux radiateurs, plus petits que les précédents, il était évident que les défauts des murs seront visibles. Et à certains endroits, on ne peut pas dire que ce soit agréable de les laisser tel quel. La question était sur toute les lèvres, quand passera l’entreprise de peinture ? On est en Février 2021, et certains attendent toujours la venue des peintres donc les locataires sont obligés de laisser tel quel, à moins de faire à leur frais les travaux. Au vu des photos jointes, on ne peut pas dire que cela fait très joli

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En janvier 2021, le plus gros chantier concerne l’extérieur mais aussi dans les appartements :

  • Rénovation des façades, côté chambre et balcon
  • Modification des entrées 
  • Remplacement de toutes les portes d’entrées dont pour certains bâtiments un retournement des halls d’entrée principaux côté rue
  • Isolation des combles
  • Isolation des façades par l’extérieur côté chambres
  • Isolation sous dalle des logements
  • Passage d’une VMC autoréglage à hygroréglable

Mais ce qui intéresse les locataires, ce sont les travaux qui seront effectués dans les logements :

  • Remplacement des baies fixes des séjours par des fenêtres avec ouvrant
  • Remplacement des anciennes portes intérieures et portes de placards
  • Remplacement des portes palières des logements
  • Mise en place de brise-vue sur les balcons
  • Mise en place d’un sol PVC acoustique dans les salles de bains et wc
  • Option remplacement des appareils sanitaires cuisine et salle de bain
  • Remplacement des radiateurs / robinets thermostatiques

Sur le papier tout semble super bien organisé, et l’appartement témoin, nous laisse rêveur. Mais dans la pratique, la gestion des plannings des différents intervenants, laisse parfois certains locataires avec des désagréments gênants pour le quotidien, et prenons l’exemple d’un locataire, dont les travaux devaient commencer le 9 février, mais qui ont débuté que le 10 février. Bon on ne va pas chipoter pour un jour de retard, on va dire que ce sont les aléas d’une réhabilitation.

Mais pour que cela se passe bien, il aurait fallu une meilleur coordination. Les travaux ont donc commencé le mercredi 10 février, et il évident que ce lourd chantier ne peut pas se faire en deux ou trois jours, et les locataires ont été avisés que pour la cuisine les wc et la salle de bain, il faut compter à peu près une dizaine de 10 jours de travaux. 

Soit, cela on peut le concevoir, encore faut-il que les ouvriers soient présent chez le locataire toute la journée, mais ce ne fut pas le cas pour cet habitant qui a vu arrivé l’ouvrier à 7 h, mais qui est reparti à 8h30. Certes, pour la toilette quotidienne, la baignoire a été posée, mais toute l’ancienne tuyauterie n’a pas été enlevée par l’entreprise, donc pas évident de prendre une douche dans ces condition. Pour ce qui est de la cuisine, l’ancienne tuyauterie a été déposé, sans la pose des nouveaux, comme on peut le voir sur ces photos

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour rappel, ces travaux représentent pour la résidence Le Couloud, un coût de 55 000 € par appartement pour 220 logements réhabilités et augmentation d’au moins 10%.

  • Coût prévisionnel de ce chantier : 12.650.000 € soit 55.000 € / logement 
  • Financement prévisionnel
    • 30% subventions diverses (ANRU, aides aux économies d’énergie)
    • 70% emprunt couvert en partie par les fonds propres de la SACOVIV et par une augmentation de loyer

L'info c'est le partage !.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.