Rythmes scolaires : une mobilisation malgré le froid

La journée était très attendue par les parents et les enseignants et à mon avis suivi de près par la municipalité, puisque c’est ce jour que l’opération « école morte » a eu lieu. Malgré un froid sibérien, plusieurs parents se sont mobilisés et un certain nombre de groupes scolaires ont été impactés par cette mobilisation. Cette initiative a été préparée par des parents d’élèves avec le soutien d’enseignants. et les parents d’élèves avaient invités à garder leurs enfants à la maison ou se retrouver devant l’entrée des écoles à 8h15.

Le but n’étant pas de faire le buzz ou comme le dit un certain journal communiste local, « se passionner pour les rythmes scolaires », mais tout simplement revendiquer le droit de dire à la municipalité d’engager une large consultation bien que la mairie à promis une consultation d’ici fin 2018 pour la rentrée 2019.

Il faut rappeler que la ville de Vénissieux est l’une des rares communes du Rhône à maintenir la demi-journée d’école le mercredi matin alors qu’aucune large consultation n’a été effectuée auprès des parents et des enseignants qui sont au première loge. 

 

Il me semble que la municipalité était contre la mise en place des 4.5 jours d’école et aujourd’hui Mme Callut (PCF) adjointe à l’éducation nous dit que 

On a mis 15 mois pour mettre en place les 4,5 jours et demi. Détricoter ce que l’on a fait, c’est plus compliqué. Je rappelle aussi que c’est 600 agents qui sont impliqués dans cette réforme des rythmes scolaires.

Détricoter !!! Quelle drôle de terme, il s’agit pas de tricot mais d’enfant qui selon certains parents seraient souvent fatigués. Mais concernant les 600 agents, ont-ils des emplois à temps plein ou quelques heures par-ci, par là ? On aimerait bien entendre leur avis, d’autant plus que pour la plupart des emplois en périscolaire, c’est souvent des postes précaires. Mais Mme Callut, oublie aussi, que les parents et enseignants ne demandent pas la remise en cause des 4.5 jours, mais réclament que la mairie engage le plus rapidement possible une large consultation pour prendre en compte l’avis des parents et du corps enseignant.

Décidément on a l’impression que nos élus ont des difficultés d’être à l’écoute des habitants. En tout cas la mobilisation a plutôt bien fonctionné dans certains groupes scolaires puisque 88 élèves présents sur le groupe scolaire Charréard. Sur ces 88 élèves au moins 20 avaient leurs parents qui soutenaient le mouvement mais étaient obligés de les scolariser et la présence d’une dizaine de parents devant l’école pour expliquer le mouvement.

 

Du côté de l’école Saint-Exupéry, 70% des élèves sont restés à la maison mais très peu de mobilisation des parents devant le groupe scolaire. Il semblerait aussi que la mobilisation a bien été suivi chez les maternelles du groupe scolaire Flora Tristan.

Une réunion est prévue le jeudi 01 mars avec les syndicats se déroulera à la salle JEANNE LABOURBE vers le groupe scolaire PARILLY à 12h.

Reste à savoir ce que va décidé la mairie, suite à la mobilisation des parents. En tout cas ceux-ci semblent déterminés à ne pas lâcher prise.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.