Café-débat : un franc succès

Les médias nationaux de la presse écrite, télévisuelle et radio se sont déplacés à l’occasion de ce premier café débat sur le thême du « djihadisme, fantasmes et réalités » avec la présence de Mourad Benchellali ex prisonnier de Guantanamo. Cette première sur Vénissieux, organisée par Mokrane Kessi, militant politique, en partenariat avec VénissieuxInfos et Vénissieux, ville de Réussite, a été un franc succès. Certes il y avait un grande nombre de caméras et de journalistes mais un large public s’est aussi déplacé pour entendre l’histoire de Mourad et essayer de comprendre les raisons de son départ, son douloureux passage par Guantanamo, son retour en France et aussi lui poser toutes les questions, sans tabous et sans censure. Certains élus toutes tendances confondues étaient aussi présents. On regrette que la première magistrate ne se soit pas déplacée pour participer et pourquoi pas échanger avec un « vénissian ». J’espère que les journaux locaux Expressions, et Le Progrès ont pris compte que cet événement est une première sur Vénissieux et qu’ils publieront un article.

Avec parfois une voix tremblante, Mourad a su trouver les mots justes et simples pour expliquer son histoire. Une expérience douloureuse, et par le biais de son récit, les participants ont ressenti une grande émotion, et l’on pouvait imaginer qu’au fil de son récit, certaines images devaient refaire surface. 

Au delà des raisons de son départ pour le Pakistan et ensuite le camp d’entrainement en Afghanistan, puis le camp de Guantanamo, certains m’ont affirmé que l’on ne pouvait pas rester insensible face à ce témoignage sur la souffrance physique, psychologique…

L’Humanité peut-elle tolérer toutes ces formes de torture que l’homme peut inventer. Mais la souffrance ne s’arrête pas là, son retour en France n’est pas idyllique, car à sa descente d’avion, il est menotté tout en lui présentant une commission rogatoire. Emprisonné, il est classé en DHR « détenu à haut risque ».

Après avoir parlé en Belgique, en Suisse, il se pose la question pourquoi les « autres pays m’accueil comme une victime arbitraire alors qu’en France cela est difficileaujourd’hui cela commence à changer« . 

Puis vinrent les questions du public, ou toutes les personnes ont pu s’exprimer librement.

Un succès pour ce nouveau concept sur Vénissieux, qui permet aux vénissians de se réapproprier la parole. D’autres thèmes seront abordés au cours des prochains mois.

VénissieuxInfos, Vénissieux, ville de Réussite et Mokrane Kessi remercient le café de la Paix qui nous a permis d’organiser ce café-débat ainsi que toutes les personnes qui se sont déplacés pour assister à cette nouvelle forme d’expression sur Vénissieux.

Nous tenons aussi à remercier les médias qui se sont déplacés pour cet événement

TF1 France3 nationale– France 3 régionale – Arte TVM6 FranceInfo France CultureFrance Inter et le magazine l’Express 

Café débat "Djihadisme - Fantasmes et réalités

L'info c'est le partage !.

10 Commentaires

  1. Je vous donne une idée pour votre « boite aux souvenirs » en vous rappelant un passage d’un article du Progrès daté du 19 mars 2011 sur sa condamnation:

    A Vénissieux, Mourad Benchellali refuse de commenter la décision de la cour d’appel. Tout comme Nizar Sassi, son copain du quartier des Minguettes. « Il est encore sous le choc de la décision », témoigne son frère avec lequel il travaille dans une épicerie vénissianne. André Gérin, l’ancien maire de Vénissieux qui était allé défendre la cause de ces jeunes aux États-Unis est choqué. « Le jugement est incomplet. Les têtes de réseaux, en France, celles qui embrigadent les jeunes, elles ne sont pas condamnées ».

    http://www.leprogres.fr/france-monde/2011/03/19/guantanamo-les-trois-anciens-detenus-lyonnais-condamnes

    Le journalisme c’est aussi ne pas omettre sciemment une partie de l’histoire.

    Suite aux commentaires de Mr LBK, je tiens à lui préciser que pour éviter l’embrigadement de ces jeunes il faut déjà commencer par regarder son propre comportement et ne pas instrumentaliser la religion notamment à des fins électoralistes pendant les campagnes électorales. Faire courir des bruits qui peuvent monter les gens les uns contre les autres ne favorise pas le vivre ensemble et sert surtout d’argument d’appui pour les têtes de ces réseaux qui n’attendent que ça.

    En espérant que le récit de Mr Mourad Benchellali permette effectivement à des jeunes de ne pas faire cette bêtise. Informer, discuter, débattre est un très bon début. Cela permet aussi de casser certains clichés propagés par les médias.

  2. Enfin un débat digne de ce nom. Vénissieux a des talents la preuve il l’ont donné hier soir. ET enfin des vénissians qui ont des c….. de lever le voile comme l’a dit l’organisateur . Fier d’ètre vénissian quand je vois cela. BRAVO
  3. Bonne initiative des organisateurs qui ont reussi ce premier café débat. Une histoire touchante avec beaucoup d’emotions. Des médias un peu trop nombreux, et un public qui a joue le jeu en participant. Espérons que cette expérience sera renouvelle et ainsi donner la parole aux venissians. Merci a Mourad benchellali et aux personnes qui ont la magnifique idée de mettre cette nouvelle façon de s’exprimer librement et sans complexe.
  4. Soirée exeptionnelle !!!! C’est la 1ère fois que je vois cela a Vénissieux et avec un tel niveau. Franchement BRAVO a toute l’équipe organisation le récit de MOURAD BENCHELLALI poignant et Mr KESSI n’a rien a envier PPDA . Bravo a Mr HADDOU pour ce moment; On en veut encore !!!!!
  5. Bonjour , je n’ose même pas imaginer par ou il est passe ,bref l’ai connu alors qu’il était tres jeune tranquille quoi et de jour en jour je le voyais grandir , toujours avec un autre gamin de son âge a faire des conneries , et boum par ou est-il passé pourquoi en arrivé la !!! la question se pose, pourquoi !!!!!
    je lui souhaite un grand courage.
  6. Bonsoir merci à Mourad pour ce témoignage . Je l’encourage à continuer de rencontrer des jeunes attirés par le djihad . Comme il l’a si bien dit hier une personne « sauvée » est une victoire pour lui . Bravo Haddou et Mokrane pour votre soirée débat ,qui j’espère sera la première d’une longue série . Amicalement .
  7. Merci a Mourad de ce temoignage sincere. L épreuve suivante c est que son vecu soit raconter dans nos ecoles colleges lycee ça contribuera a dissuader quelqu uns de nos enfants qui auraient de mauvaises idées
    Madame le maire ne s est pas deplacée. .le contraire aurait été étonnant. Un membre de son cabinet et 2 elus étaient présents. En même temps prendre la parole en public sans note et sans fan club..je conçois que ce soit difficile pour elle.
  8. KESSI ETC ETC
    moi suis passé prendre une pizaa(oriental avec merguez halal à 7euros30, un moment lionel à essayer de me motiver pour prendre un hot dog mais ca c’est une autre histoire)
    pas interesssé par le sujet, mais force de constaté que c’etait blindé et que les personnes paraissaient pris par le sujet.
    bravo messieurs et vivement un retour de syrie pour une nouvelle belle soirée
  9. Très beau succès de la soirée sur le djihadisme d’hier !!! Merci aux organisateurs a Mourad Benchellali et aux public de tous horizons pour cette soirée-débat de très haut niveau ! Merci ! et merci a Rabah de nous avoir fournit le materiel Son …..et merci pour les photos

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.