Aïd El Kebir : disposition préfectorale

Les musulmans commencent à préparer la fête de l’Aïd El Kébir, qui est la plus importante des fêtes islamiques. Ce jour suit le rassemblement rituel sacré des pèlerins au Mont Arafat. Le sacrifice rituel s’effectue après la grande prière dans les abattoirs agréés par les pouvoirs publics dans le strict respect des règles sanitaires en vigueur et des principes religieux qui régissent l’abattage rituel.

Selon la Mosquée de Paris, le sacrifice rituel peut s’étaler sur les trois jours de l’Aïd Al-Adha car les capacités des abattoirs sont limitées

Comme chaque année, pour permettre le déroulement de cette fête dans les meilleures conditions, un arrêté préfectoral prescrit des mesures temporaires applicables du 22 juillet au 18 août 2019 :

  • Le transport et la livraison de bovins, moutons et chèvres sont interdits en dehors des abattoirs agréés et des lieux d’élevage régulièrement déclarés à l’établissement départemental d’élevage (EDE) ;
  • Le don ou la vente des animaux de ces espèces à d’autres personnes que des professionnels de l’élevage est également interdite ;
  • Cet arrêté rappelle que la détention de ces animaux vivants par des personnes non déclarées comme éleveur à l’EDE est strictement interdite.

La Préfecture du Rhône a établi une liste des abattoirs agréés et les abattages seront organisés en concertation avec la Grande Mosquée de Lyon, le Conseil Régional du Culte Musulman (CRCM) et les associations cultuelles musulmanes. Pour répondre à toutes les demandes, les particuliers désirant s’approvisionner en animal sacrifié pour l’Aïd ou les éleveurs désirant faire abattre leurs agneaux à cette occasion, peuvent également contacter, le plus précocement possible, les établissements d’abattage agréés disponible sur le site de la Préfecture.

Vous pouvez retrouver toutes les infos sur le site de la → Préfecture du Rhône.

RAPPEL : le transport d’animaux vivants dans des conditions ne satisfaisant pas à leur bien-être est une infraction punie d’une amende de 750 €” et que “le recours à l’abattage hors abattoir agréé est un délit réprimé par une peine de 6 mois d’emprisonnement et 15 000 € d’amende.

Sur cette carte, l’ensemble des structures « agréées » en Auvergne-Rhône-Alpes.

 

Bonne fête de l’Aîd

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.