PAM et concassage : un article pour rien

On a l’habitude des grands discours de M. PAM (Pierre Alain Millet) adjoint communiste à Vénissieux, on aussi pris l’habitude de ces écrits idéologiques sur son site internet, mais le dernier en date du 1 août 2019 parle des deux scénarios possibles pour enlever les gravats des démolitions.

Les deux scénarios envisagés par la Métropole : 

  • Un scénario sans valorisation des matériaux de démolition avec l’évacuation des matériaux par camions vers les différentes filières adaptées.
  • Un scénario de valorisation des matériaux de démolition sur site : concassage sur site et réemploi sur site pour réaliser les fondations des nouvelles rues et de la future place du marché. Ce scénario prévoit la mise en place d’une station de traitement des matériaux de démolition (concassage et criblage) sur le parking propriété d’Immobilière de Chemins de Fer (ICF), proche du gymnase J Brel et le stockage des matériaux valorisés sur une partie du site de l’ancien lycée J Brel.

Mais comme cela ne lui suffit pas de donner des explications, il pense avant tout à critiquer l’article du Progrès, et considère que le titre est accrocheur : 

L’article du Progrès ce 30 juillet, très représentatif des médias actuels, propose un titre accrocheur pour booster l’audience… presqu’un titre de polar : «folle inquiétude autour d’une usine de concassage ». Cela dit, si l’article ne dit pas grand chose des faits ….

Si l’article du Progrès ne dit pas grand chose des faits, selon M Millet, celui de l’élu communiste, et bien à mon avis, le tien n’en dit pas plus. Franchement j’ai passé 3 minutes de ma vie (lol)  à le lire sans rien savoir de plus, hormis que Mme Picard, maire communiste de Vénissieux, est en attente des études en cours : 

« Michèle Picard a donc bien raison d’attendre le résultat des études en cours pour prendre la meilleure décision pour les habitants, tous les habitants, des balmes comme du reste de la ville. »

Heu, faudrait bien que l’on m’explique, car concernant l’enlèvement de plus de 48 000 tonnes de gravats, deux scénarios sont proposées par la Métropole et l’adjoint au logement de la ville nous dit que des études sont encore en cours et qu’elles seront dévoilées à l’automne.

M. Millet nous fait une longue explication sur l’impact environnemental suite à la destruction des tours, puisque toujours selon l’élu communiste « la démolition à l’explosif ne se fait plus, pour des raisons de sécurité comme d’environnement ». Alors il a peut-être zappé un article du Progrès qui annonçait que la démolition de l’immeuble ICF se ferait peut-être par implosion, à moins que Le Progrès est aller un peu trop vite dans la publication, et en terme d’information, M. Millet doit certainement être informé de la décision du bailleur dans le choix de la démolition de cette barre ?

Alors que propose l’élu communiste ? Et bien en lisant le paragraphe ci-dessous, j’ai comme le sentiment que l’adjoint communiste n’est pas tout à fait contre l’implantation de cette usine de concassage si les études des experts de la Métropole considèrent qu’il n’y aura pas d’impact sur l’environnement et que toutes les mesures de sécurité sont prises pour les habitants

Le vrai enjeu est donc de savoir quelle est la solution qui au total produit le moins d’impact sur l’environnement, et donc notre cadre de vie, quel que soit le lieu de l’activité. Et de toute façon, il ne s’agit pas de renvoyer cette activité le plus loin de chez soi, mais de choisir le site qui réduise au maximum son impact, un site où elle sera fortement contrôlée et surveillée.

Donc il ne faudrait pas renvoyer pas cette activité le plus loin de chez soi, comme le laisse penser l’élu de gauche, et gardons là chez nous, et comme le pense les écolos, cela évitera les aller retour des camions, et gardons pour nous le bruit, les odeurs, et je pense aussi les poussières.

Article de l’élu communiste → Concassage, démocratie et développement durable

 

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.