Blein : professeur d’histoire grec

Non sérieux, vous ne me croyez pas, si c’est le cas, c’est que vous n’êtes certainement pas abonné à la newsletter du député de la 14 ème circonscription du Rhône, que certains reçoivent tous les vendredis dans leur boite mail, heu pardon courriel.

Plus sérieusement, M. Yves Blein, nous parle de mythologie grec et plus précisément de Gaïa. Franchement, à part enrichir notre culture générale, j’dirais que je ne vois pas le rapport. Que nenni, c’est que vous connaissez mal les politiques, toujours présent quand il s’agit de faire une inauguration, et selon le député, Gaïa aurait un rapport avec le nom de l’entreprise Gaya à Saint-Fons.

Mais alors, qui sont Gaïa et Gaya :

  • Gaïa : est une déesse primordiale dans la mythologie grec. Elle s’unira à Ouranos pour donner naissance aux Cyclopes et aux Titans. Elle est aujourd’hui généralement considérée comme la déesse de la terre.
  • Gaya : est une entreprise sainfoinarde, première en Europe d’une plate-forme de production de gaz vert à partir de biomasse sèche.

En 2013, le député avait participé à la pose de la première pierre, et le vendredi 20 octobre 2017, avec Nathalie Frier, maire de Saint-Fons, ils ont inauguré cet équipement industriel. C’est donc une usine chimique supplémentaire dans le couloir de la chimie !!!

Le principe de cette nouvelle entreprise, première en Europe, est de tester la production de biométhane à partir de bois (produits forestiers, plaquettes de bois, écorces ou encore résidus de l’industrie agro-alimentaire). Celui-ci proviendra d’une zone à moins de 70 kilomètres autour de l’agglomération lyonnaise. Le coût de cette installation appelée à se multiplier en France s’est élevé à 60 millions d’euros, l’Ademe ayant participé au financement à hauteur de 19 millions d’euros. (Source Le Progrès).

Le biométhane 2ème génération : est-elle une filière d’avenir ?

Mais ce que l’on aimerait savoir, c’est si des emplois ont été créés, ou un plan de formation mis en place pour les jeunes, car ce sont des thèmes important d’autant plus que Vénissieux compte pas moins de 8 000 personnes à la recherche d’un emploi, et je pense qu’à Saint-Fons, le chiffre doit-être aussi élevé. Le député Blein, Nathalie Frier ont-ils des réponses à ces questions.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.