Boîtes à souvenirs : « à part le suicide, qu’est-ce qu’ils leur resteraient »


On reste parfois surpris de certaines déclarations de nos élus locaux, qu’ils soient de droite ou de gauche. Récemment, il me semble que lors du dernier conseil municipal, Christophe Girard, avait pointé le phénomène des paraboles, en expliquant qu’elles seraient l’objet utilisé pour développer l’islamisme. Certes, on peut dire que esthétiquement les paraboles, c’est pas le top, mais delà à déclarer que cela pourrait faire monter en puissance l’islamisme, c’est un raccourci un peu rapide.

Mais l’élu de droite, n’est certainement pas le seul à dire certaines bêtises, puisque lors d’un reportage de France 3 sur Vénissieux ville fleurie diffusé en octobre 2015, quoi de plus normal que d’interviewer Jean Maurice Gautin (PCF) adjoint aux ressources humaines, à la Coordination des astreintes, du Cadre de vie et des Marchés forains.

Sa déclaration nous laisse un coup de froid dans le dos. Vous allez me dire que la phrase est retiré du contexte, etc etc, et bien non, selon M Gautin, Vénissieux est une ville minée par le chômage, et quoi de plus normal que de se réveiller dans une ville fleurie, et si ce n’était pas le cas, que resteraient aux vénissians, à part le suicide.

Wouah, heureusement que l’on a nos fleurs, sinon, le nombre de suicide serait en forte augmentation – lol

Je vous laisse votre propre jugement sur sa déclaration : 

 

L’intégralité du reportage de France3 daté du 26 octobre 2015 :

L'info c'est le partage !.

Laisser un commentaire