Carrés musulmans : le recteur de la mosquée de Lyon dénonce le manque de places

De notre correspondante R.A

Il y a quelques jours, Kamel Kabtane, recteur de la Mosquée de Lyon, dénonçait le manque de places de carrés musulmans dans les cimetières. LyonMag

Mais il est évident qu’il y a déficit de carrés musulmans dans les cimetières.

En règle générale les défunts de confession musulmane se font enterrer dans leur pays d’origine, ou de celui de leurs parents, mais depuis, la pandémie du Coronavirus Covid-19, la fermeture des frontières a rendu le processus beaucoup plus difficile et dans la plupart des cas voire impossible laissant le seul choix que d’être inhumés en France. Depuis, les responsables de la communauté musulmane n’ont cessé de réclamer des actions urgentes face au manque de places dans les carrés musulmans. 

Cette crise sanitaire est inédite et au-delà du nombre tragique de personnes contaminées et de personnes décédées suite à la contraction du Covid 19, la communauté musulmane de France se retrouve démunie face a un problème de manque de places dans les carrés musulmans des cimetières français, pour ceux qui en possèdent, car de nombreuses communes n’en disposent pas.

La pandémie mondiale a pour conséquence la suspension de l’essentiel des vols mondiaux, et notamment les rapatriements de corps dans des pays d’origine. Et voilà comment de nombreuses familles se retrouvent sans pouvoir rapatrier le corps de leurs défunts et sans pouvoir les enterrer dignement dans un carré musulman, selon le rite de leur religion. C’est pourquoi certaines associations ont lancé une pétition ainsi qu’un courrier à envoyer aux responsables des communes ainsi qu’une copie envoyée au préfet via ce mail pré rempli. .

Cet appel de la communauté musulmane aux responsables des communes pour élargir ou ouvrir des carrés musulmans dans les cimetières français a été relayé sur les réseaux sociaux, et beaucoup de personnes concernées ont contacté leur commune.

Quelle est la situation dans notre commune ? À Vénissieux, des personnes ont contacté par mail la mairie, ce à quoi elle a répondu par un courriel qui se voulait rassurant, en indiquant qu’il y avait des places dans le carré musulman encore disponibles.

Réponse du service de la ville :

« Madame le maire a bien pris connaissance de votre message et nous a chargés de vous apporter les éléments de réponse suivants. Les cimetières constituent de véritables écoles de citoyenneté et d’ouverture sur la vie sociale et religieuse des vivants, invitant, au-delà même de leurs potentialités mémorielles individuelles et collectives, à la lecture d’un espace public de cohabitation de tombes, d’alvéoles et d’enclaves. La laïcité s’applique de manière spécifique au monde funéraire, du fait du caractère sacré et solennel de la mort. La ville de Vénissieux a fait le choix depuis plusieurs années de créer des espaces dédiés aux défunts musulmans dans son cimetière afin de pouvoir répondre aux besoins de la communauté musulmane vivant à Vénissieux. Il y a, dans ces espaces dédiés, un certain nombre de places encore disponibles ce qui n’en fait pas un sujet de préoccupation ni d’inquiétude des autorités locales et de la population musulmane vivant à  Vénissieux. Madame le maire a reçu les autorités religieuses du culte musulman de Vénissieux le 16 avril dernier et a notamment pu rappeler l’ensemble de ces principes à ses interlocuteurs. Durant cette période difficile, la ville de Vénissieux se mobilise pour permettre la continuité du service public, notamment les activités associées au deuil, afin de permettre la célébration, même en petit comité, des funérailles. Prenez soin de vous et de vos proches. »Cordialement Service Contact Ville de Vénissieux

Parmi cette réponse, on retrouve les mots cohabitation, laïcité, et qu’il y a un certain nombre de places encore disponibles, sans vraiment donner le nombre.

Or, certains internautes,via les réseaux sociaux, se sont dit choqués de voir par le biais d’une photo récemment prise dans le cimetière de Vénissieux, que le carré des musulmans n’est pas délimité.

Pour certains, cette réponse ne reflète pas la réalité, puisque selon un internaute « le respect de la dignité des morts de nombreuses familles n’est pas respecté, on leur ment sans aucune gêne, Comme s’il était impossible de vérifier la vérité sur le terrain. »

Selon un article paru sur CNews « il existe en France près de 80 carrés musulmans, d’une centaine de places chacun ». Un nombre largement insuffisant puisque le pays compte 5 à 6 millions de musulmans selon les derniers chiffres », donc il est clair qu’à l’heure actuelle, il reste encore beaucoup de chemin afin que les défunts de confession musulmane qui souhaitent être inhumés en France, puissent trouver une place dans de vrais carrés musulmans.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.