Ce qui change au 1er janvier 2019

Bon, l’année 2018 est maintenant derrière et il va falloir bien gérer l’année 2019, ce qui est une autre paire de manche. Alors pour cette première journée de la nouvelle année, on ne change pas nos habitudes et on commence par les mauvaises nouvelles. Oui, je sais à chaque fois on me dit qu’il faut POSITIVER.

Mais comment être positif avec le plus gros enfumage de l’année 2018, les fameux 100 euros de Macron, qui seront versés via la prime d’activité qui finalement sera donnée qu’aux alentours de fin février. En fait c’est un complément de revenus destiné aux personnes qui travaillent, mais gagnent peu (qu’elles soient salariées, indépendantes ou fonctionnaires), et versé sous condition de ressources du foyer. Il est question d’une hausse de 90 euros pour un bénéficiaire au niveau du smic. Mais bien évidemment tout dépend de la déclaration trimestrielle, puisqu’elle sera basée sur les revenus du ménage. Donc ce n’est pas vraiment une avancée mais de la pure communication macroniste.

Une toute petite bonne nouvelle, les salariés du privé comme du public verront, en 2019leurs heures supplémentaires exonérées d’impôt sur le revenu, dans certaines limites, et de cotisations salariales (CSG, CRDS et cotisations patronales resteront toutefois dues). Le niveau du smic horaire sera également relevé de 1,5 %, à 10,03 euros brut. Résultat : le montant mensuel atteindra 1 521,22 euros brut, contre 1 498,47 euros aujourd’hui.

Bon, passons aux bonnes nouvelles venissianes, non, je déconne, puisque les communistes sont toujours aux manettes de la ville de Vénissieux, mais n’ayez crainte, on fera très attention à leurs déclarations, et à l’utilisation des deniers publics. 

Aie, le prélèvement à la source arrive dès janvier 2019, et là, j’ai comme l’impression que cela risque de coincer un petit peu, étant donné, que selon le gouvernement, tout semble prêt et sans aucun problème, mais il semblerait au niveau des syndicats, on entend un autre son de cloche. La déclaration de revenus restera obligatoire en 2019.

Mauvaise nouvelle pour les lecteurs du Progres puisque le prix du journal passe à 1,10 euros. Pour des informations concernant ce qui change au 1er janvier 2019, une simple requête sur internet vous permettra d’accéder à toutes les informations. 

Ce qui change au 1 er janvier 2019 → ladepeche.fr

Sachez qu’en mai 2019, il y aura les élections européennes et en 2020, les municipales. Chouette, on va peut-être enfin pouvoir changer de dirigeants. Donc, il faut savoir que l’inscription sur les listes électorales sera désormais possible via internet et jusqu’au 31 mars, pour pouvoir voter aux élections européennes du 26 mai.

 

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.