Chaudière BioMasse : polluante ?

C’est fait, la seconde chaufferie bio masse a été inaugurée récemment, par Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux, entourée de Samia Belaziz, conseillère métropolitaine (en charge du développement des énergies renouvelables et du suivi des réseaux de chaleur urbains), ainsi que des responsables de  Dalkia, et de l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie).

Expressions a fait un article, idem pour Le Progrès, donc il ne me restait plus qu’à faire le mien en fonction des informations récupérées ici et là, et oui, on ne veut toujours pas inviter les médias alternatifs, au cas ou l’on poserait peut-être des questions qui éviteraient le politiquement correct. 

La question est de savoir si la nouvelle chaufferie bois polluera ou pas. That’s the question, et bien, selon le responsable adjoint des travaux de la société Dalkia, les normes drastiques imposées par la Dreal (Direction Régionale de l’Environnement), sont respectées.

Mais les habitants sont toujours sceptiques malgré les déclarations des techniciens et des élus de la ville et selon un chercheur du CNRS il paraît même que :

La qualité de l’air est meilleure aujourd’hui qu’il y a 20 ans

Chouette on respire mieux. Pourtant les files d’attentes sont en augmentation chez les médecins et certaines pathologies sont parfois dû à la pollution de l’air, peut être qu’un médecin pourrait nous donner plus de précisions ?

Il parait que cette nouvelle chaufferie à bois permettra d’abandonner le fioul et selon le maire :

réduire les coûts énergétiques pour les Vénissians, développer l’utilisation d’énergies renouvelables, sortir de la dépendance aux énergies fossiles et respecter l’environnement, voilà des paris réussis, aboutis au nom de l’intérêt général.

Et ces messieurs, dames de l’opposition, ils disent quoi ? Et bien pas grand chose, faut croire qu’en ce moment, ils ont perdu leur langue ou leur clavier d’ordinateur.

Alors les chaufferies bio masses sont elles polluantes ou pas ? difficile de répondre à cette question, d’autant plus que lorsque l’on parle de la chaufferie, on a souvent des déclarations et des réponses techniques dont on ne comprend pas grand chose.

Quoiqu’il en soit, lors du dernier pic de pollution, et suite à une décision préfectorale la chaufferie des Minguettes a dû arrêter ses chaudières à bois pour uniquement utiliser la chaudière à gaz et on l’a su bien après, tu parles, la chaufferie et ville n’ont à ma connaissance pas fait de communiqué.

Alors moi je veux bien croire, les responsables de la chaufferie et de la ville, mais si cette chaufferie ne pollue pas et respecte les normes drastiques de la Dreal, pourquoi le préfet a t-il ordonné l’arrêt de ces chaudières ?

Et bien comme diraient nos amis les anglais Wait and See.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.