Clip de Y.L : Michèle Picard écrit aux ministres

Il a fallu attendre l’intervention de Michèle Picard, pour que le journal Expressions publie un article sur les graves événements qui ont eu lieu sur le quartier des Minguettes le mardi 25 septembre 2018 aux alentours de 16h30. Plusieurs sites de presse en ligne ont rapidement évoqué les troubles de cette journée dont les vénissians ne sont pas prêt d’oublier.

Donc, madame le maire, au lieu de s’adresser à ces habitants, a préféré écrire au ministre de l’Intérieur et au ministre de la Justice. Les deux lettres se ressemblent à un paragraphe près ou Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux, demande au garde des sceaux, ministre de la Justice de faire évoluer la loi pour prendre en compte ce phénomène. Et là, j’ai comme l’impression d’avoir compris le sens de l’article de presse de Expressions, qui par aussi dans la même direction mais en le disant d’une autre manière. 

Selon Mme le maire, aujourd’hui, les réponses pénales ne sont pas appropriées à ce genre d’événements qui engendre souvent des mouvements de foule et parfois des actes de violences envers le matériel urbain, ou au magasin Casino comme ce fût le cas suite au tournage non déclaré du clip du rappeur Y.L

Le mardi 25 septembre, Madame le maire s’est donc présentée à la réunion publique en commençant son discours par le résultat des actions positifs de la majorité municipale. Il a fallu attendre la fin de son spitch et d’une vidéo de présentation pour entendre l’intervention d’une habitante qui lui a fait remarquer que de graves événements se déroulaient sur le plateau.

Mme le maire, aurait pu commencé son discours pas dénoncer ces actes et non pas pour faire de la communication de son mi-mandat.

On a comme la sensation que cette majorité à un train en retard, Mme le maire s’est-elle rendu le soir même dans les quartiers pour rassurer les habitants, j’en doute. Mme le maire a t-elle écrit aux habitants pour exprimer son indignation et apporter son soutien aux vénissians et aux forces de police, j’en doute. 

En tant que maire, et première magistrate de la ville, il est de son devoir de rencontrer les vénissians, et c’est le rôle d’un élu, d’autant plus qu’elle a en charge la délégation sur la sécurité, de se rendre sur les lieux, mais ce n’est, à ma connaissance, pas le cas. Elle a préféré continuer sa présentation dans une réunion publique qui ressemblait plus à une assemblée générale qu’à un bilan de mi-mandat.

 

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.