DHG : la colère des enseignants de Jules Michelet

Et bien, on peut dire que les mouvements sociaux sont en effervescence en ce moment. Après la mobilisation des organisations syndicales et étudiantes qui aura lieu le mercredi 09 mars 2016 contre l’avant projet de loi sur la réforme du travail et bien le jeudi 10 mars 2016 ce sera au tour des enseignants du collège Jules Michelet aux Minguettes, qui se mobiliseront pour manifester devant l’établissement.

Les enseignants ne mettent pas en doute la réforme des collèges qui entrera en vigueur à la rentrée 2016-2017 mais plutôt la DHG (Dotation Horaire Globale), et je vous disais bien qu’en France on aime bien les noms bizarres, ZUP, ZUS, ZEP, REP, REP + et j’en passe et des meilleurs. Alors qu’est-ce donc cette DHG (Dotation Horaire Globale) et que ce cache t-il derrière ce nom rébarbatif ?

La DHG constitue les moyens humains en terme pédagogique destinés aux établissements scolaires. Chaque établissement reçoit une dotation horaire globale pour organiser les heures d’enseignements : elle est donc attribuée mais non votée. Une grande partie de la DHG est fixe et couvre le programme obligatoire qui doit être enseigné par matière dans chaque classe. L’utilisation d’une autre partie et sa répartition entre les différentes matières est décidée à l’intérieur de l’établissement dans le cadre de son autonomie pédagogique. Ces heures sont attribuées en fonction du nombre d’élèves (selon des prévisions d’effectifs, qui sont en général sous-estimés par l’administration) et se calcule sur la base du rapport H/E (heures par élève), elle varie suivant les sections, les niveaux, la taille des établissements. Ces moyens se répartissent en heures-postes (heures couvertes par les obligations de services des enseignants) et des HSA (heures supplémentaires/année). (Source www.fcpe06.org)

Les enseignants du collège Jules Michelet partent du principe, qu’étant donné que leur établissement se situe en zone REP+ ils ne comprennent pas qu’on leur alloue la même DHG que l’année dernière. Bon c’est quoi çà encore le REP + 

Qu’est-ce qu’un REP ? : Un réseau d’éducation prioritaire (REP) est un réseau d’établissements scolaires qui travaillent ensemble à la réussite de leurs élèves. Dis autrement, la mise en place d’un REP permet à un collège, « tête de pont » du réseau, de travailler en partenariat avec les écoles qui lui envoient des élèves. 

Quel intérêt pour un établissement scolaire d’appartenir à un REP ou un REP+? : L’idée est de donner plus de moyens aux établissements des quartiers populaires pour mieux faire réussir les élèves. Concrètement, dans les établissements classés REP, l’accent est mis sur l’acquisition du « lire, écrire, parler », l’établissement de « liens renforcés » avec les parents, avec des échanges plus fréquents, et des personnels mieux formés et davantage soutenus, mais aussi la scolarisation des moins de 3 ans, le « plus de maîtres que de classes », ou l’accompagnement des élèves de 6e. En REP+, du temps sera aussi dégagé pour favoriser le travail en équipe des enseignants, le suivi des élèves, et la formation collective. De plus l »indemnité annuelle des enseignants travaillant en REP+ sera doublée, passant à 2312 euros bruts. (Source l’Express)

Allez demander aux parents de comprendre tout çà !!! Personnellement un de mes enfants fréquente un collège à Vénissieux en section sportive et classé REP+ et je ne vois aucune différence sur l’enseignement et aucun « lien renforcé » avec le corps enseignants ou de la direction comme le precise l’explication ci-dessus.

Bref, les enseignants se mobiliseront devant le collège Jules Michelet ce jeudi 10 mars 2016 et demanderont un rendez-vous au rectorat. Mais pas sur que la rectrice de l’académie du Rhône revienne sur sa décision.

Affaire à suivre !!!

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.