Droit de préemption

Bon, c’est quoi encore ce truc. Décidément, je suis dans cette depuis 1967 et j’en apprend de jour en jour. Depuis plusieurs années les élus de l’opposition dénoncent la sinistrose du centre ville et l’absence de vie commerciale. C’est vrai qu’en regardant de plus près, on trouve beaucoup de banques, de coiffeurs, et de snack.

Certains jours on n’a pas l’impression d’être dans la 3ème ville du département. Mais qu’on ne s’inquiète pas car il semblerait d’après la majorité que les petits commerces des centre-ville sont souvent en difficultés et qu’un nombre de grandes villes rencontrent ce type de problème. 

Dans un de ses articles M. Girard, opposant divers droite pousse un grand coup de gueule et il exprime sa colère

il est impardonnable d’avoir laissé notre ville s’effondrer de la sorte en termes de commerces de proximité…

Et pour justifier son coup de gueule il donne plusieurs exemples de commerces dans différents quartiers de Vénissieux. Voir l’article sur le site de Christophe Girard →  Coup de gueule : il est impardonnable d’avoir laissé notre ville s’effondrer de la sorte en termes de commerces de proximité

Mais avant d’aller plus loin qu’est ce que le droit de péremption. La municipalité lors du conseil municipal du 02 février a décidé d’instauré un périmètre de « sauvegarde du commerce et de l’artisanat » au centre ville et plus précisément autour de la place Léon Sublet. Le droit de péremption permettra à la mairie d’être prioritaire pour acquérir un commerce lorsque son propriétaire désire vendre. Et bien évidemment, la question du financement de cet ou ces achats reste à poser. Ce que M. Dureau (PS) n’a pas hésité de souligner en déclarant comment la ville comptait

financer l’achat de tous ces fonds de commerces » et « qui la mairie allait installer dans ces locaux quand elle aura acheté tous les commerces du centre-ville »

Le groupe des élus socialistes et républicains se pose aussi cette question 

Mais alors  pourquoi avoir attendu depuis 2005 date de la loi. Vénissieux aurait attendu 10 ans sans prendre les mesures proposées et aurait ainsi laissé mourir ses commerces alors qu’en appliquant la loi maintenant Vénissieux va rétablir la situation avec 10 ans de retard ?

Et donne un exemple

dès qu’un commerçant aura trouvé un acheteur pour son  fond de commerce, il devra d’abord demander à la mairie s’il peut vendre. Idem pour la vente des locaux commerciaux. Si la Mairie n’est pas satisfaite de la personnalité de l’acheteur elle peut s’y substituer et acheter le fond ou les murs avec les deniers publics dont vous venez de nous dépeindre la carence.

Mais au delà des querelles politiques, il est vrai qu’il faut une vraie re-dynamisation du Centre Ville, car même le samedi après midi on a l’impression d’être dans une ville qui n’a aucune vie.

Lire l’intervention de M. Dureau du groupe des élus socialistes et républicains →  droit de préemption des fonds commerciaux

Christophe Girard →  Coup de gueule : il est impardonnable d’avoir laissé notre ville s’effondrer de la sorte en termes de commerces de proximité

FireShot Capture 144 - La Ville dispose désormais d'un droit_ - http___www.expressions-venissieux.
Périmètre zone de péremption

L'info c'est le partage !.

3 Commentaires

  1. Bien dit Christophe Girard ! Et bien dit kbh c est le communisme dans toute sa splendeur ! Écœurant !!!dans moins d un an le centre de venissieux sera radié de la carte et des gps !

  2. C’est vrai que le centre de Vénissieux se meurt petit a petit et il n’y a pas que le centre ! rien qu’un exemple prenez la rue Victor Hugo jusqu’à la rue Paul Bert quelle tristesse et j’en passe ! ! ! ! ( c’est beau le béton ! ! ! )
    a part quelques commerçants qui se bougent le reste ont baissés les bras et pour cause . A mon avis il faudrait déjà commencer a réaménager le centre au niveau stationnement .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.