Dureau (PS) rejoint Gérard Collomb (LREM) et son mouvement ?

Selon FranceTVInfo, c’est Gérard Collomb qui se présentera avec l’étiquette LREM pour prendre la tête de la métropole lyonnaise. David Kimelfeld, le président sortant, s’était dit prêt à faire cavalier seul s’il n’était pas désigné candidat officiel.

Décidément la politique réserve parfois quelques surprises en peu de temps.

Et à Vénissieux, la politique se fait souvent au détriment des électeurs et électrices. Après le vote des adhérents PS vénissians sur un scrutin non autorisée par la Fédération du Rhône, et malgré tout maintenu, pour nommer la tête de liste aux municipales de mars 2020, Pascal Dureau, qui n’a eu que deux voix a déclaré que ce vote n’était pas légitime et que le but du premier secrétaire de section, était purement pour faire le buzz de la communication.

Son attaque directe envers le Premier secrétaire de section, peut paraître étrange, mais en politique plus rien ne me surprend. Ce samedi, Gérard Collomb, ancien ministre d’Etat de l’Intérieur de Macron a déambulé dans les rues de Lyon en compagnie de M. Bayrou (Modem), ex ministre de la justice de Macron,  mais a aussi lancé sa campagne pour les élections métropolitaines avec son mouvement Prendre un temps d’avance : 

 

M. Dureau n’aura certainement peut-être pas la possibilité de trouver les 49 noms pour une liste aux municipales de 2020, et encore moins d’être maire de la troisième ville du Rhône et s’orienterait vers une liste métropolitaine qui ne nécessite qu’une dizaine de noms. C’est peut-être pour cette raison qu’il était présent, avec Mme Saliha Mertani, conseillère municipale, sous l’étiquette Modem, à cet événement. D’ailleurs Mme Frier, maire de Saint-Fons a retweeté une photo de cette rencontre, on peut donc considérer qu’elle devait être aussi présente.

Cela ne gêne pas M. Dureau de critiquer la politique de Macron, et de rejoindre un mouvement créée par M Collomb qui a défendu les couleurs LREM, qui a été un proche d’Emmanuel Macron pendant sa campagne présidentielle, et qui a ensuite nommé, le maire de Lyon, ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur. 

Que pense la Fédération du Rhône, de voir un de leur élus socialistes rejoindre une Association politique fondée et présidée par Gerard Collomb et qui selon leur statut, l’objectif est de réfléchir aux enjeux et défis de la métropole de Lyon pour les 20 ans qui viennent.

D’ailleurs, lors de cette rencontre la garde rapprochée pour les élections métropolitaines a été dévoilée et M. Dureau (PS) conseiller municipal à Vénissieux, sera le représentant du mouvement Prendre un temps d’avance, donc de M. Collomd, pour les Vénissieux / Les Portes du Sud, et Nathalie Frier pour Saint-Fons.

Nous avons contacté M. Dureau (par messenger) pour confirmer sa présence à cette rencontre, mais il n’a pas tenu à nous répondre. Décidément, j’ai parfois des difficultés à comprendre le comportement et le revirement de certaines personnalités politiques.

De plus, ce samedi 12 octobre, une page FaceBook, Prendre un temps d’avance Vénissieux, a été ouverte par une militante LREM, ce qui nous laisse penser que sur Vénissieux, des personnalités du PS, du modem, et peut-être même de LREM rejoindrons le mouvement fondé par Gérard Collomb pour conduire la liste métropolitaine 2020.

Tout ceci ne ressemble qu’à des calculs politiques, et les vénissians devront prendre en compte cet aspect avant de déposer leur bulletin de vote dans l’urne

 

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.