Ecole St Exupéry : après l’inondation, le mécontentement de certains élus de Nous, Vénissieux

Il n’y a pas que les parents d’élèves de ce groupe scolaire d’être mécontent de la situation de l’école maternelle, qui lors de fortes pluies subie des inondations. Et il semblerait que la mairie soit au courant de ce problème récurent depuis des années. Le Progrès a fait un article en date du 24 septembre, et à contacté la municipalité qui à ce jour n’a pas répondu.

Mais l’opposition est aussi mécontente, puisque un certain nombre de conseillers municipaux a décidé de publier un communiqué pour demander un plan de rénovation du patrimoine communal.

L’opposition de droite reste toujours silencieuse et semble être absente des préoccupations et problèmes des vénissians. Par contre, on peut se poser la question, pourquoi la Présidente du groupe Nous, Vénissieux, n’a pas encore réagit alors que cinq conseillers municipaux (Karima Ltaïef, Yalcin Ayvali, Camille Champavere, Fatima Loucif, Lotfi Ben khelifa) de ce mouvement ont signé un communiqué, et à priori sans avoir concerté Mme Ouatah.

Y aurait-il des dissidents-tes au sein de ce groupe, et allons nous, lors du prochain conseil municipal de Vénissieux, apprendre que certains d’entre eux sont prêts à quitter Nous, Vénissieux. Si c’est le cas, ce groupe ne devrait plus s’appeler Nous, Vénissieux, mais Nous, Circus, car si des démissions sont confirmées, les élus de la majorité, ont de quoi rire.

Communiqué de presse

Ce 22 Septembre, suite à un orage, l’école maternelle de Saint Exupéry à Vénissieux a été inondé. Nous avons été interpellé par les représentants des parents d’élèves de l’école, mécontents que les multiples signalements, faits à la mairie, sur le délabrement de ce bâtiment, n’aient pas été pris en compte. Leur colère est légitime. Les parents ont dû s’organiser en urgence face à cette situation  ( garde d’enfant, absence au travail, retard, cantine…etc ). Un accident peut évidemment arriver dans n’importe quelle commune de France, mais certainement avec moins de conséquences si le patrimoine est entretenu. Cette école des années 70 nécessite une rénovation. En attendant, les élèves seront donc privé d’école, pendant combien de temps ? Quelle solution pour les parents qui travaillent ?  Nous demandons au maire, de nous communiquer le plan de rénovation du patrimoine communal, s’il existe, le cas échéant de procéder à son élaboration, afin, de rassurer les familles. Conseillers municipaux Karima Ltaïef, Yalcin Ayvali, Camille Champavere, Fatima Loucif, Lotfi Ben khelifa 

 

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.