Elections sénatoriales : des hommes, des hommes, deux vénissians et un attaché parlementaire

Le renouvellement d’une partie des sénateurs devra être renouvelé par une élection qui ne concerne pas les habitants puisque seuls les grands électeurs auront le privilège de voter, qui reste une obligation sous peine de recevoir une amende.

Et là on se demande pourquoi ce qui est obligatoire pour les grands électeurs ne le seraient pas pour tous les électeurs, on aurait peut-être beaucoup moins d’abstention.

Dernièrement à Vénissieux, le conseil municipal s’est réuni pour désigner les grands électeurs pour l’élection du 27 septembre, en France, ils seront 87 000 à voter pour le renouvellement de 172 sièges au Sénat.

Pour le département du Rhône, 7 places de sénateurs sont à prendre, et officiellement 11 listes ont été déposées.

Ce qui est frappant, c’est que la parité ne semble pas être de la partie puisque on constate parmi ses 11 listes pour les sénatoriales, 10 hommes tête de file et
1 femme tête de file. Wouah, le Sénat serait-il un monde masculin.

Parmi les listes représentées, on trouve des noms assez étrange, comme la liste LFI (La France Insoumise) avec comme choix de nom « Résistance » et en tête de liste, M Farouk Ababsa.

Autre curiosité une liste LDIV, avec en première position, M. Pierre Obrecht avec un nom plus ou moins étrange, pour ne pas dire ironique « Ne votez pas pour notre liste »

M. Obrecht est connu par certains vénissians puisqu’il est à ma connaissance, le collaborateur parlementaire du député de la 14ème circonscription du Rhône. 

Son nom avait été évoqué sur le site LyonMag, puisqu’il a été condamné mi-janvier 2019 par le tribunal correctionnel de Lyon à fermer un site internet sur lequel il dénonçait le bilan de la maire de Vénissieux, Michèle Picard mais aussi verser 200 euros au titre du préjudice subi par l’élue PCF, et 2 000 euros de frais de justice.

Du côté du Front National, on retrouve en 5ème position, M Damien Monchau, conseiller municipal à Vénissieux, pour la LRN conduite par Andréa Kotarac, ex adhérent de la France Insoumise.

Quelle chance ont-ils d’être élu, très très peu !!!

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.