Familles sans toit : combien de temps cela va durer

On se demande pourquoi en 2017 des familles se retrouvent sans toit, et dont certaines se mettent à dormir même dans des halls d’immeuble. Pourquoi en est-on arrivé là. Il faut que la chaîne de solidarité se mette en marche afin de venir en aide à ces familles dont les enfants sont souvent scolarisés dans des groupes scolaires à Vénissieux.

Dernièrement, c’est le collectif des personnels du groupe scolaire Jean Moulin, et les parents d’élèves qui ont organisé un goûter afin de recueillir des fonds pour payer des nuitées d’hôtel.

Et la municipalité ne peut rien faire ? A priori non, puisque Mme Callut adjointe à l’éducation a déclaré :

Donner un logement est de la compétence de l’Etat. On a un délégué du gouvernement on peut le solliciter…

Lors de ce goûter était aussi présent, Mme Burricant (PCF) conseillère municipale et Métropolitaine ainsi que Nacer Khamla (PCF) conseiller municipaux. Mais bon, est-ce que leur présence est bien utile si la municipalité ne peut pas faire grand chose puisque ce n’est pas de son ressort, mais plutôt celui de l’Etat ?

Une personne m’a déclaré :

Je n’ai jamais entendu parler d’autant de familles avec enfants à la rue et ce, en quelques mois seulement…cela est bien triste.

Une fois de plus, ce sont les adjoints et conseillers municipaux qui se sont déplacés, et Mme le maire, n’a pas fait le déplacement pour aller à la rencontre de ses familles et ses enfants qui vivent une situation intenable.

La faute à qui, à l’Etat, la Métropole, la Ville (heu non, la ville ne peut rien faire ?) ok admettons, mais elle pourrait malgré tout offrir les repas à ses familles qui faute d’avoir un logement, aurait au minimum un repas quotidien préparé par la cuisine centrale ?

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.