Histoire : 17 octobre 1961

17 10 1961Ce vendredi à 17h30, le rendez-vous est donné au Parc Louis Dupic devant la stèle à Vénissieux pour rendre hommage aux centaines d’Algériens « assassinés par la police française » le 17 octobre 1961 à Paris lors d’une manifestation pour l’indépendance de l’Algérie. C’est le 53ème anniversaire de la journée du 17 octobre 1961, à la mémoire des nombreux Algériens tués lors des manifestations pacifiques. Cette commémoration sera suivie d’un hommage à Jean-Luc Einaudi, historien, écrivain, à la Médiathèque Lucie Aubrac à 18h15

Mais remontons un peu le temps pour savoir vraiment ce qu’il s’est passé ce jour. (source wikipédia)
Les événements généralement qualifiés de massacre du 17 octobre 1961 sont le fait de la répression meurtrière, par la police française, d’une manifestation d’Algériens organisée à Paris par la Fédération de France du FLN. Préparée en secret, la manifestation est un boycott du couvre-feu nouvellement appliqué aux seuls Nord-Africains. Alors que les attentats du Front de libération nationale (FLN) frappent les forces de l’ordre depuis plusieurs mois, l’initiative, non déclarée aux autorités, se veut cependant pacifique. Le FLN, qui y voit un moyen d’affirmer sa représentativité, y appelle tous les Algériens, hommes, femmes et enfants, et leur interdit le port d’armes. Les défilés nocturnes sur les grandes artères de la capitale donnent lieu à des affrontements au cours desquels des policiers font feu. La brutalité de la répression, qui se poursuit au-delà de la nuit du 17 dans l’enceinte des centres d’internement, fait plusieurs centaines de blessés et un nombre de morts qui reste indéterminé, de plusieurs dizaines selon les estimations les moins élevées.

Le 17 octobre 1961 et ses suites ne sont longtemps perçus que comme l’un des nombreux épisodes liés à la guerre d’Algérie. À partir des années 1990, ils font l’objet d’un traitement médiatique, puis politique plus important à la suite de la publication d’études historiques, de romans, d’un recueil photographique et surtout du retentissant procès deMaurice Papon, préfet de police de Paris au moment des faits, pour ses actes sous l’occupation allemande. En 2012, à l’occasion du 51eanniversaire de la manifestation, le président français François Hollande« reconnaît avec lucidité », au nom de la République, la « sanglante répression » au cours de laquelle ont été tués « des Algériens qui manifestaient pour le droit à l’indépendance ».

L'info c'est le partage !.

26 Commentaires

  1. Le pédagogue :

    Un peu partout, dans Paris et sa région des hommes, des femmes et des enfants marchent.
    Pour soutenir la résistance des Indigènes contre le colonialisme français.
    Des basanés.
    D’habitude, ils passent inaperçus.
    Ils quittent rarement leurs réserves et les lieux où ils triment.
    Et les voilà subitement en masse.
    Comment est-ce possible ?
    Comment osent-ils devenir visibles ?
    Ils marchent.
    Des hommes, des femmes, des enfants.
    Depuis combien de temps ?
    Quelle distance ont-ils parcouru ?
    Pour eux, le temps ne compte pas et ils ne mesurent pas l’espace.
    Un immense souffle est en eux.
    Le but est dans leur coeur et rien de ce qui est éphémère ne les atteint.
    Ce qui doit être sera.
    Ils s’approchent de la Seine au rythme de battements tels ceux du coeur de la mère que tout enfant béni garde en lui.
    Une marche pleine d’espoir.
    On aurait dit l’aurore de la vie.
    Un peu partout, des rangs noirs formés par des forces dites de l’ordre.
    Par moments, de lourds nuages voilent la clarté du jour.
    Mais pour ces êtres qui marchent, le ciel est d’un magnifique éclat et la Seine est radieuse.
    Mohammad sourit à sa mère qui lui caresse les cheveux, et serre fort la main de son père.
    Les rangs noirs explosent, des véhicules ternes vrombissent.
    L’arsenal du maintien de l’ordre se répand en un déversement de haine.
    Les marcheurs sont encerclés.
    Dans Paris et sa région, plus de douze mille arrestations.
    Des camps de détention et de torture.
    Des blessés.
    Des tués.
    Des corps d’hommes, de femmes et d’enfants jetés dans la Seine.
    Des moyens dits d’information ont informé :
    Des semeurs de désordre, terroristes musulmans, ont été mis hors d’état de nuire.
    La liberté.
    Taratata.
    L’égalité.
    Taratata.
    La fraternité.
    Taratata.
    Le ciel infini est bleu.
    La Seine coule.
    Depuis des années, Mohammad, maintenant grand-père, y vient assez régulièrement.
    Il s’arrête, fixe le fleuve et sourit à ses parents, jetés dans la Seine le 17 octobre 1961 (selon le calendrier dit grégorien).

  2. Mr Guillaume,

    Je ne sais pas combien d’écrits il va me falloir pour vous faire comprendre entre autre,que je ne vous dis pas que la cause Palestinienne,celle du droit d’inventaire global du colonialisme…n’ont pas le droits d’etre aborder par quiconque!

    Je vous disais que l’amalgame ,les parallèles nauséabonds,étaient à proscrire dans les débats politique en particulier ici à vénissieux.

    Tous sujets est en droit d’être discuter par tous ,tant que l’on respect l’intelligence de ses interlocuteur,qu’on ne rentre pas dans un jeu de manipulation des faits Historiques,chose que vous avez fait.

    Je suis dans un dialogue avec vous et c’est de vos  » dérives littéraires » dont j’ai été témoin.

    En aucuns cas je fais sous-entendre dans mes écrits,qu’il est interdit à un citoyen (..je suis pas stalinien) d’interpeller un(e) responsable politique sur un drame comme celui du Peuple Palestinien.

    Ne soyez pas étonner dans un blog ou une bonne part des participants semble opposer à la logique et façon de faire de la politique de la majorité en place,de subir et ou d’être témoin d’attaques ciblées.

    C’est la « règle du jeu » que tous vos partis ont installés ,l’admin comme tout autre citoyen à légitimement le droit,de pointer ce qu’il pense être des incohérences politiques.

    Je serais sans doute amener moi-même à des « confrontations » politique sur ce site ,parce qu’en désaccord avec des points de vus,des choix politiques et avec moi je peux vous dire, cela sera autant à gauche qu’a droite et vice versa.

    Il faut reconnaître que concernant VénissieuxInfos ,c’est le seul espace qui permet à chacun de mettre le pied dans débat politique.

  3. Mme picard a fait un communiqué officiel sur la Palestine, on ne peut être que satisfait, j’ai visite son site internet , c vraiment un tout petit communiqué, elle aurait dû écrire un edito, non elle nous a fait un communique qui est passé inaperçu
  4. Mr Dadi. Vous qui aimez l’histoire, remontez un peu le temps sur ce blog et vous vous apercevrez que c’est l’auteur de celui ci qui lancé les sujets sur la Palestine en accusant la Maire de Vénissieux de ne pas en faire assez dans ces déclarations. Je faisais à cette époque remarquer qu’il était anormal de faire des reproches à celle qui avait osé prendre parti via un communiqué officiel alors que dans le même temps personne ne s’interrogeait sur les autres candidats qui avaient eux gardé le silence. C’est d’ailleurs toujours le cas. Je ne pense pas avoir le monopole des interventions subjectives sur ce blog.

    Je suis par contre d’accord avec vous sur le fait que la France a beaucoup à gagner en faisant l’inventaire de son passé et surtout sur celui de colonialiste.

  5. Guillaume,
    Vous me rassurez à moitié en me précisant que vous n’avez aucunes responsabilités politiques.

    J’espère qu’en humble citoyen que vous êtes ,je n’en doute pas,vous avez consciences que vos écrits,vos interprétations de certains événements ,sont souvent erronées parfois fausses.

    Mais vous avez sous-entendu un demi mea-culpa, sur les faits Historique que vous rapportez(« tordez »).
    Nous sommes donc 2 « vieux » habitants de Vénissieux,j’y suis depuis ma naissance (soit 43ans)…c’est mon terroir,ma France profonde.

    Mes parents comme beaucoup,beaucoup d’autres ne l’ont pas choisi,ils venaient tous pour la plus part, des bidonvilles « maghrébins » alentours.

    Mais moi comme beaucoup d’autres je penses,nous y avons forger une bonne part de ce qui fait notre identité,notre personnalité,notre militantisme humaniste.

    Vous reconnaissez que vos écrits sont souvent partisans parce que militant….nous sommes encore en démocratie (..2017 ?),tous citoyen à le droit d’adhérer ou non à un parti politi….card

    Mais ceci ne vous donne pas droit,parce que cela peut être considérer comme du révisionnisme,de faire des approximations ou écrire des choses fausses sur l’Histoire de France et ce justement dans un but idéologique,partisan.

    Être adhérent d’un parti ne donne pas plus de droits et pas moins de devoir,sur n’importe quels sujet relatif à la société,au bien commun,à l’Histoire en particulier

    Il est interdit à tous citoyens et particulièrement à ceux se reconnaissants dans des organisations extrémiste raciste ,de faire du révisionnisme concernant « la Shoah » et c’est un juste raisonnement de la loi

    Il doit en être de même monsieur ,avec la guerre d’Algérie et ses innombrables morts et tout autres drames humains Historiques.

    C’est au nom de cela,que je vous ai interpeller et continuerai à le faire dans le cas ou vous ou d’autres,continueraient à le faire.

    C’est un acte de citoyenneté et un devoir , que d’être parmi tant d’autres au nom du bien commun , garant de la mémoire collective,son Histoire.

    Dans mes écrits qui sont clairs,ni je n’exprimes,ni je sous-entends,que vous vouliez faire ,je vous cite: «… croire que c’est le PCF qui a permis à l’Algérie de retrouver sa liberté .. »

    Il n’y à rien de cela ,je vous dis tous simplement ,que vous avez menti dans votre argumentaire politicien et ce sur des moments très graves de l’Histoire Française.

    Au vue de la forte communauté Algérienne et des nombreux Français d’origines Algérienne(très sensibles à ce sujet,normal il en son un témoignage vivant),habitants de Vénissieux.

    Vous devriez être beaucoup plus responsable dans ce que vous dites on nom de votre militantisme et il y va de même quelque soit le camp politicard,de droite comme de gauche je vous le répète.

    Précision tout de même par rapport au contenu de votre réponse,les Algériens combattaient l’État Français Coloniale.

    C’est cette période (colonialisme) dans sa totalité qui doit être mise à plat,pas simplement un des crimes contre l’humanité qui à été commis à cette époque.

    Les archives ne doivent pas être ouverte sur seulement « le 17 Octobre 1961 » mais sur toute la période.

    La vérité et donc la justice (dans le sens de justesse)dont elle peut être l’expression ne dois jamais faire peur ,aller donc dire cela à vos chefs politiques,pour vous communiste mais comme pour les autres : socialistes,UMPéistes,MPFistes et tous les autres « …istes »

    Le combat,la revendication politique est là,non pas de batailler (ralentir…et sans doute jamais y arriver) sur chaque épisode dramatique mais sur toute l’Histoire colonialiste Française !

    Ce pays se « pourri » socialement,s’autodétruit, de ne pas affronter son Histoire.

    Une nation moderne qui a  « solder » son passif Historique néfaste,ne se rabaisse pas,ne se renie pas,mais se grandie en terme d’humanité,de société et aurait un impacte direct sur la cohésion sociale,tous ce qui en découle (économique,culturel…)

    Ceci bien sur ne pouvant ce faire que sur une démarche globale (économique,politique,culturel,éducatif..) de refondation du pacte Républicain,c’est ma conviction…elle n’est pas de droite ,elle n’est pas de gauche,elle est française et citoyenne, c’est tous.

    Revenons à votre réponse,vous me dites que vous cherchiez par vos écrits ,je cite : « …juste à faire remarquer aux blogueur de ce site que tirer à boulet rouge sur le PCF sur ces sujets en oubliant là aussi de façon partisane l’UMP que ce n’est pas des plus justes et très équilibré ».

    Nous sommes qu’un peu d’accord ,je crois sur cette remarque, car pour moi U.M.P,P.C.F,P.S,P.G,F.N….nationalement mais surtout localement c’est kif-kif bourricot dans la logique politicarde.

    Par contre je suis démocrate et les gens ,ils expriment,il disent ce qu’ils veulent tant que cela ne tombe pas sous le coup de la loi.

    Admettez que vos interventions (j’en suis la preuve),n’ont pas été juste et équilibrées.
    Elle étaient partisanes,électoraliste,fausses et déséquilibrées.

    Je reviendrais sur vos nouvelles digressions sur « Charonne »,la Nation Palestine….et remettrait les choses dans leurs contexte.

    La Palestine n’a pas besoin de parallèles fumant avec la guerre d’Algérie et vice versa
    Vous n’entendez rien ,vous comprenez rien à ce que l’on vous écris ,c’est pas possible !

    C’est quoi cette manière de faire la politique ?…arrêter avec vos amalgames !!

    Pour une élection locale,vous prenez en otage l’Histoire et vous la manipulée,pour essayer de lui faire dire tous et n’importe quoi !!….et même la Palestine !

    Mais vous auriez osez aller jusqu’où, si il s’agissait de l’élection présidentielle et que vous étiez (pas en tant que personne mais collectif partisan) en capacité de la remportée (desoled!mais pour votre camp j’crois de s’coté c’est cuit…mais bon c’est juste une supposition) ??!

    Il vos mieux pas imaginer..

  6. : exutoire, peut être mais cela fait des années que l’on a pas donner l’occasion aux gens de s’exprimer et la ils expriment leur desarroi et leur degout
  7. . Je n’incrimine pas le principe de ce blog mais plutôt les raccourcis qui sont faits par certains blogueurs. J’admets aussi n’avoir jamais été censuré sur mes propos, ce qui me permet de débattre avec d’autres visiteurs du site. Ce qui devrait être le but recherché.

    Certaines interventions de blogueurs participent au débat d’idée, d’autres ne sont qu’un déchaînement de haine et le blog devient une sorte d’exutoire. Dommage. Mais j’aime quand même venir y défendre mes convictions.

  8. : remercier ce blog de vous laisser la paroles sans vous censurer. Ce que ne font pas toujours vos amis
  9. Je vous rassure Mr Dadi, je n’ai point de responsabilité politique à la Mairie de Vénissieux. Je suis juste un citoyen de cette ville depuis plus de 30 ans. Effectivement je reconnais volontiers que mes dires sont souvent partisans du PCF et pour cause je vote et suis adhérent de ce parti. Je ne m’en cache pas et surtout sur ce blog.

    Je ne cherche pas a faire croire que c’est le PCF qui a permis à l’Algérie de retrouver sa liberté. Les algériens sont libres car ils sont allés chercher leur indépendance en combattant l’Etat français eux-mêmes. Et ils ont bien fait. Je cherchais juste à faire remarquer aux blogueur de ce site que tirer à boulet rouge sur le PCF sur ces sujets en oubliant là aussi de façon partisane l’UMP que ce n’est pas des plus justes et très équilibré.

    Si les instances du PCF ont mis du temps à prendre la mesure du conflit en Algérie et surtout la demande légitime de son peuple, c’est on est d’accord la dessus une erreur grave. Surtout qu’en l’une des valeurs de base de ce parti est le droit des peuples à s’émanciper de toute forme de domination. Cependant beaucoup de militants communistes français de l’époque ont soutenu l’indépendance et ont manifesté pour appuyer la demande du peuple algérien. Certains en sont aussi mort comme le 8 février 1962 au métro Charonne sous les coups de la police française. Mais bien évidemment et heureusement qu’il n’y avait pas que des communistes dans ces manifestations.

    Pour la Palestine, je ne cherche pas à faire de la récupération comme vous semblez le penser. Je cherche là aussi à faire remarquer les similitudes qu’il y a entre ces deux faits historiques. Je ne dis pas non plus que c’est la même chose. Aujourd’hui comme hier les palestiniens ont droit à leur propre Etat. Israël comme la France à l’époque de l’Algérie leur nie ce droit et utilise la guerre pour mater toute volonté. Et devant toutes les critiques jetées à la face de notre maire sur son communiqué de soutien aux palestiniens, je faisais donc remarquer pour le débat que notamment à Vénissieux Mr Girard n’a pas donné son avis sur le sujet. Qui ne dit rien consent? Le PS qui est au gouvernement n’a toujours pas reconnu l’existence de l’Etat de Palestine, tout comme l’UMP ne l’avait pas fait avant et ne le fera probablement pas une fois de retour aux affaires.

    Le PCF demande aujourd’hui officiellement au gouvernement « la reconnaissance de crime d’Etat et l’ouverture des archives » sur les événements du 17 octobre 1961 pour que la vérité éclate enfin. Car pour tourner la page il faut identifier le coupable, l’Etat français. On verra si Hollande osera franchir le pas.

    Il aura peut être fallu du temps au PCF je vous l’accorde mais pour l’UMP et le PS il en faudra encore plus malheureusement. Certains n’apprennent pas de leurs erreurs et continuent à les reproduire. Peut être parce qu’ils ne pensent pas que cela en soient? Voilà peut être là où est la différence.

  10. Guillaume,

    Vous exprimez au tous début de votre commentaire votre volonté de ne pas réécrire l’Histoire ,que celle -ci est complexe,qu’il faut comprendre au regard du contexte…etc

    C’est justement pour cela que je vous ai interpeller , j’en suis désoler mais c’est cela que vous avez fait et vous continuer de faire dans vos commentaires.

    Même dans la dernière réponse ,que vous m’avez je penses adresser, vous continuez consciemment ou pas, à triturer l’Histoire comme bon vous semble.

    En effet dans votre premier message, à vous lire ,on pourrais croire si l’on n’a pas une connaissance précise du sujet dont vous parler (le crime contre l’humanité du 16 octobre 1961),que c’est le parti communiste qui à été à la tète de la reconnaissance de cette catastrophe nationale.

    C’est faux ! il y a moult-es organisations (en particulier dites Algérienne),acteurs des forces vives de la société (non partisanes),des historiens,journaliste,qui en dehors des structures partisanes (intéressées électoralement), ont participer et ou porter cette cause à l’échelle nationale comme locale.

    C’est ceux-la même qui n’ont jamais cesser à faire pression sur vos partis,pour faire aboutir à ce semblant de reconnaissance,ceci du à la « faiblesse » de la volonté politique justement.

    Au vu du nombres d’années qu’il s’en est fallut pour en arriver là,permettez moi de vous dire qu’a ce rythme d’efficacité il nous faudra plusieurs siècles pour avancer sur tous les reste.

    Vos appareillages avaient -ils une réelle volonté politique ?

    Moi en tant que citoyen Français,petit fils d’un soldat « indigène » qui c’est battu contre l’Allemagne nazi en fut captif et libéré et devenant par la suite de l’Histoire ,résistant Algérien « fellagas » , pour sa liberté et l’indépendance de son pays,je vous dis que non !

    Je voudrais vous dire que lorsque l’on défend un combat politique afférant à la reconnaissance d’une tragédie humaine collectif, si « victoire » de la vérité il y a,elle n’ai et ne doit jamais être exprimer dans une logique partisane,elle doit rester qu’humaine,ne doit être que le résultat d’une volonté humaniste garante de l’humanité d’une société.

    Ce n’est pas et ne dois pas être une victoire politique politicienne,mais celle de la société sur elle même ,pour qu’elle construit ou garde un sens commun,une appartenance commune et ayant toujours la volonté de construire une société dans le sens du meilleur …humainement

    Dans votre 2 eme intervention, vous utilisez sciemment à des fin de récupération politique politicien,le drame du 17 octobre 1961.

    Au nom d’ambitions électoralistes,vous jouez l’éternel joute politicarde de l’invective sur l’Histoire.

    Vous lançant mutuellement,entre partisans politique opposés,dans un pugilat nauséabond :

    Chacun envoyant à l’autre, la responsabilité de drames collectifs,de morts et ceci que pour le « koursi » (la place,la chaise en arabe).

    Chacun espérant dans cette dégueulasserie de semblant de débat,en tirer quelques avantages électoraux.

    En clair vous vous demander mutuellement un droit d’inventaire,sur les conséquence catastrophique possible de vos idéologies respectives ou de vos actes politique sur des périodes données.

    Ainsi faire encore aujourd’hui de la politique,c’est insulter l’intelligence,le sens critique, présents chez les citoyens des quartiers populaire.

    C’est à nous citoyen et pas à vous partis politique « gestionnaire » de notre réalité sociétale,d’avoir le droit d’inventaire sur vos faits et actes politiques ou non actes.

    C’est le pourquoi je crois en un éveil citoyen, pour reprendre en mains son destin collectif,de s’accaparer la chose politique,de sortir de ces carcans politiques que sont les partis « gestionnaires »(P.S,P.C.F,U.M.P,M.P.F…).

    Votre 3eme commentaire,lui commence par un mensonge politique.

    Il est faux (cela tiendrais de la manipulation pure d’affirmer le contraire),d’écrire après étude des faits de la classe politique à l’époque (du soulèvement du peuple Algérien pour son indépendance), je vous cite : «… Au contraire, depuis le début le PCF a combattu la colonisation et soutenu l’indépendance de l’Algérie, le PCF a toujours demandé une enquête officielle sur ce massacre du 17/10/1961 »….

    Le P.C.F n’a pas été du tous clair,il à eu même le droit comme je vous l’ai signaler, à une publication virulente et très critique de la fédération du F.L.N .

    Cette publication ne disait que la vérité sur l’ambiguïté immorale politiquement et humainement du P.C.F à cette époque,c’est l’Histoire ne la polluée pas !

    Le pire monsieur c’est qu’en bon partisan que vous êtes,vous continuez en utilisant dans vos commentaire de façon irresponsable,à aborder des sujets d’actualité sensibles.

    Ceci d’une manière d’autant plus exécrable,parce que toujours à des fins politicardes !

    Vous passez d’octobre 1961 à la Palestine,sans honte imbu ,à la légère, affirmant qu’un lien existe,…etc..

    Vous vous rendez compte au niveau ou vous rabaissez la politique,au jeu malsain et dangereux auquel vous vous livrez !

    Jouant de l’amalgame désastreux ,en faisant le parallèle entre des événements découlant de la guerre d’Algérie et du drame humain et Nationale ,Palestinien !

    J’ose espérer que vous n’avez aucunes responsabilités politiques,parce que sinon ,cela serait encore plus grave de tenir dans le cadre d’un échange relatif à l’Histoire contemporaine Française,de tels propos.

    Alors qu’actuellement la jeunesse se trouvant en banlieue est troublée dans ses repères identitaire à cause justement de trop de manipulations politiques, sociales ,politico-religieuses…

    Que certains d’entre eux tombent dans les piégés de l’extrémisme et se retrouve sur des territoire en guerre ,à faire la guerre,tuer et/ou mourir…

    Tous ceci ne vous suffit pas pour comprendre qu’il faut arrêter de faire de la politique comme vous le faite ,vous et vos semblables politicards !

    Il faut une désespérance immense,profonde, alors qu’on est à la fleur de l’age,jeune,pour croire que mourir atrocement rendra enfin heureux.

    Vous prouvez et vos dirigeants politique aussi par leurs dires,de droite comme gauche,que vos partis,les appareillages, sont devenus des coquilles vident face à nos réalités,vous êtes déconnecter !

    L’Histoire est la suite d’une chronologie d’actes collectifs ou individuels qui créer les événements Historiques,qu’ils soient positifs ou négatifs vis à vis de l’humain.

    On donne un impact positif dans l’évolution d’une société,en regardant l’Histoire en face ,les faits concret qui ont eu lieu,en toute objectivité.

    Pour arriver à cela ,il n’y à pas à ce donner droit ou à tolérer ,lorsque l’on en est témoin,une ou des manipulation de faits Historiques,que cela soit volontaire ou non.

    Il est impossible de construire une société solidaire,ayant un sentiment d’appartenance commun et épousant le même destin collectif ,sans une mise à  plat  préalable,de l’Histoire,de ses faits Historiques .

    J’ai la conviction profonde que c’est pour une bonne partie parce que il n’y à jamais eu ce « préalable » en France,que nous en sommes la politiquement dans ce pays.

    Les mensonges,les raccourci de l’Histoire,les archives interdites,les manipulations politiques des mouvants sociaux…tous ceci à pour moi construit le conditionnement d’une classe politique sur la base d’une lecture biaisée de l’Histoire.
    Vous en avez fait la démonstration par vos écrits,votre logique de raisonnement dans vos écrits en sont même un cas pratique .

    Mais cela à pour conséquences ce type de façon raisonner la Politique,à ce que l’on constate tous en tant que citoyens :

    Une politique des haines,un éclatement du tissu sociale, son atomisation même parce que trop de manipulations politiques.

    Une division de la population nationale ,qui n’a au fond jamais été vraiment unis par un destin commun.

    A un pans entier de cette population nationale on à répondu  politicardement , par un parcage spatiale,économique..ces français et leurs enfants, n’ont pas vécus avec les autres au sens collectif de partage et d’existence réel…mais cote à cote…les partis politicards n’ont fais qu’amplifier la chose ces 30 dernières années

    L’Histoire est la clef,le salut possible ,justement pour la refondation d’un pacte républicain nationale,la construction d’un destin commun.

    Mais ce n’est pas pour moi une classe politique qui c’est discréditer, par sa responsabilité dans les faits,qui pourra porter ce projet d’une France forte de toutes ses composantes.

    C’est un mouvement citoyen indépendant de tout appareillages politique,une ré-évolution politique citoyenne,qui pourra faire barrage aux racistes et extrémistes de toutes obédiences qu’ils soient !

    Nous continuerons ,nous citoyens non partisans,la majorité,si nous ne nous organisions pas et ne prenons pas nos responsabilités,à être quo-responsables avec cette classe politique,d’un éclatement violent de la société.

    La réponse Politique à cette situation grave de notre pays,n’est pas politicienne au sens politicard comme les partis le conçoivent ,mais elle citoyenne,elle est…..nous.

    Le système politique partisan tel que l’on le connaît est arriver à ses limites,il devient même le producteur ou plutôt le « nourrissant » de la crise multidimensionnelle qui traverse le pays,la France.

    Guillaume,j’ai fais cette digression, qui n’en n’est pas vraiment une,pour être clair avec vous et les personnes qui pourraient me lire.
    C’est un principe d’honnêteté intellectuelle, je n’avance jamais sur des sujets politiques et ou Historiques ,de façon masquer.
    à bon entendeur..

  11. bonjour Guillaume .Effectivement le pcf venissians de l’epoque manifestait contre la guerre d’algerie et luttait contre l’oas . J’avais 10 ans et j’ai compris à ce moment là que notre devise républicaine LIBERTE EGALITE FRATERNITE n’était pas que des mots . Mais malheureusement le Communisme tel que le voyaient tous ces venissians et venissiannes à été « galvaudé » aux fils des années dans notre commune à partir des année 70 à nos jours .
  12. Je ne souhaite pas réécrire l’histoire. Surtout que celle-ci est très complexe à décortiquer au vue du contexte du moment et les différents courant qu’il pouvait y avoir dans tous les partis de l’époque et notamment au PCF. D’ailleurs un certains nombres d’adhérents du parti communiste algérien sont au moment de la mise en route de la lutte armée passés au FLN. Maurice Audin membre du Parti communiste algérien et militant de l’indépendance algérienne a lui été assassiné à la demande du général Aussaresses.

    Il y eu beaucoup de débats en interne du PCF à cette époque. Les premières déclarations du PCF n’appelant qu’à la paix en Algérie, à la fin des combats et au règlement pacifique du conflit. On était loin d’un soutien inconditionnel à l’indépendance réclamée. Mais le PCF a joué son rôle et on ne peut oublier les morts du métro Charonne le 8 février 1962 suite à une manifestation. Toutes les victimes étaient syndiquées à la CGT et, à une exception près, membres du Parti communiste.

    Mais le véritable sujet, c’est ce que nous devons porter aujourd’hui. Et cette journée du 17 octobre 1961 est un devoir de mémoire important et nécessaire et je suis fier que Vénissieux soit pleinement impliqué.

  13. Je constates à la lecture des commentaires,que certains se bataillent comme des « charognes » ,sur des passages de la guerre de Libération nationale Algérienne.

    Certains voulant acheter une « virginité » humaniste à leur parti (à des fin électoraliste),en sont arriver à vouloir donner une vision simpliste,voir caricaturale de la réalité politique de cette période.

    Le parti communiste Français étant ici présenter par certains ,comme le parti qui à TOUJOURS soutenu la révolution Algérienne,c’est un mensonge,un manque de respects vis à vis de toutes les victimes de cette « sale guerre »  !

    Vous pouvez dans vos logiques électoralistes politicardes,utiliser la caricature,la manipulation,la démagogie…..mais ne toucher pas à l’Histoire et particulièrement la Guerre d’Algérie,sujet très sensible pour beaucoup d’habitant de Vénissieux que nous sommes.

    Il ne faut jamais jouer avec l’Histoire,parce qu’on trouble ainsi la vigilance contre la fascisme rampant.

    La droite comme la gauche ,sur cette période ,ont beaucoup de faits à qui peuvent leurs être légitimement reprocher,si l’on se dit humaniste et attacher à des valeurs universalistes, sans aucun esprit partisan.

    La droite était ( et reste ,c’est une réalité) nous le savons tous ,pro Algérie -Française,défendant avec ferveur le colonialisme dans tous ses aspects .

    Jusqu’à ce jour ,la droite ( dont Mr Girard est,c’est un fait) n’a pas changer d’un iota sur cette période de l’Histoire de France.

    Elle à même tenter de « positiver » le colonialisme par une loi(n° 2005-158 du 23 février 2005)…

    J’aimerais lire et non pas entendre ( les écrits restent) le point de vue de Mr Girard sur le colonialisme et son histoire,la Guerre d’Algérie,la traitance humaine de l’immigration pots-indépendance,les « ratonnades » meurtrières de plus de 200 Algériens en moins de 8 mois juste à paris (et il y en à eu plusieurs autres sur tous le territoire Français!)l ,la loi de 2005,les idées politiques de devillier,le MPF…

    La gauche quant à elle ,n’a rien à voir avec cette image d’Épinal fausse, que certains présente ici , prenant de gros raccourcis (intéressés?) avec l’Histoire.

    A lire ces derniers on pourrais croire par leurs écrits ,que la gauche ,vis à vis de la population Algérienne (car elle n’était qu’Algérienne et n’a jamais été considérer autrement dans le fond) ici en France à ce moment là ,à été irréprochable, former de partis intègres et en cohérence vis à vis des valeurs universalistes qu’elle prétendait défendre !

    C’est Faux ! ceci même justement au regard du massacres du 17 octobre 1961 ,ce crime contre l’humanité(le terme « massacre » amoindrissant la responsabilité Étatique et au même titre de ceux de Sétif,guelma…) et ses 11000 arrestations et les sévices inhumains qui en ont découlé.

    De toutes ces « ratonnades » meurtrières de civiles F.M.A (Français Musulman Algérien,c’est comme cela que l’on désignait nos aïeuls à nous Français d’origine Algérienne) qui ont été commises avant et après par des membres des forces républicaines et ou par des groupuscule de citoyens racistes.

    Pour preuve des le lendemain de innommable crime contre l’humanité (le terme « massacre » amoindrissant la responsabilité Étatique),la presse dans sa majorité, reprend la version officielle, elle évoque des échanges de tirs entre les flics et le FLN, des « tueurs » déferlant sur Paris, etc.

    La réalité des faits de la violence policière ,une part de la vérité de ce qui c’était passer ,commence à être divulguer,comme le fait courageusement au regard du contexte,le journal « témoignage chrétiens » avec les photos d’Elie Kagan.

    Les grands journaux de gauche eux (l’humanité,libération,France observateurs) « émettent des réserves »…

    Des centaines d’Algériens ont été assassiner en quelques jours et là les grands discours habituels faits avec emphase par les leaders de gauche,de la classe ouvrière Française ,ceux font plus que timides (et encore..).

    C’est le silence radio des plus grandes organisations ouvrières…. qui étaient de gauche ….

    Les F.M.A (nos parents pour une bonne part d’entre nous) étaient déjà citoyen de seconde zone et beaucoup,beaucoup moins même.

    Ne serait ce que dans le cadre de la simple et logique dénonciation humaine d’une telle monstruosité nationale,il n’y aura aucuns mouvements politiques de grande ampleur venant des partis de « gauche ».

    Normal ,ces même partis de droite et de gauche étaient d’une certaine façon (ou plutôt d’une façon certaine) complices des conséquences dramatiques d’une gestion politique catastrophique de « la question Algérienne ».

    En effet il faut rappeler que ce sont des députés gaullistes,socialiste et communistes qui ont voté les pouvoirs spéciaux au gouvernement de Mollet (en 1956!)

    Le 12 mars 1956 le gouvernement demande les pouvoirs spéciaux et obtient le vote du Parlement : « Le gouvernement disposera en Algérie des pouvoirs les plus étendus pour prendre toutes les mesures exceptionnelles commandées par les circonstances, en vue du rétablissement de l’ordre, de la protection des personnes et des biens et de la sauvegarde du territoire ».

    Ceci donnera la torture généraliser,les enfumages de villages,les bombardement au napalm,les déportations par millions de population….

    Les différentes lois d’amnistie adopter à partir de 1962 par les parlementaires Français, permettront de refermer la chape de plomb sur la vérité de tous les faits du colonialisme et par la même de racheter une virginité morale à tous ces partis.

    Dans le cadre des faits politiques,de la posture plus qu’ambiguë adopter par la direction du parti communiste Français (en contrario avec certains militants courageux qui outrepassèrent la ligne officielle),la Fédération de France du FLN publie le 15 février 1958 : « le PCF et le Révolution Algérienne ».

    La Fédération pointe le fait qu’en 1956 ,soit 2 ans déjà après que fut déclencher l’insurrection nationale Algérienne,le Parti communiste était toujours à demander le maintien de l’Algérie dans « l’union Française » et par là même étant contre l’union de l’Algérie avec la Tunisie et le Maroc indépendant.

    Le PCF par ce positionnement était de fait contre donc « le mot d’ordre au nom duquel le mouvement national algérien avait engagé la lutte armée contre le système colonial français:l’Indépendance ».

    Il y était même accuser dans cette publication de n’avoir pas été en cohérence(c’est un euphémisme dans ce cas) et en conformité au regard des principes dont il se réclame: le soutient sans équivoques de la lutte anti-impérialiste coloniale,l’internationalisme….

    La lubie (névrotique) de la « lutte contre l’impérialisme américain » « sacrifiai » sur l’autel idéologique le soutient à la cause Algérienne.
    Combattre l’impérialisme de l’autre mais pas le sien en résumer.

    C’est bien après que le PCF commencera à être un peu plus « clair » dans son soutient . A bon entendeur pouvait

    P.S : Que les représentants du parti socialiste ne se réjouissent pas trop eux non plus de mon intervention.
    François Mitterrand « père spirituel » du parti socialiste à été un ardent ministre sous l’ère colonialiste.
    J’y reviendrais pour préciser son rôle particulier sur cette Histoire de la guerre d’Algérie


  14. « Réfléchissez un peu »
    merci du conseil, oh toi guide universel, nous pas avoir compris merci msieur
    à priori vous votez communiste deja ca vous discrédite niveau intellectuel, aprés vous defendez qui vous voulez même les plus sales
  15. Girard n’a jamais été présent à cette manifestation .
    St Fons ville passée à droite à supprime cette commémoration .
    Reprenez les déclaration de Sarkozy et Jacob sur la repentance .. Et vous osez critiquer une ville qui met à l honneur un événement malheureux de l’histoire .. Réfléchissez un peu
  16. Mr Ridfa69, moi j’y vois des similitudes et l’histoire qui se répète. De l’Algérie d’hier à de la Palestine d’aujourd’hui c’est le droit des peuples à s’autodéterminer qui était et est en jeu. Hier c’était la France qui ne voulait pas entendre parler d’une Algérie libre, aujourd’hui c’est Israël qui n’en veut pas pour les palestiniens. L’UMP et le PS ont eu et ont toujours la possibilité (il devrait avoir le devoir) de reconnaître l’Etat palestinien. Mais quand ils sont au pouvoir ils ne le font pas.

    Ces partis comme ce fut le cas à l’époque du 17 octobre 1961 préfèrent défendre « l’honneur » de l’agresseur que reconnaître la légitimité des revendications de l’oppressé.


  17. apres m’avoir fait vomirvous me faites rire
    d’un coup vos propos dont passé de la commemoration du massacre des algeriens à la liberation de la palestine
    c’est quoi le rapport? un arabe c’est un arabe pour vous? je vous laisse encore une demi heure vous allez nous parler de la syrie?
  18. Pour rappel et pour remettre les choses a leur place cette commémoration a été initiée par des militants vénissians pour la reconnaissance du 17 octobre a Vénissieux et a l’époque la mairie n’était pas du tout prenante et meme hostile a toute commémoration sur la ville. il a fallu que des gens comme Mokrane KESSI , Saliha MERTANI , chaineze KABOUYA, Amar CHEBEL, et leur détermination pour qu’il y ait une stèle commémorative au parc Louis DUPIC et aujourd’hui il faut aussi rendre hommage a ces vénissians pour leur travail. Car a LYON COLLOMB ne veut toujours pas de commémoration sur sa ville. Alors a ceux qui polémique la dessus , je leur dis simplement que la mémoire n’est ni de gauche, ni de droite elle est appartient au peuple !!!!
  19. Vous dites que ça n’a rien à voir. Moi je pense que si. Quand Sarkozy parle de « rôle positif de la colonisation en Afrique » ou bien quand Mr Jacob défend l’honneur d’une police républicaine qui a tué des algériens qui revendiquaient le droit au peuple algérien de s’autodéterminer, il y a quand même là de quoi se poser des questions sur le fond de la pensée de ces gens qui font ce parti.

    Girard n’a d’ailleurs fait aucun commentaire officiel sur la guerre menée par Israël contre le peuple palestinien. Vous ne vous demandez pas pourquoi? Par timidité peut être?

    Au contraire, depuis le début le PCF a combattu la colonisation et soutenu l’indépendance de l’Algérie, le PCF a toujours demandé une enquête officielle sur ce massacre du 17/10/1961 et surtout demandé à la France de le reconnaître. Le PCF a toujours soutenu officiellement la création d’un état palestinien. C’est un des piliers du communisme: le droit des peuples à s’auto-gérer

    Que fait l’UMP de Girard à part défendre le soi-disant « honneur » de la France? Mais quel honneur y a t-il pour les français à défendre l’indéfendable?

    Reconnaître ce que l’on a fait de mal dans notre histoire grandirait notre pays. L’image de la France et des français n’en serait que plus belle.

  20. Sans polémiquer, il est vrai que la droite française a vraiment du mal avec l’histoire de notre pays. Et pourtant reconnaître les torts de sa nation permet de faire avancer les deux communautés. On se souvient du discours de Sarkozy à Dakar. La déclaration de Jacob est scandaleuse. C’est justement lui rendre service que de dénoncer ce qu’elle a mal fait.
  21. D accord avec toi Ridfa ! Prêtes nous ton seau pour vomir ! Je ne vois pas le rapport avec Christophe GIRARD ! Il était même pas né aux moments des faits ! Mais ce que je vois c’est que la dictature met au grand jour via ce blog ces méthodes très proches de celles du FN ! Normal vu les dernières demarches de certains qui ont semble til intérêt a ce que le FN présente une liste en cas de réélection Pff !
  22. INCROYABLE
    la sale recuperation communiste, vraiment rien ne vous arrête!!!!
    les morts, la douleur, le deuil, non ca ne vous dit rien? ils sont allez mettre girard dans cette histoire douloureuse!!!!!
    c’est rare mais ce coup ci, je vous dire mon chapeau pour la degeulasserie de l’année 2014
    quand je vous dits que PC FN c’est pareil, ils surfent sur les grosses ficelles
    ah j’ai envie de vomir!!!!!! vite mon seau à l’image de LENINE!!!!!
  23. Alors que dans le même temps l’UMP de Girard via Christian Jacob, le chef de file des députés UMP, a critiqué fermement cette reconnaissance par François Hollande de la « sanglante répression » des manifestations d’Algériens le 17 octobre 1961 à Paris. « Il est intolérable de mettre en cause la police républicaine et avec elle la République toute entière ».
  24. Déclaration de Pierre Laurent (PCF) le 23 octobre 2012 au Sénat.

    Je me réjouis de la discussion de cette proposition de résolution que Nicole BORVO COHEN-SEAT, au nom de notre groupe, a déposé le 30 janvier 2012. Cette résolution fait droit à une demande portée depuis de longues années pour que la France officielle reconnaisse les faits sanglants qui se sont déroulés le 17 octobre 1961. Elle propose en outre la réalisation d’un lieu du souvenir à la mémoire des victimes.
    Permettez-moi de rendre hommage au combat de Nicole BORVO COHEN-SEAT qui, aux côtés de mon ami Guy FISCHER intervenant tout à l’heure, et en tant que présidente de groupe et élue parisienne, s’était grandement impliquée dans la reconnaissance des crimes coloniaux dont justement le 17 octobre 1961 mais aussi la « disparition » du mathématicien Maurice Audin.
    En défendant cette proposition, je veux d’abord dire ma satisfaction de la très récente expression du président de la République qui vient de déclarer le 17 octobre dernier, je cite : « La République reconnaît avec lucidité ces faits. Cinquante et un ans après cette tragédie, je rends hommage à la mémoire des victimes. »
    C’est un acte important, tant attendu, auquel il nous revient aujourd’hui de donner toute sa portée par un vote solennel de notre assemblée. Je me réjouis que notre proposition de résolution le permette. Elle doit être un engagement à ce que ce premier pas soit suivi des actes nécessaires à l’établissement définitif de la vérité et à la reconnaissance des crimes coloniaux, dont le 17 octobre 1961 constitue, avec d’autres, un épisode tragique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.