La réponse du député au maire

Seance du 22/11/2012: M. Yves Blein

06:09:49Michèle Picard, avait l’air bien étonnée lorsqu’elle constata que Yves Blein député de la 14ème circonscription du Rhône avait écrit qu’il allait proposer que Vénissieux soit « un site pilote pour l’application de nouvelles mesures antidrogue », l »élue communiste demandait, par le biais d’une lettre, au premier ministre « si le député disposerait des éléments dont le maire, premier acteur de la sécurité sur la commune, n’aurait pas été informé ? ». Donc elle envoya un courrier au ministre et un autre au député.

Et bien la réponse du député n’a pas tardé, et pour être sincère, j’ai tout de suite pensé à l’arroseuse arrosée. Dans sa réponse, mêlée d’ironie et d’élégance, le député précise qu’il est tout aussi inquiet pour les vénissians surtout en ce qui concerne les questions de sécurité, voire même autant que notre maire qui n’oublions le pas, est en charge de la sécurité sur la commune :

« Tout comme vous, je suis tout à fait sensible à cette question. De très nombreux habitants de la circonscription, et de Vénissieux en particulier, me disent régulièrement combien ils souffrent de la situation qu’ils connaissent, et en particulier des nuisances provoquées par les trafics de stupéfiants.»

Et il n’oublie pas de faire rappeler au maire communiste les initiatives prises par les gouvernements précédents, ainsi que la mise en place par Gérard Collomb de la police de sécurité du quotidien, sur la commune de Vénissieux.

Si Mme le maire semble être choquée de ne pas être informée d’un éventuel projet sur la sécurité, au point d’écrire au premier ministre, le député de la 14ème circonscription lui fait rappeler la sécurités des concitoyens est trop importante pour se laisser aller à des querelles politiques et lui demande d’éviter l’instrumentalisation partisane

« La sécurité de nos concitoyens est une question trop importante pour qu’elle soit l’objet d’instrumentalisation partisane et personne ne comprendrait – et surtout pas les habitants les premiers concernés – que des responsables politiques dépensent plus d’énergie à revendiquer la paternité de dispositifs qu’à veiller au parfait fonctionnement de ceux-ci. »

En fait si Mme le maire suivait régulièrement les discussions au Palais Bourbon, elle aurait compris l’intervention du député, puisqu’il s’était exprimé sur Facebook à la suite de la déclaration de politique générale du premier ministre le 12 juin dernier qui avait annoncé de nouvelles dispositions prises par l’Etat pour lutter contre les trafics.

Mais bien entendu, comme il se fait tout le temps les maires sont toujours informés des décisions prises par l’Etat surtout en ce qui concerne les questions de sécurité. 

Mme le maire, n’oubliez qu’un député est un élu national et qu’il est donc logique qu’il soit informé des décisions prises par le gouvernement et ceci sans faire d’instrumentalisation partisane. 

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.