La vitrophanie : l’art du trompe l’œil

Et voilà un sujet qui va faire encore parler de lui dans les chaumières ou au café. Lors du dernier conseil municipal du 11 décembre 2017, il était question de la Convention Vitrophanie, présentée par l’adjoint aux commerces et dont le coût est estimé à 5 000 euros.. 

Mais voilà que Christophe Girard (Divers droite) conseiller municipal et à la Métropole de Lyon a décidé aussi d’intervenir dans son blog pour parler de ce trompe oeil dont le but est de coller sur les vitrines des magasins fermées afin de donner l’illusion que ceux-ci sont existant, et dont la municipalité espère que ce système permettra d’attirer de nouveaux acquéreurs.

Pourtant l’élu de droite, doute de cette efficacité, et pointe le doigt sur le manque d’attractivité et de la situation déplorable que traverse actuellement le centre ville :

Mais il est cependant déplorable d’en arriver à cette situation qui n’est autre qu’un alarmant aveu d’impuissance de la part de la municipalité.

Et comme l’opposant de droite, doit être un fidèle lecteur de Tintin, il en vient à penser à un dessin de Tintin au Pays des Soviets : 

il n’est pas possible de ne pas penser immédiatement à ce dessin de Tintin au Pays des Soviets où le jeune reporteur découvre que les usines ne sont que des décors !

La plupart des villes connaissent le manque d’attractivité des commerces, mais peut-on penser que la ville de Vénissieux n’ait pas vraiment fait le nécessaire pour éviter la mort de ses commerces et M. Girard pointe l’incapacité de l’équipe dirigeante. A rappeler que Djilannie BenMabrouk, faisait partie à une époque de l’équipe à M. Girard, et que paradoxalement il est aujourd’hui adjoint aux commerces et à l’emploi, dans la majorité communiste vénissiane : 

Cette proposition de « trompe-l’œil », de cache misère, que contient ce rapport est symptomatique de l’incapacité de l’équipe municipale à réussir une réelle politique de développement et de redynamisation du centre-ville de la 3ème ville de la Métropole et du Rhône.

Que reste t-il comme commerces, des sandwicheries, des coiffeurs, 3 bars, deux brasseries, une boulangerie patisserie, il n’y a plus de fleuriste, ni de poissonnier, même La Cave à Vins a fermé.

Quel avenir pour le centre ville, difficile de l’imaginer, et ce n’est pas ces trompe l’oeil qui vont redynamiser le centre ville

Article de M. Girard → Commerces en trompe l’oeil à Vénissieux, c’est Tintin au Pays des Soviets !

L'info c'est le partage !.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.