L’anecdote du député Blein

Comme chaque vendredi, je reçois la lettre de Blein. Parfois on y trouve des choses intéressantes sur le travail de notre parlementaire. Sur sa dernière newsletter du vendredi, il revient sur cette fameuse enveloppe parlementaire qui permet à chaque député et sénateur de financer des projets des associations ou des collectivités de leur circonscription.

Chaque député recoit à peu près une réserve de 130 000 euros, et libre au parlementaire de la distribuer. Pour l’année 2014, la réserve parlementaire de M. Blein était ainsi partagée

  • Les Jardins de Lucie (Association d’insertion : Communay) pour 30 000 euros
  • Les Petits Citoyens (Association culturelle : Paris) pour 70 000 euros
  • La ville de Saint-Fons : 30 000 euros pour des travaux d’intérêt local

Récemment il a décidé de verser un tiers de sa réserve pour « renflouer la trésorerie de l’association sportive des Minguettes (ASM) dont la survie était compromise en raison d’un passif financier qui n’arrivait pas à se résorber » ce qui représente une somme de 55 000 euros. Il a même rencontre les responsables du club qui lui ont offert un maillot à son nom et à même donné coup d’envoi du match contre Vaulx en Velin. Ouah Cool. Bon je vous rassure, il n’était pas en survêtement mais bien en costume. (voir l’article sur le site de M. Blein)

Blein_ASM rencontre

Mais dans cette fameuse lettre du vendredi on retiendra l’anecdote. Après « Le député Blein et la montre Withings » et à l’occasion des rencontres régulières entre Vincent Feltesse conseiller à l’Élysée chargé des relations avec les élus et les formations politiques, il nous raconte l’anecdote de la rencontre avec le Président Hollande : 

  • Mardi soir, entre une rencontre avec les responsables Volvo et un dîner de travail avec E. Macron, je suis donc passé “discuter avec Vincent”. Nous étions une petite dizaine à échanger sur des sujets divers et variés quand on frappe à la porte : “Bonjour, c’est François…” Non, en fait malgré la proximité que nous avons avec lui, c’est toujours : “Bonjour Monsieur le président de la République”

Cool, tiens, François est là, salut, François, fais comme chez toi, rentre, on va discuter car on ne sait plus comment faire dans nos villes, les gens sont colère de chez colère : lol :-)

En passant les députés lui ont fait rappeler :

l’humeur et des attentes de nos électeurs – de leurs impatiences aussi …

Ah ben çà oui, car les électeurs sont de plus en plus mécontents de la situation économique, et politique de la France, surtout que les élections régionales des 6 et 13 décembre 2015 sont proches, puis viendront rapidement les élections présidentielles et législatives.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.