L’appel aux écolos de Michèle Picard

L’adjoint au logement, a souvent écrit des articles pour un rapprochement avec les écolos, et cette fois-ci, c’est au tour de la candidate communiste, Michèle Picard, de faire un appel au pied aux élus EELV vénissians, en publiant une lettre sur son site de campagne où elle demande un rassemblement :

« Michèle Picard a appelé toutes les forces de la majorité municipale à se retrouver pour construire le projet 2020–2026 »

Il faut quand même préciser que cette lettre a été publié sur le site communiste Le Vénissian le 16 octobre 2019 et écrite par M Millet :

Il est clair, que les écolos sont très convoités en ce moment étant donné que lors des élections européennes de 2019, ils étaient en troisième position avec 12% des voix, derrière le Rassemblement National qui est arrivé en tête avec 22% et la liste LREM en deuxième position avec 17%.

Pour inciter les écologistes à se rassembler autour de la candidate communiste, Michèle Picard, leur fait rappeler que « depuis 2014, les élus écologistes travaillent dans la majorité municipale qui a un bilan considérable » en énumérant toute une liste d’actions fait pendant sa mandature : 

  • deux installations photovoltaïques auto-consommées sur équipement public et trois en étude
  • trois chaudières thermodynamiques innovantes qui doivent diviser par deux la consommation de gaz
  • le passage en Led, la réduction du niveau d’éclairage et l’extinction nocturne nous permet de réduire chaque année la consommation électrique de l’éclairage public
  • le renouvellement du label Citergie qui confirmera les progrès significatifs de notre plan climat réalisés dans ce mandat.

Dans cette lettre tout est fait pour montrer aux écolos que le mandat de Michèle Picard, a été très écologique, en précisant que « Vénissieux est une ville verte avec une place reconnue de la biodiversité ».

Ce qui, me semble t-il, fait un peu peur aux communistes, c’est la déclaration du député européen Yannick Jadot, leader d’Europe Ecologie Les Verts qui a réaffirmé qu’il n’y aurait à Lyon « pas d’accord d’appareil au premier tour des élections municipales. ». On comprend mieux l’insistance des communistes pour rassembler les écolos dans leur camp, car une liste sans l’étiquette EELV, ferait perdre un grand nombre de voix à Michèle Picard.

Je suis aussi persuadé, que les opposants à Michèle Picard, aimeraient bien aussi avoir l’étiquette EELV, pour conforter un peu plus leur positionnement et espérer faire tomber la majorité actuelle.

D’ailleurs Michèle Picard, ne se trompe pas puisque la dernière phrase de cette lettre est bien un appel aux écolos pour qu’ils rejoignent la liste communiste :

« Les écologistes Vénissians y ont toute leur place pour mettre en débat l’ambition d’une ville humaine et durable, solidaire et citoyenne, titre de notre agenda 21 que le prochain mandat devra redéfinir ».

Reste à savoir si les élus EELV de la majorité actuelle, voleront de leurs propres ailes, resteront-ils dans la majorité ou rejoindront-ils un éventuel candidat Blein (LREM) ?

L'info c'est le partage !.

1 Commentaire

  1. La municipalité de Vénissieux est capable de réaliser de grands projets écolos très chers mais se révèle incapable de régler le simple problème d’une décharge sauvage qui dure et est entretenue depuis plus de 15 ans rue Gabriel Perri . Il faut dire que le quartier des maroniers est tellement loin du centre de Vénissieux.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.