Le Préfet en colère

carencoLe Préfet n’a guère apprécié l’attitude des colistiers de M. Girard qui ont refusé de donner les clés de l’urne dans deux bureaux de vote. Il a fallu que M. Xavier Inglebert se déplace pour régler la situation. D’après l’article du Progrès qui a relaté les faits, le Préfet est arrivé très en colère. Y a de quoi être en colère, faire déplacer un préfet pour une histoire de comptage d’enveloppes, ce n’est pas trop sérieux, d’autant plus que cela n’aurait rien changé au résultat.

D’après l’article de LyonMag « Dimanche soir, des assesseurs ont refusé d’ouvrir les urnes dans les bureaux de vote n° 15 et 21 pour le recomptage des enveloppes. Deux cars de CRS et le préfet délégué à la Sécurité avaient d’ailleurs été envoyés sur les lieux pour annoncer aux assesseurs que l’Etat porterait plainte ». Suite à ces événements le Préfet M. Carenco a décidé de porter plainte. Le Préfet a aussi fait rappeler que « les garants du processus électoral qui doit se dérouler dans la sérénité et le respect de la loi. Hier soir à Vénissieux cette règle intangible a été malheureusement mise à mal ». Jean-François Carenco reproche à des proches de Christophe Girard d’avoir « perturbé les opérations de dépouillements » et d’avoir « mis à mal le respect de la loi » qui garantit la sérénité du processus électoral ». (Source LyonMag)

Cette affaire risque de faire un sacré bruit dans les rangs de M. Girard, puisque des assesseurs se retrouvent avec une plainte sur le dos, et de plus de la part d’un préfet, et je peux vous certifier que ce n’est jamais agréable d’être « accusé ». Espérons que cette affaire se terminera bien pour eux et qu’un simple rappel à la loi suffira. 

L'info c'est le partage !.

11 Commentaires

  1. En tant qu’électeur de vénissieux, c’est une affaire qui sans bon la revanche. En effet, le préfet n’a pas supporté que le tribunal invalide cette élection, alors que lui avait validé toutes les listes en 2014! il a donc été indirectement désapprouve par le droit français. Ainsi le préfet a saisi une occasion pour se racheter! Mais est-ce que le Préfet peut dissiper, à travers son action, le sentiment de triche qui règne dans cette ville pour l’élection municipale?

  2. Le préfet s’est déplacé pour faire ouvrir les urnes et non empêcher le recompte des enveloppes vides. Il n’est pas normal de refuser d’ouvrir les urnes. A la clôture du scrutin, on doit seulement compter le nombre d’enveloppes contenues à l’intérieur de l’urne et comparer celui-ci aux nombres de signatures. C’est tout.

    Au final, c’était beaucoup de cinéma de la part de ces assesseurs pour pas grand chose. La justice n’appréciera peut être pas le scénario. Cela donne l’impression que certains cherchaient à tout prix à créer une faille pour pouvoir contester l’élection par la suite en justice. Ça semble raté pour cette fois-ci.

  3. Des cahiers d’émergement dépecés, plus d’enveloppes que prévus, la majorité des bureaux de votes tenus par le pc,
    des rumeurs nauséabondes, des anciens membre du pc colistier de mr monchaud, tout vraiment tout est fait pour que personnes de viennent votez, bravo mr Gérin vos combines ont bien réussi.

  4. Du moment que les signatures correspondent au nombres exact de bulletins comment peut il avoir fraude apres c’est le rôle des colistiers dans les bureaux de votes d’être attentif au bon deroulement

  5. La chose que je peux certifié c’est que l’équipe de Christophe Girard a été d’une transparence totale lors de cette élection cela n’ a pas été le cas du PC qui a été d’une arrogance inimaginable jusqu’ a même a insulter nos colleurs d’affiches chose que notre équipe n’a jamais fait pendant la campagne . Nous avons eu des problèmes qu’ avec le PC Sachez Venissians que la campagne d’affichage et boitage devait se terminer le Vendredi a minuit c’est la loi, .l’ont ils tous respectée ?..,……………….! ! !
    @ Dureau pascal a ce sujet vous demanderez a René Brouet il vous dira si mes révélations sont fausses ! ! ! ! a bon entendeur .

  6. @verolaure
    avant le scrutin oui après non
    par contre je comprends vos doute vu l’entre deux tours avec les cahiers d’emergement, et les présidents quasi seul communistes

  7. Voilà ce que j’ai trouvée sur internet ! (Loi nº 69-419 du 10 mai 1969 art. 8 Journal Officiel du 11 mai 1969)

    (Loi nº 75-1329 du 31 décembre 1975 art. 10 Journal Officiel du 1er janvier 1976)

    (Loi nº 88-1262 du 30 décembre 1988 art. 6 Journal Officiel du 4 janvier 1989)

    Le vote a lieu sous enveloppe, obligatoirement d’une couleur différente de celle de la précédente consultation générale.
    Le jour du vote, celles-ci sont mises à la disposition des électeurs dans la salle de vote.
    Avant l’ouverture du scrutin, le bureau doit constater que le nombre des enveloppes correspond exactement à celui des électeurs inscrits.
    http://www.trazibule.fr/code-electoral.doc

  8. Mr Dureau vous dites que seul le decompte des envellopes vides deposées dans l’urne est prevu par la loi. hors on nous a rétorqué que les enveloppes n’étaient pas comptées qu’elles étaient pesées qu’en pensez vous ?

  9. Parce que cette demande est fantaisiste il n’y a pas de decompte des bulletins et envelloppes inutilisees ni avant ni apres le scrutin prevus par la loi.
    Seul le decompte des envellopes vides deposées dans l’urne est prevu par la loi.

  10. Bonjour a tous sui d’accord avec mp7889 et je rajoute que je voie pa l’intérêt de déposé des plainte contre des colistiers de mr girard j’aurais été présent dans cst bureaus de vote j’aurais agis de la même sorte que les colistiers de mr girard je soutiens les colistiers de mr girard et les saluts et leurs souhaite a tous un bon courage mr Jeanne Éric cordialement a tous

  11. Bonjour,

    Je ne suis pas tout à fait d’accord.
    Que cette demande (compter les enveloppes vides) soit inutile, peut-être. Et encore, dans le contexte de ces élections, il était permis d’être méfiant.
    Toutefois, le refus des présidents de bureau de vote de procéder à ce comptage parfaitement anodin est tout aussi incompréhensible. Cette opération prend 5 minutes et surtout, cela s’est fait sans problème dans certains autres bureaux de vote. Pourquoi refuser la transparence ? En plus, la loi autorise à le faire.
    Monsieur INGLEBERT, préfet, a fait preuve d’un grand mépris à l’égard de jeunes qui portaient des convictions et qui ont eu le mérite de faire preuve de courage et de résistance face à un groupe très agressif………………………….(il a refusé d’écouter la version des faits des assesseurs mis en cause).
    Il convient donc d’apaiser la situation désormais, j’espère que le préfet ne fera pas l’erreur de donner suite à cette plainte.
    Cordialement

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.