Les punaises s’accrochent

La-taille-des-punaises-de-litsOn peut faire qu’une seule comparaison entre les punaises de lit et les politiques. Les unes s’accrochent et s’installent dans votre appartement et les autres sont fixés à leur siège.

Soyons sérieux. Oui, les punaises sont encore là, et cette fois-ci, c’est la ville de Bron et plus précisément le quartier Paul-Antoine Lacombe à Parilly qui sont confrontés à ce phénomène national qui perdurent depuis de nombreuses années dans les villes à forte densité de population.

Disparues depuis quelques années, les punaises sont de retour. La ville de Bron a reçu des courriers de la part des locataires indiquant leur inquiétude face à ce phénomène. La mairie de Bron s’inquiète de ce problème et a averti le bailleur (OPAC) social qui est charge du parc locatif de ce quartier

Sitôt alerté l’OPAC a décidé de mettre en place un plan de vigilance. L’ARS (Agende Régional de Santé) indique que la prévention est la meilleur arme pour éviter une prolifération de ces insectes. Mais les gens ont des difficultés à annoncer que des punaises de lit ont pris demeure dans leur logement, et à ce titre il est parfois difficile de quantifier le nombre de logements touchés.

Quel rapport avec Vénissieux, et bien, il y en a pourtant un. Certes, on en parle moins mais le problème existe bien. En 2014 il a fallu que les locataires de la Sacoviv, dont la ville de Vénissieux est actionnaire à hauteur de 75%, habitants du quartier Le Couloud lancent un cri d’alarme ou des punaises de lit avaient déjà été identifiés une première fois en 2011. La grogne des locataires a permis d’entamer plusieurs réunions afin que le bailleur de la ville, prenne en main ce dossier, et accrédite une entreprise pour effectuer la désinsectisation de l’allée 53, qui était la plus touchée. Il semblerait que l’intervention de la société chargée de désinsectiser les appartements et les parties communes aient été concluants. Toutefois les locataires de la Sacoviv confrontés à ce problème ont du payer un forfait de 100 euros pour chaque logement et suivre un protocole contraignant très strit. 

Depuis, une association a été créée afin de venir en aide aux locataires et de suivre les dossiers qui concernent ce quartier, car d’autres problèmes existent. On sait que le parc locatif de la Sacoviv est vieillissant et qu’à ce jour aucun plan de réhabilitation n’est en cours. Un nouveau directeur a été nommé récemment, et les locataires attendent de voir si le dialogue sera renouer afin de prendre en compte les doléances des habitants de ce quartier.

L'info c'est le partage !.

3 Commentaires

  1. PS : a rajouter au 1 er comm

    L’association : ALC

    M Derobert : votre association c’est du vent , aucune légalité …..

    Ce n’est pas parce-que nous avons fait l’adhésion gratuite ( 80 % de signature sur le parc du Couloud ) et que nous ne sommes pas affilié a la CNL, qui est passé réclamer ses 10 € annuels 2 jours avant la campagne électorale par le biais de M Mollard ( personne qui nous a soutenu par son absence lors de l’affaire punaise) .
    Nous sommes inscrits au journal officiel et en préfecture.

  2. Pour les punaises , seule l’allée 53 a été traitée ( 10 logements ), or le Couloud = 270 logements .
    Les aides promises par M Millet , et là je cite le nouveau directeur et M Derobert ( service technique )  » vous pouvez oublier  » réunion de début mars …..

    Les charges en effet , on attend encore un rdv , M Beaudoux nouveau directeur  » nous contacterons lorsque nous aurons réuni les justificatifs  » , c’est drôle cette phrase ,  » nous vous contacterons  » on dirait la même qu lorsqu’on postule a un emploi et que nous n’obtenons jamais de réponse.
    Petit dialogue a propos de celles ci :
    Moi : mais les 30 jours légaux sont écoulés ….
    Mr Beaudoux : hô vous savez la loi ….

    Bref , encore une bonne recrue …..

  3. Déjà qu’on ne sait pas ou sont ranger les factures correspondant au charges facturé au locataire….
    il ne manquerait plus que l’on réhabilite….

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.