Les tracts dans les marchés

Comme tous les jours de marché pendant la campagne au législative de 2012, on voit les sympathisants distribuaient des tracts qui une fois de plus seront jetés parterre. Que peut-on dire sur ces fameux tracts, bien que j’en ai déjà parlé à maintes reprises. Mais prenons un exemple concret car à priori les communistes n’ont plus les moyens de se payer de jolis tracts. Ce jeudi, jour de marché aux Minguettes je croise un militant communiste distribuant des papiers pour favoriser l’élection de Mme Picard à la députation, mais vu la mauvaise qualité de l’impression, je lui demande si ces imprimés n’ont pas été fait à la mairie sur une quelconque imprimante jet d’encre de mauvaise qualité. Que nenni, me dit-il, les moyens techniques de la ville n’ont pas été utilisé et je persiste mais alors ou? Il me répond ‘je n’ai pas le droit de le dire’, alors j’insiste et il me répond ‘qu’ils ont été imprimé à la section du PC. Pas de quoi fouetter un chat et appeler la DCRI pour une question toute simple et qui ne dépend pas du secret défense. Bref, certes c’est une anecdote un peu idiote, mais cela montre combien la pensée des élus et militants du PC est parfois bizarre. Certains vont me répondre que non, la ville de Vénissieux a toujours joué la transparence, permettez-moi d’en douter et je vous donnerai un autre exemple dans un prochain billet.

Ce jeudi, saluons le bus d’information sur les risques du diabète, une bonne initiative qui a attiré énormément de personnes.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.