Michèle Picard « Mômes des Minguettes » : faîtes moi rire.

On se demande pourquoi les maires de Vénissieux veulent absolument écrire un  livre. Après André Gerin, dit Dédé, auteur de plusieurs livres inutiles, c’est au tour de Mme Picard de se lancer dans l’écriture. Oh ce n’est pas vraiment une écriture au sens propre du mot mais plutôt un ouvrage sous forme d’entretiens avec différentes personnes dont des enfants de 11 ans et 8 ans, qui je suppose n’ont pas été pris au hasard. Mais que peuvent poser comme questions des enfants de cet âge, il propose même que l’on vote pour elle à la prochaine élection municipale, on dirait que cela ressemble à de la manipulation. Ce ne sont pas eux qui vont contredire Mme Le Maire. Le Progrès en date du 14 décembre a fait un article en titrant ‘Michèle Picard, la môme des Minguettes‘, alors là cela me fait bien rire. Depuis quand Mme Picard se prend pour une môme des Minguettes, ce n’est pas son parcours politique qui a marqué la ville et surtout ce quartier.. Mais revenons à ce fameux livre, ou plutôt ces fameux entretiens. Le but de tout cela, d’après son éditeur, est de ‘témoigner des sentiers battus de son parcours de femme et de son rôle d’élue’, ouah çà c’est de la vraie pub, normal il faut bien vendre le livre,  il faut savoir qu’elle n’a pas été élu par les vénissians, mais elle a tout simplement succédé à Gerin lors de sa démission, pourtant elle était une élue depuis 2008, mais personne ne la connaissait, tellement elle fut absente du terrain. En tant qu’adjointe chargée de la lutte contre la grande pauvreté, la politique sociale, le troisième âge et le droits des femmes, on ne peut pas dire que son passage a laissé son empreinte. Alors dire qu’elle est une môme des Minguettes, faut quand même pas exagérer. Quant à son éditeur, la passeduvent ‘ qui est plus connu sous le nom de l’Espace Pandora, et qui ne l’oublions reçois une subvention de la ville. Oh bien je ne vais pas mettre en doute l’utilité de cette espace culturelle, mais je pense que le livre de Mme Picard n’aurait pas pu être édité ailleurs car franchement qui se soucie de la vie, de son parcours et des états d’âmes de Mme Le maire. Mais tout ceci n’est pas innocent, la sortie de son livre n’est pas non plus anodine, car les élections municipales approchent et les élus de la majorité commencent à faire leurs petites pubs pour essayer de décrocher quelques voix. Mais l’époque ou l’on nous prenait pour des imbéciles est terminée et il est temps que les élus prennent conscience et arrête de nous berner avec des livres et des pubs de la ville qui nous agacent et ne relatent pas vraiment la réalité de la vie quotidienne des vénissians. De plus pourquoi en tant que vénissianes Mme Le Maire a été faire une rencontre-signature sur une péniche amarrée sur la Saône, elle aurait mieux fait de choisir un lieu plus adéquate, les bureaux de l’éditeur ou, vous savez, le grand bloc de verre qui s’appelle médiathèque Lucie Aubrac.

L'info c'est le partage !.

8 Commentaires

  1. Et je persiste en disant :

    « L’excès de critique engendre l’inintelligence. »

    Ce n’est pas de moi mais de Victor Hugo. Un grand visionnaire cet homme !

    Soyez constructifs s’il vous plait et arrêtez de dénigrer ceux qui font tout pour améliorer le quotidien des gens et qui n’ont pas peur d’être au devant de la scène. Faites-en autant pour les autres et après on en reparlera. Parce que, assis derrière votre écran à critiquer tout ce qui passe, c’est un peu facile vous ne croyez pas ? Essayez donc d’agir plutôt, c’est bien plus enrichissant et utile pour la société.

    A bon entendeur ! Salut

  2. Heureusement que dans cette ville il n’y a pas que la pensée unique et en particulier celle de nos élus. Pour le commentaire de « donne mon avis » A titre personnel, la personne qui a écrit ce commentaire a des choses à dire et je suis tout à fait prêt à le ou la rencontrer pour parler de tout çà.

    L’administrateur du site.

  3. Claire et Bénédicte,

    Et vous que faites-vous dans ces quelques lignes du blog, d’une part vous critiquez et pour Claire vous vous permettez d’insulter l’administrateur en parlant de « baragouinage ».
    Donc quand la majorité municipale critique la majorité présidentielle, elle doit le faire également en proposant des solutions ?
    Me concernant, je peux vous dire que la majorité municipale, ne fait pas tout pour plaire au citoyen vénissian ou aux salariés travaillant sur Vénissieux et ayant comme présidente madame le Maire ou un de ses adjoints (je reviendrai dans quelques temps, sur ma situation professionnelle à Vénissieux), donc je parle en connaissance de cause et vous ne devriez parler qu’en votre nom et non au nom des citoyens.
    Et, contrairement à vous Bénédicte, moi je me range du côté du plus honorable : l’administrateur du blog.
    C’est dans les pays où sévit la dictature, que l’on a pas le droit de s’exprimer. Ici, nous ne sommes pas en Russie, donc la liberté d’expression est un droit, que cela plaise ou non !

  4. Claire et Bénédicte,

    Et vous que faites-vous dans ces quelques lignes du blog, d’une part vous critiquez et pour Claire vous humiliez l’administrateur en parlant de baragouinage.
    Donc quand la majorité municipale critique la majorité présidentielle, elle doit le faire également en proposant des solutions ?
    Me concernant, je peux vous dire que la majorité municipale, ne fait pas tout pour plaire au citoyen vénissian.
    Et, contrairement à vous Bénédicte, moi je me range du côté du plus honorable : l’administrateur du blog

  5. Il est des hommes et des femmes qui engagent leur vie au mieux être de tous, il en est d’autres qui ne sachant agir s’abaissent à les critiquer. Dans la sagesse du recul, j’observe et me range du côté du plus honorable à mon sens …
  6. Et aussi : « sans liberté de blâmer, il n’est pas d’éloge flatteur » – Pierre-Augustin Caron Beaumarchais.
  7. Il n’a pas fallu longtemps pour sortir vos griffes et ayez le courage de vos commentaires et de laisser votre nom. Voilà le genre de commentaires que je reçois lorsque l’on critique les décisions des élus de la ville. Mais je l’écrivais dernièrement je ne censure aucun commentaires, et le votre restera dans mes annales. Ce que je fais dans la société ne vous regarde pas, et je tiens à vous faire savoir que je ne roule pour personne, je suis un citoyen indépendant et libre de commenter tout ce qu’il se passe dans cette ville. De plus vous signalez que c’est mal écrit, ah pardon, je ne savais pas qu’il fallait diplômé en littérature française pour faire un blog, si c’était le cas peu de gens auraient le droit de s’exprimer. Heureusement que vous n’êtes pas au pouvoir, sinon ce serait la guillotine. Mais puisque vous allez l’air de bien vous entendre avec nos élus, faîtes donc un blog, ce n’est guère compliqué, je peux même vous donner quelques conseils. Destouches disait ‘la critique est aisée et l’art est difficile », je m’excuse mais moi pas bien comprendre le france et moi pas savoir ce que toi dit. J’espère que c’est bien écrit.Lol
  8. A part critiquer, qu’est-ce que vous faites d’autre ? Si encore vos critiques étaient constructives… mais ce n’est pas le cas !
    C’est dingue de lire de telles inepties !
    Et vous, que faites vous dans la société ? Etes vous engagé quelque part pour une cause quelconque ? Je ne crois pas au vu de ce que vous baragouinez sur votre blog !
    et en plus, c’est très mal écrit ! Si, au moins, vous critiquiez avec élégance…
    Pour qui faites vous donc tout ça ?
    Ne vous fatiguez pas, il y a la parole … et les actes… que les citoyens préfèrent à vos critiques.
    Et comme dirait Destouches : « La critique est aisée et l’art est difficile. C’est là ce qui produit ce peuple de censeurs, et ce qui rétrécit les talents des auteurs. »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.