Mutuelle communale en plein essor

La dernière ville en date à proposer une mutuelle communale, est la commune de Saint-Fons, et pourtant ce n’est pas une des villes les plus importantes du département. Et à Vénissieux, qu’en est-il ?

Depuis quelques années, de plus en plus de mutuelles communales sont mises en place par de petites municipalités et Saint-Fons a décidé de franchir le cap en retenant comme prestataire l’association Mandarine. Cette association est spécialisée dans les mutuelles communales, en fait, comme cela est précisé sur leur site Internet

elle met en concurrence plusieurs prestataires; en élaborant une grille de mutualisation sur trois niveaux (économie, sécurité et confort) et en mutualisant les tarifs par tranche d’âge. Ainsi, l’association Mandarine négocie pour ses adhérents, un tarif groupé beaucoup plus attractif que les contrats de mutuelles personnels tout en s’assurant d’une protection équivalente si ce n’est meilleure. 

Mais ce choix ne semble pas plaire à Michèle Edery (PS) qui a déclaré lors du conseil municipal

Pourquoi ce choix d’une association de Saint-Omer (Pas De Calais), n’y avait-il pas plus près ? (Le Progrès)

Et pourquoi pas ? Il faut faudrait faire rappeler à l’élue PS de l’opposition qu’à l’époque ou la majorité socialiste était aux manettes de la ville, ils ne l’ont, à ma connaissance pas proposée. Ah oui, cela énerve un peu que Mme Nathalie Frier (DVD), maire de cette ville, donne la possibilité aux sainfoinards d’avoir une mutuelle à des prix abordables.

D’ailleurs Nathalie Frier (DVD), a remporté l’élection municipale de 2014, haut la main, et loin devant Christiane Demontès (PS), maire sortante.

Allez on ne va pas se mettre les socialos à dos puisque le gouvernement Valls a fait voter une loi qui précise que l’adhésion à un contrat de groupe est obligatoire pour toutes les entreprises (y compris les TPE) depuis le 1er janvier 2016. Mais pour ceux qui n’ont pas accès à la CMU ou à l’ACS, et qui n’ont pas les moyens de s’offrir une complémentaire santé, les mutuelles communales sont peut-être une solution.

Mais on se demande pourquoi les élus communistes de la ville de Vénissieux, n’ont pas mené une réflexion ou créer un groupe de travail pour étudier la question pour les vénissians. Pour la Laicité, y a une commission, pour l’emploi, y a une Charte, alors ce serait intéressant de se réunir autour d’une table sur le thème d’une mutuelle communale sur Vénissieux.

 

L'info c'est le partage !.

2 Commentaires

  1. Bonjour
    Je vous rappelle que le groupe ensemble pour Venissieux avait placé une mutuelle municipale dans son programme.
    Je vous souhaite une belle année 2017
  2. Pourquoi pas des mutuelles communales qui concernent qui au final?? Les travailleurs etant couverts par le contrat de groupe de leur entreprise (qqfois au minimum) …les gens au rsa par la cmu?? Qq chose m echappe sans doute??
    Ma crainte etant que l on vide toujours un peu plus la sécurité sociale et que l on paye toujours un peu plus cher les mutuelles (c est le cas en 2017 augmentation de 5% des mutuelles) …il faut aller voir le film « la sociale » sur ce grand et magnifique projet de la ss pour tous créé en 1945 par les travailleurs avec les gaullistes (le patronat avait collaboré avec l occupant et faisait profil bas) …le patronat n a de cesse de casser cet outil du respect de l homme en le protegeant dans tous les moments durs de savie: santé handicap vieillesse…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.