Ils ont osé : le PCF vénissian traite « LBK de dégonflé »

Décidément la guerre est déclaré entre les communistes et le conseiller municipal Lotfi Benkhélifa. Il est parfois intéressant d’aller fouiner sur le site du PCF local pour voir comment sont traité les élus de la République. Oh certes devant le public les élus communistes restent polis, discret, courtois mais qu’en est-il à l’extérieur, la preuve sur leur site internet.

On peut notamment y lire un article intitulé « LBK, un « Obama » dégonflé… » Alors pour vous faire une idée de ce qui dit cet article je vous mets le lien pour visiter le site du PCF local → http://pcf.venissieux.org/,

Et ci-dessous l’article parue le 16 avril 2014 sur le site du PCF local et qui bien évidemment n’a pas été signé. L’anonymat est de rigueur !!! Je mets l’article en rouge c’est leur couleur préférée.

La première séance du conseil de communauté du Grand Lyon ce 16 avril a confirmé un point. Mr Ben Khelifa, tête de liste socialiste qui disait vouloir être le « premier » (faisant mine d’oublier que Michèle Picard était elle aussi une enfant des Minguettes !) maire des minguettes de Vénissieux, a comme on le soupçonnait démissionné du Grand Lyon au profit de Bernard Rivalta… un des « éléphants » régional du PS.

Celui qui a fait la campagne en répétant qu’il allait faire tomber la ville aux 80 ans de gestion communiste pour imposer un « arabe noir musulman », celui que des médias aux ordres avaient encensé en le surnommant « l’Obama des Minguettes », celui-là même s’est dégonflé comme une baudruche en servant simplement de marche-pied à un cacique du PS… Qu’a-t-il négocié en retour ? mystère… Mais tant pis pour tous ceux à qui il avait promis du travail au Grand Lyon ou au Sytral…

Les promesses n’engagent que ceux qui les croient.

Gérard Collomb confirme la démission de LBK

 Exit donc Ben Khelifa, c’est Rivalta qui siège 
Messieurs, dames les communistes, on ne peut pas vous féliciter pour cet article qui comme je l’ai déjà écrit, l’auteur n’a pas eu le courage de le signer. Même moi qui suis très critique, je n’ai pas osé aller aussi loin.
Shame On You à nos amis les cocos : désolé je ne sais pas le dire en russe

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.