Election des délégués de quartier 1 commentaire


C’est parti pour les élections des délégués de quartier, et à ce titre nous avons eu droit à un article dans Le Progrès du dimanche 03 décembre où le journaliste a pu interviewer deux adjoints de quartier ; et le troisième il est passé où ? Oui vous avez bien lu, à  Vénissieux nous avons l’honneur d’avoir trois adjoints de quartier. Vous ne les connaissez pas ?

 

Et l’interview de M. Fadly et Mme Amina Ahamada Madi, tous deux adhérents au parti communiste, est tout à fait intéressante. L’article revient sur la baisse du nombre de candidat par rapport à 2014, et les deux adjoints ne répondent pas clairement à la question puisque pour M. Fadly « il y a un nombre suffisant de candidats au regard du nombre de sièges à pourvoir » et pour Mme Madi, « tous ces vénissians sont désireux d’apporter leur contribution à la vie de la cité ». On comprend bien qu’il fallait bien évidemment ne pas dire clairement que la fréquentation des candidatures est en baisse ; surtout lorsque l’on sait que le budget alloué à la démocratie locale s’élève pour 2017 à 5,6 millions d’euros soit 6% du budget alors que celui de la prévention sécurité ne représente que 2,9 millions d’euros soit 3%, alors que les vénissians présents aux assemblées générales ont souvent évoqués des problèmes de sécurité. 

Pour en revenir à cette interview de nos deux adjoints, le journaliste demande s’il n’y a pas une surreprésentation des sympathisants de la municipalité voire du réseau familial des élus, qu’à cela ne tienne, Mme Ahamada Madi a trouvé la parade en déclarant :

rien n’empêche les sympathisants de l’opposition de se présenter. Et si mon fils veut être candidat, je ne vais pas lui dire non, sous prétexte qu’il est mon fils.

Ce qui est frappant, c’est que Mme Ahamada Madi déclare que « face aux incivilités, nous sommes au côté des habitants ». Ah bon, on n’avait pas trop remarqué, faudrait que l’adjointe aux quartiers fasse un peu le pressing auprès de la première magistrate pour lui demandée d’allouer un peu plus d’argent à la prévention sécurité, puisque cela semble être le souci Number One des habitants.

Depuis 30 ans que ces conseils de quartier existent on se demande si la démocratie de proximité est vraiment efficace, vu le nombre de personnes qui s’intéressent de moins en moins à ces réunions, mais la municipalité va certainement nous donner les chiffres de la fréquentation aux Assemblées Générales de quartier et qu’il y aura un satisfecit du côté des élus. 

Si les délégués de quartier sont effectivement élus par les habitants, il faut savoir que les présidents des conseils de quartier sont nommés par la municipalité, alors question démocratie, et comme le dit l’article du Progrès, si ceux-ci ne sont fréquentés que par une « forte majorité de sympathisants de la municipalité et du réseau familial des élus », et bien bonjour la démocratie participative.

Et au fait, qu’en est-il du Conseil Citoyen, personne en parle, et on ne sait pas trop ce qui s’y passe. 

Lieu des différents bureaux de vote

Du 4 au 15 décembre (clôture des bureaux de vote à midi le 15 décembre) :

  • Des bureaux de vote de proximité
    • Hôtel de ville et mairies de quartier Moulin à vent (44 C rue Ernest-Renan) et Venissy (19, av. Jean-Cagne)
    • Maison de quartier Darnaise (45, Bd Lénine)
    • Maison des associations (13, av. Marcel-Paul)
    • Centres sociaux Parilly (27, bis av. Jules-Guesde), Moulin à vent (47, rue du Pr-Roux), Eugénie Cotton (23, rue Georges-Lyvet), Roger Vaillant (5, rue Aristide-Bruant)

Les horaires d’ouverture des bureaux de vote de proximité sont les horaires habituels des lieux dans lesquels ils se tiennent.

  • Des bureaux de vote pour les parents d’élèves (votez lorsque vous venez chercher vos enfants)
    • Bureau périscolaire de l’école Parilly
    • Bureau périscolaire de l’école Jules-Guesde
    • Maternelle de l’école Pasteur
    • Maison de l’enfance de l’école Anatole-France
    • Maison de l’enfance de l’école Louis-Pergaud
    • Maison de l’enfance de l’école Joliot-Curie
    • CLAE de l’école maternelle Clos-Verger

Jeudi 14 décembre, vous pourrez également voter dans les bureaux suivants (clôture des bureaux de vote à 16h30)

  • Foyer Max-Barel (1, rue Max-Barel)
  • Foyer Vaillant-Couturier (32, rue Pierre-Brossolette)
  • Salle Ambroize-Croizat (47, rue Ambroise-Croizat)
  • Salle Ernest-Renan (44 C, rue Ernest-Renan)
  • Salle Jeanne-Labourbe (6, rue Jeanne-Labourbe)
  • Salle Rivat (Maison du peuple, (8, BD Laurent-Gérin)
  • Maison des fêtes et des familles (20, avenue de la Division-Leclerc)
  • Résidence Ludovic-Bonin (15, av. Jean-Cagne)
  • Résidence Henri-Raynaud (4, rue Prosper-Alfaric)

 

L'info c'est le partage !.


Laisser un commentaire

Commentaire sur “Election des délégués de quartier

  • LBK
    Encourager l’exercice d’une citoyenneté renouvelée

    La réussite d’un projet ambitieux pour Vénissieux et l’amélioration du quotidien des Vénissians nécessite d’impliquer l’ensemble des acteurs dans les processus décisionnels. Les habitants doivent en premier lieu pouvoir s’investir dans la vie de leurs quartiers à travers une démocratie participative réelle. La ville doit également travailler en étroite collaboration avec ses partenaires, à commencer par le Grand Lyon, la Métropole de Lyon, pour saisir toutes les opportunités de développement dont elle peut bénéficier. Enfin, il est nécessaire de promouvoir une gestion municipale saine et responsable qui soit au service des Vénissians.

     Renforcer le pouvoir des Conseils de quartier

    – Mettre en place une co-présidence des conseils de quartiers, avec un élu et un habitant, afin de renforcer la place des habitants dans ce processus démocratique

    – Les conseils de quartiers doivent à la fois être des relais d’information et des leviers de propositions

    – Les questions émanant des conseils de quartier (propreté, insécurité, aménagements…) doivent pouvoir remonter et être traitées rapidement et trouver des solutions adaptées

    – Mieux impliquer et associer les habitants dans les projets d’aménagement en généralisant les formations thématiques ou la participation à des visites de terrain avec des professionnels

     Des services publics et des institutions subventionnées cogérés avec les citoyens

    – Entamer une réflexion globale sur les horaires d’ouverture de l’ensemble des services publics pour les adapter au rythme de vie des Vénissians, en lien avec les habitants concernés. La mise en place de nocturnes à la médiathèque est par exemple une piste de réflexion.

    – Améliorer l’accueil du public dans l’ensemble des établissements publics

    – Associer les habitants à la programmation des institutions culturelles subventionnées par la Ville ainsi qu’aux évènements sportifs