Présidentielles : les parrainages de nos élus

La course aux parrainages pour l’élection présidentielle s’est achevée ce vendredi à 18 heures, et avec elle la période de dépôt des candidatures et il est temps de savoir qui sont les candidats retenus et quels (les) élus (es) ont signé le fameux sésame.

Depuis ce samedi 18 mars au matin on connaît la liste officielle des candidats. Et le chiffre est tombé, vous aurez donc le choix entre onze bulletins de vote pour le premier tour qui aura lieu le 22 avril 2017.

La liste officielle des candidats à l’élection présidentielle est arrêtée comme suit* :

  • M. Nicolas DUPONT-AIGNAN
  • Mme Marine LE PEN
  • M. Emmanuel MACRON
  • M. Benoît HAMON
  • Mme Nathalie ARTHAUD
  • M. Philippe POUTOU
  • M. Jacques CHEMINADE
  • M. Jean LASSALLE
  • M. Jean-Luc MÉLENCHON
  • M. François ASSELINEAU
  • M. François FILLON

*L’ordre de la liste est établi par tirage au sort.

Au total, plus de 14 000 élus ont parrainé un candidat. Cela représente 34% des élus habilités à le faire. Le chiffre était de 36% en 2012.

Et les élus(es) vénissians, ont-ils tous donné leur parrainage à un candidat ?

Sans surprise M. Blein (PS), député sortant de la 14 ème circonscription, n’a pas voulu prendre position et n’a pas signé de parrainage alors que le candidat officiel du PS est Benoit HAMON, et l’explication du député sortant, n’a pas convaincu trop de personnes.

M. Roustan, a suivi l’accord du parti EELV et a donné le sien à Benoit Hamon (PS), M. Bourmetit du Parti de Gauche, en toute logique, à Jean Luc Mélenchon et Christophe Girard (Divers Droite) à M. Fillon. Tous trois sont élus à la ville et conseillers métropolitains.

En allant sur le site du Conseil Constitutionnel, j’ai cherché en vain les autres conseillers métropolitains de la ville de Vénissieux qui sont :

Michèle Picard – Yolande Peytavin Pierre-Alain Millet – Marie-Christine Burricand et bien à priori ces élus venissians et métropolitains n’ont pas choisi M. Mélenchon qui est pourtant aussi le candidat du parti communiste français. Mme Picard avait déclaré dans l’émission lyonpremiere qu’elle votera pour lui, et sera son candidat aux forceps.

Mais bon, c’est leur droit de ne pas donner leur parrainage à un candidat, mais c’est comme même bizarre. En fait, les élus communistes vénissians, et Michèle Picard acceptent M. Mélenchon mais elle considère que c’est son candidat aux forceps sans lui donner son parrainage et se comporte un peu comme son opposant Yves Blein (PS) qui ne soutient pas ouvertement le candidat socialiste et qui ne lui a d’ailleurs pas donné son parrainage. 

Décidément, la politique, c’est bizarroïde   :D  

 

L'info c'est le partage !.

7 Commentaires

  1. « Ce commentaire a été censuré, car il est contraire à notre politique. »
  2. Ce qu’il voulait dire, visiteur d’un jour, visiteur toujours, c’est que vos « humeurs » ne font qu’ajouter à l’immobilisme latent et bien français,voulez-vous, qui minent le débat mais révèlent finalement, ce besoin impérieux de râler tout le temps et sans raison.

    Sauf à vous demander d’être un peu moins ronchon,mettez un peu de joie dans vos propos, vous risqueriez d’enchanter le débat.

  3. cher Ridfa,

    c’est drôle cette idée selon laquelle il serait interdit de critiquer les villes pauvres si on n’y habite pas… Il y a un petit côté “la France aux français” ou “les sardines à l’huile”, une sorte de communautarisme communal tellement XIX° siècle…

    C’est drôle aussi cette idée de comparer les élus aux infirmiers, aux médecins ou aux poissonniers… Ce n’est pourtant pas pareil. Tout le monde peut décider d’être élu pour participer à la décision publique, tout le monde ne peut pas décider d’être charcutier ou pilote de ligne… vous sentez la différence ?

    ps : je n’ai pas de jacuzzi


  4. Je suis de tout cœur avec toi,
    Vraiment les citoyens qui donnent leurs avis m énervent au plus haut point, si ils sont pas content, ils sont candidat ou ils la ferment.
    C est comme les erreurs médical, les plaintes des patients m énervent ils n avaient qu a devenir médecin
    J attend avec impatience la future connerie que tu vas ecrire vissé dans ton jacuzzi avec vue sur les monts du lyonnais
    Puis vociférant sur les pauvres de l est lyonnais qui malgré tout, te permette de meubler tes conversations avec la bourgeoisie paresseuse
  5. Hé, Cdz, au lieu d’appeler aux lendemains qui chantent bien assise sur votre canapé, que ne vous présentez pas aux élections ? hein ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.