Rythmes scolaires : L’entêtement de Mme PICARD

Très forte mobilisation des parents d’élèves scolarisés à Vénissieux, ainsi que des représentants de syndicats des enseignants en cette fin de matinée devant le parvis de la mairie de Vénissieux pour manifester leur colère . « Pas de décisions sans négociations ! » scandaient plus de 200 personnes, pour certains accompagnés de leurs enfants. D’autres slogans tels que « Picard au placard ! » « Picard démission » ont pu être entendusA 12:10, la manifestation prend un tournant plus soutenue, voir musclée puisque 2 représentants de syndicats des enseignants ont été priés de monter à l’étage des secrétariats de Mme le maire pour qu’ils redescendent finalement encore plus énervés puisqu’on leur a clairement indiqués que personne ne sera reçu ! 

En tout cas la mobilisation a bien été suivie puisque selon les chiffres publiés sur le site Le Progrès, on peut dire que les parents ont décidé de ne pas mettre leur enfant en classe :

A l’école du Centre, seuls 57 enfants ont été recensés par le directeur sur les 319 de l’élémentaire (84 % d’absents). Les parents ont finalement quitté les lieux vers 9 h, sous le regards de policiers municipaux venus s’assurer du respect des règles Vigipirate. Dans les autres écoles, l’absentéisme des enfants est élevé : 80 % à Langevin, 90 % à Saint-Exupéry, jusqu’à 98 % à Anatole-France.

L’excuse du plan Vigipirate pour faire intervenir les policiers me laisse perplexe, car il suffit de se rendre devant l’école Charles Perrault pour voir le nombre de véhicules garées devant le groupe scolaire

De nombreux parents excédés ont tentés de rentrer de force, ils ont rapidement été stoppés par le dispositif policier dépêché sur place et renforcé par une équipe de police  nationale. D’ailleurs on se demande pourquoi avoir fait appel à la police nationale devant des mères de familles qui voulaient tout simplement rencontré la première magistrate. Mais, à priori, Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux, a préféré rester dans son bureau. 

Le silence assourdissant de Mme le maire, enfermée dans sa tour d’ivoire ne fait qu’accroître la colère des vénissians qui ne comprennent pas qu’aucun effort de communication et de compréhension ne soit fait par l’équipe municipale. 

Les seuls élus à être descendus parler avec les manifestants étaient M. Benkhalifa (PS) et M.Girard (Divers droite)

Comble de l’ironie, pendant la manifestation, un livreur a livré des toasts pour, il me semble, un cocktail .Les manifestants abasourdis ont bloqués le livreur l’entrée principale et celui-ci a pris une autre porte pour pouvoir livrer ses petits fours. 

Nombreux parents d’élèves se sont donnés rendez-vous ce soir à 18:00 au cinéma Gérard Philppe pour donner de la voix puisque Mme Picard était présente au festival Essenti’[elles] avec pour invitée spéciale Mme Memouna HINTERMANN-AFFEJEE Et quelle surprise de voir trois fourgons de la police nationale devant le cinéma devant une dizaine de mamans, toutes étonnées de voir autant de force de police e sont donc les forces de police qui ont fait face à 10 mères de famille présentes sur place puisque Mme Picard, n’a pas daigné non plus venir discuter. Ils ont trouvé en face d’eux le directeur des services, qui a essayé en vain de donner quelques explications, et n’a pas voulu me répondre, prétextant, ne pas savoir qui je suis.

De nombreuses vidéos circulent déjà sur les réseaux sociaux et témoignent de cette situation extrêmement tendue.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voici quelques vidéos publiés sur les réseaux sociaux

L'info c'est le partage !.

1 Commentaire

  1. Merci de faire le travail des médias qui essaient de minimiser cette situation tragique et absence d écoute, l autoritarisme de Michèle Picard et ses adjoints
    LBK

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.