Six milliards pour les quartiers

Ce sont ainsi 5 milliards d’euros de l’Anru, avec le concours d’Action Logement, générant plus de 20 milliards d’euros d’investissement, qui vont permettre de transformer les conditions de vie des habitants vivant dans les quartiers NPNRU. Sur la totalité du territoire 200 quartiers du NPNRU sont concernés.

Selon Expressions

14 sites ont été retenus : six d’intérêt régional, et huit d’intérêt national parmi lesquels le secteur « Vénissieux Minguettes / Saint-Fons Clochettes ».

Cette enveloppe va permettre, la démolition de la grande barre de Monmousseau (198 logements), de la Tour 36 de la Darnaise mais aussi permettre la réhabilitation des 200 logements du quartier Edouard Herriot et 220 logements du Couloud. Et le Monery ?

En fait les habitants ne savent pas trop encore, en quoi consiste ces réhabilitations. Les quartiers concernés ont hâte de savoir ce qu’il va en sortir. Pour l’instant aucune réunion n’a été organisée pour les locataires de la Résidence Le Couloud géré par le bailleur Sacoviv.

Mais cet investissement aura t-il un impact sur l’emploi, selon le document officiel du gouvernement, la réponse est oui !!! Moi je demande à voir !!!

Sur la base d’un montant global d’investissements de près de 20 milliards d’euros, le NPNRU devrait générer près de 240 000 emplois dans la filière du bâtiment et des travaux publics et 300 000 emplois au total dans l’économie. La nouvelle Charte nationale d’insertion établie par la loi du 21 février 2014 sera présentée au premier Conseil d’administration de l’Anru de 2015

NPRU : les chiffres

  • 200 QUARTIERS D’INTÉRÊT NATIONAL présentant les dysfonctionnements urbains les plus importants, en métropole et Outre-mer, parmi les 1 500 quartiers prioritaires politique de la Ville.
  • 2 MILLIONS D’HABITANTS concernés dans les 200 quartiers d’intérêt national.
  • 5 MILLIARDS D’EUROS DE L’ANRU avec le concours d’Action Logement
    • 4 milliards d’euros dédiés aux 200 quartiers d’intérêt national
    • 850 millions d’euros dédiés aux 200 quartiers d’intérêt régional, dont les 50 quartiers signalé
    • 150 millions d’euros affectés aux protocoles de préfiguration sur la période 2015 – 2019 pour des études préalables à l’engagement des projets de renouvellement urbain, sur toutes les villes qui ont au moins un quartier NPNRU
  • 20 MILLIARDS D’EUROS d’investissements générés au global. • JUSQU’EN JUIN 2015 : signature des contrats de ville.
  • 240 000 EMPLOIS MOBILISÉS dans la filière du bâtiment et des travaux publics,
    • dont 150 000 emplois directs sur les différentes opérations contractualisées avec l’Anru.

Au delà de tout cet argent, peut-on dire qu’il y a un vraiment changement ? Du côté du renouvellement urbain, certainement, mais cela suffit-il. Autant d’argent, pour le béton, est-ce vraiment une avancée car ce que l’on constate vraiment dans les quartiers, c’est surtout 

  • Un taux de chômage élevé
  • Une augmentation des incivilités
  • Un taux d’échec scolaire élevé
  • Une dégradation des conditions de vie
  • Un taux de pauvreté élevé
  • Prix moyen du panier en baisse, tous les commerçants vous le diront
  • etc etc

Faudrait que le gouvernement qui reprendra les rênes du pouvoir s’attache a investir beaucoup plus sur l’humain que sur le renouvellement urbain

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.