Un peu d’humour avec Ridfa69

Avec une semaine assez sérieuse et des rebondissements à tout va, il était temps pour « Ridfa69 » de revenir avec un peu d’humour légèrement corrosif.

Ce texte est une oeuvre de pure fiction. Par conséquent toute ressemblance avec des situations réelles ou avec des personnes existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite.

Le cégétiste

Un ami me contacta pour me donner des nouvelles d’un petit du plateau qui aurait mal tourné, il savait que ça allait me toucher connaissant parfaitement la famille.

La maman est  une amie de ma mère, elle s’est toujours tuée à la tâche pour ses gamins ne comptant pas ses heures et les sacrifices, le père un brave homme un peu renfermé sur lui avec une seul passion connu le PMU, on le croise encore aujourd’hui pariant continuellement sur le 15 le 6, le 4 et 3 la date de naissances de Johnny Hallyday

Ça n a jamais payé, mais c’est pas le seul qui fait ça et si ils arrivent dans l’ordre ça rapporte rien, trop nombreux sur ses numéros, je sais pas pourquoi c’est pas la date de naissance d’un poète d’un intellectuelle plutôt qu’un évadé fiscal alcoolique ?

J’ai changé le prénom du petit pour ne pas lui porter encore plus préjudice et pour ne pas gêner plus la famille qui a bien honte.

Donc je l’appellerais « serge » Serge dont je n’avais plus de nouvelle depuis bientôt 5, 6 ans, a grandi deux allées plus bas de ma rue Martyrs de la Résistance

Après avoir échoué lamentablement lors de ses études, il a grâce aux réseaux turfistes et alcoolisées de son père et une carte au parti communiste, il a intégré les espaces vert de la mairie de Vénissieux.

C’est vrai que lorsque il était jeune, je le voyais souvent avec des tâches d’herbes sur les habits, CQFD ca lui donnait quand même un avantage certain sur les BEP horticole et autres filières qualifiantes.

Pour être bien vue et monter rapidement en grade, il se tuait à la tâche, il lui arrivait de travailler jusqu’à trois heures par jour entre ses pauses.

Mais il remarqua assez vite que le travail n’était pas reconnu dans cette ville, son coté collaborateur le poussé à faire plus afin d’être apprécié par le bureau politique communiste de la DRH et c’est la que cette belle histoire est rentré dans le glauque, le dégueulasse, voir dans l’ignoble.

Un matin de déprime, sans qu’aucun signe avant-coureur, comme le port de la barbe, ou l’achat répéter des cigarillos, aurait pu le laisser présager.

Oui comme vous l’avez hélas deviné, il était devenu cégétiste, sans coup frire il s’était inscrit aux syndicat de la CGT de la mairie de venissieux.

J’en ai parlé autour de moi, l’incompréhension et la honte prédominée, il serait devenu vendeur de crack, trafiquant d’organes voir pyromane, y’aurait toujours eu une main tendu pour l’extraire de ses problèmes, un prêtre pour l’écouter, un imam pour lui pardonner, un rabbin pour le guider .

Mais là c’est allez trop loin, je l’imagine en train de coller les affiches pour les élections municipales pour le clan communiste, chanter aux vœux du PC l’internationale avec son foulard rouge autour du cou le poing levé.

Et je vous jure que je suis pas sensible mais j avoue en avoir pleurer, ses parents ne lui parle plus, on lui crache à la figure dans la rue.

Serge est devenu cégétiste

L'info c'est le partage !.

3 Commentaires

  1. Des Serge malheureusement y en a beaucoup à venissieux ! Mais s ils veulent S en sortir on les aidera ! Merci Ridfa 69 ton histoire est très touchante !
  2. Triste…., il n’est pas le seul malheureusement. Ha les anciens des secondes zone c’est juste TRISTE, venez donc voir comment c’est difficile de vivre avec une étiquette gravé MINGUETTE !!! Surtout pour les 18-25 ans.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.