Un radar feu rouge aux Minguettes 5 commentaires


Mais qu’est-ce donc ce grand poteau gris à hauteur du feu rouge situé sur l’avenue des Martyrs de la Résistance à Vénissieux. Cela faisait plusieurs jours que des agents effectués des travaux, et aujourd’hui on se rend compte que c’est un radar feu rouge.

Selon le site en ligne du Progrès

Un radar de feu a été implanté cette semaine aux Minguettes (Vénissieux), rue des Martyrs-de-la-Résistance, au croisement avec les avenues Cagne et Cachin. La zone est jugée « accidentogène » par les services de l’État, d’autant que les voies du T4 passent juste devant le carrefour. L’appareil en question a été recyclé : il s’agit du radar qui était jusqu’alors positionné cours Lafayette. En raison du réaménagement de cet axe, et de la suppression de voies de circulation, la préfecture a jugé plus utile de lui trouver une nouvelle affectation.

De là à dire, que cette zone est accidentogène, heu, pas plus qu’une autre. En tout cas à partir de maintenant il faudra ne pas oublier de freiner dès le feu orange car en cas de dépassement du feu rouge vous serez verbalisé?

L'info c'est le partage !.


Laisser un commentaire

5 commentaires sur “Un radar feu rouge aux Minguettes

  • Rachid Zani
    « On croit souvent en effet, avec une légèreté criminelle, que politiser les masses c’est épisodiquement leur tenir un grand discours politique. On pense qu’il suffit au leader ou à un dirigeant de parler sur un ton doctoral des grandes choses de l’actualité pour être quitte avec cet impérieux devoir de politisation des masses. Or, politiser c’est ouvrir l’esprit, c’est éveiller l’esprit, mettre au monde l’esprit. C’est, comme le disait Césaire, « inventer des âmes ».

    Politiser les masses ce n’est pas, ce ne peut pas être faire un discours politique. C’est s’acharner avec rage à faire comprendre aux masses que tout dépend d’elles, que si nous stagnons c’est de leur faute et que si nous avançons, c’est aussi de leur faute, qu’il n’y a pas de démiurge, qu’il n’y a pas d’homme illustre et responsable de tout, mais que le démiurge c’est le peuple et que les mains magiciennes ne sont en définitive que les mains du peuple.

    Politiser les masses, c’est rendre la nation globale présente à chaque citoyen. C’est faire de l’expérience de la nation l’expérience de chaque citoyen. » Les damnés de la terre. Frantz Fanon

    La politisation des masses se fera et à nouveau, quand son esprit aura délié ses liens qui le maintiennent sous le joug des partis et sous la domination d’une tutelle étouffante.

  • Rachid Zani
    C’est qu’il en faut de la discipline pour être civique; alors c’est par le fric qu’on punit ceux qui grillent les feux et qui mettent en péril la sécurité sur la voie publique.
    J’ai là un extrait du livre de Frantz Fanon « Les damnés de la terre » , que je recommande vivement. C’est l’histoire revisitée en voilà le lien: on prend les mêmes et on recommence:

    « Cependant, il existe à l’intérieur du nouveau régime une inégalité dans l’enrichissement et dans l’accaparement. Certains mangent à plusieurs râteliers et se révèlent de brillants spécialistes de l’opportunisme. Les passe-droits se multiplient, la corruption triomphe, les mœurs se dégradent. Les corbeaux sont aujourd’hui trop nombreux et trop voraces eu égard à la maigreur du butin national. Le parti, véritable instrument du pouvoir entre les mains de la bourgeoise, renforce l’appareil d’État et précise l’encadrement du peuple, son immobilisation. Le parti aide le pouvoir à tenir le peuple. C’est, de plus en plus, un instrument de coercition et nettement antidémocratique. Le parti est objectivement, et quelquefois subjectivement, le complice de la bourgeoisie mercantile. De même que la bourgeoisie nationale escamote sa phase de construction pour se jeter dans la jouissance, pareillement, sur le plan institutionnel, elle saute la phase parlementaire et choisit une dictature de type national-socialiste. Nous savons aujourd’hui que ce fascisme à la petite semaine, qui a triomphé pendant un demi-siècle en Amérique latine, est le résultat dialectique de l’État semi-colonial de la période d’indépendance. .. »

    J’ai cité Fanon, comme j’aurais pu le faire avec Bruce Clarke https://www.expressions-venissieux.fr/2015-07-02-faire-mur-bruce-clarke/

    « Bruce évoque aussi Lise London, une résistante qui vécut à Vénissieux et fut l’épouse d’Artur London, l’auteur de « L’aveu ». Et Frantz Fanon, psychiatre martiniquais qui fit ses études à Lyon, œuvra au côté du FLN pour l’indépendance de l’Algérie et au-delà pour la décolonisation. »

  • Rachid Zani
    C’est un impôt indirect ou caché qui requiert de faire un effort encore quand il faut donner toujours plus d’argent à satisfaire les puissants. Argent collecté qui servira la collectivité nous dit-on, mais qui sert uniquement l’Etat, l’Etat dans ses menus dépenses et ses frasques inutiles. C’est vraiment pénible et à vous dégoûter de bosser parce que la semaine durant vous faites l’objet de contraventions à répétition. Je comprends bien qu’il faille au pouvoir de conserver son autorité mais son train de vie coûte horriblement cher et c’est autrement sans compter sur ce qu’il en fera de ces ors qui lui ont été confiés et des scandales, encore récemment, qui ont suivi.

    En attendant force reste à la loi, gare aux contrevenants!

  • MCPP
    On devrait mettre des radars à tous les feux car il faut voir le nombre d’inconscients qui font les kakous en grillant les feux pour ces gens tolérance ( 0 ) par contre j’ai remarqué aussi pas mal de mamans qui traversent les passages piétons avec des poussettes aux feux rouge ca aussi c’est de l’inconscience .
  • Lamia
    Une solution : ne pas griller le feu je ne vois pas ou est le problème les jeunes roulent dangereusement et font du rodéo et manquent de renverser nos enfants et nos aînés ca devrait être à tous les feux qu’on devrait les placer.

    Que ca flash au feu orange j’admets que c’est exagéré mais combien de fois avons nous vu des gens nous couper la route en grillant les feux j’ai du dernièrement freiner brutalement avec un nourrisson de 2 semaine a l’arriere alors longue vie aux radars!
    Une maman en colère 10 ans de permis plus de 200000 bornes et pas une seule amende