Une amende de 200 euros pour les fumeurs de cannabis

L’idée vantée par le gouvernement pour lutter contre la consommation et le trafic avait été expérimentée à Rennes, Reims, Créteil et mi-juillet à Lille et Marseille, mais à partir du 1er septembre, elle est généralisée sur tout le territoire. En théorie cela devrait concerner toutes les drogues, mais ce sont plutôt les fumeurs de cannabis qui seront visés par cette nouvelle mesure répressive. Pourtant en terme de répression, une loi datant de 1970 précise que sera « punit d’un an d’emprisonnement et de 3 750 euros d’amende les usagers de drogues « douces » et « dures », mais elle n’est pas souvent appliquée et un simple à la loi est signifiée, certainement pour ne pas engorger un peu plus les prisons.

Bonne ou mauvaise idée, les politiques se chamaillent pour savoir s’il faut passer par une procédure d’amende ou par la dépénalisation du cannabis comme Béchir Saket, cofondateur de l’association L630, en faveur d’une dépénalisation qui pense que c’est une condamnation sur le trottoir, qui va renforcer les contrôles au faciès. (RTL).

L’amende forfaitaires est de 200 euros pour consommation de stupéfiants et sera minorée à 150 euros si le paiement est effectué sous 45 jours et majorée à 450 euros si cette limite n’est pas respectée. Seuls les consommateurs majeurs sont concernés et cette amende sera inscrite au casier judiciaire.

 

 

 

 

 

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.