Silvio Rofi : « réélection très délicate et même illégitime de Michèle Picard »

La droite se réveille, non pas du côté des conseillers municipaux du groupe de Christophe Girard, qui semble être aux abonnés absents depuis sa cuisante défaite aux élections municipales de juin 2020, mais par la voix d’un simple opposant à la macronie et à la politique menée par la majorité communiste de Vénissieux, et de leurs alliés écologistes et de quelques socialistes, qui avaient disparu du paysage politique vénissian depuis de nombreuses et qui par enchantement sont réapparus pour obtenir des postes d’adjoints et de conseillers municipaaux.

Silvio Rofi, Délégué adjoint de la 14ème circonscription du Rhône pour Debout la France/Venissieux fait son entrée politique avec un communiqué de presse qui ne mâche pas ses mots envers la politique menée par la gouvernement actuel. Mais laissons cette querelle politicienne nationale à M. Dupont Aignant, Président de ce mouvement, qui ne pèse pas grand chose en terme de nombre d’électeurs et d’adhérents sur Vénissieux.

Sur le plan local, le délégué adjoint de la 14ème circonscription du Rhône pour Debout la France, juge que la victoire de Mme Picard (PCF) est illégitime et que la forte abstention serait liée à un rejet de la politique de Michele Picard et de son équipe :

« 2020 aura donc été témoin de la réélection très délicate et même illégitime de Michèle Picard, preuve qu’une majorité de Vénissians rejettent fortement la politique menée depuis de trop nombreuses années sur notre commune, politique qui en plus d’entretenir la misère se refuse à traiter les problématiques réelles de notre commune (insécurité, bétonnage, absence de dynamique commerciale, démocratie participative sélective, fiscalité bien trop lourde et absence manifeste de projets). »

Ce communiqué dénonce aussi l’échec cuisant du rassemblement de la droite conduit par Christophe Girard lors des élections législatives de juin 2020 et qu’il serait temps de faire un bilan sur les erreurs commises « Ces élections municipales et il faut l’avouer ont été un échec cuisant pour notre rassemblement de droite conduit par Christophe Girard… »

Pour Silvio Rofi, « 2026 ne peut être la sœur jumelle de 2020 » et que la droite doit se reconstruire.

Reconstruire, mais avec qui, that’s the question !!!

 

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.