Yves Blein ne fera pas campagne pour Hamon

Yves Blein, a déclaré sur Lyon Capitale qu’il ne soutiendrait pas Hamon mais il semble avoir oublié que Benoît Hamon a été le vainqueur des primaires citoyennes de la gauche.

Cette victoire est-elle une surprise, oh que non, puisque les voix de Montebourg se sont reportées sur Hamon, ce qui signifie qu’une grande majorité des électeurs ont rejetés la politique gouvernementale.

M. Blein n’avait pas caché son soutien total à Manuel Valls, alors qu’il était l’organisateur des primaires dans le département du Rhône et qu’il n’a pas respecté son devoir de neutralité. Manuel Valls représente l’aile droite de la gauche, et le député de la 14ème circonscription a d’ailleurs voté toutes les lois présentées par le gouvernement.

Alors que l’ex premier ministre enjoint ses soutiens à rester « ensemble » et à ne pas aller « ailleurs », que décidera le député du Rhône. 

À ce jour il ne dit pas clairement s’il rejoindra le camps des Macronistes comme l’ont fait un certain nombre de députes socialistes et le sénateur Collomb, mais la règle aurait été de dire tout le monde derrière Hamon, que nenni. De plus il fait partie des signataires qui ont menacé de ne pas prendre part à la campagne présidentielle de Benoit Hamon car :

pour les réformateurs du PS, le projet présenté par Benoit Hamon n’est pas représentatif de tous les courants présents au sein du Parti de gauche. « Nous revendiquons haut et fort un droit de retrait de la campagne présidentielle car les conditions de notre soutien à la candidature de Benoît Hamon ne sont pas réunies », ont écrit les représentants des Réformateurs du PS Christophe Caresche et Gilles Savary dans une tribune publiée dans Le Monde. 

Liste des signataires: Dominique Baert (Nord), Yves Blein (Rhône), Alain Calmette (Cantal), Christophe Caresche (Paris), Jean-Pierre Caffet (sénateur de Paris), Françoise Dumas (Gard), Sophie Errante (Loire-Atlantique), Alain Fauré (Ariège), Jean-Louis Gagnaire (Loire), Marc Goua (Maine-et-Loire), Michel Issindou (Isère), Bernadette Laclais (Savoie), François Loncle (Eure), Gilles Savary (Gironde), Odile Saugues (Puy-de-Dôme), Patrick Vignal (Hérault), René Dosière (Aisne). (LyonMag)

Il se passe vraiment de drôle de choses, à gauche, comme à droite. Mais restons chez les socialistes puisque maintenant les soi disants reformateurs sont devenus des opposants au sein même du PS.

Mais que dire de la phrase de M. Blein qui déclare sur LyonCapitale

Les électeurs ont exprimé leur mécontentement, mais je ne suis pas obligé de m’en satisfaire.

M. Chevènement, avait déclaré :

« Un ministre, ça démissionne ou ça ferme sa gueule »

Peut-être que les députés socialistes qui ne veulent pas faire campagne pour Hamon devrait songer, à démissionner ?

L'info c'est le partage !.

4 Commentaires

  1. Merci @mireille de souligner les difficultés qui sont les miennes de soutenir un programme qui ne correspond ni à mes convictions, ni à mon engagement depuis 5 ans !

    @Jocelyne et @Chrisine, être de gauche pour moi, ce n’est pas faire des promesses que l’on sait ne pas pouvoir tenir. C’est même tout l’inverse. Mais être responsable en période de campagne électorale est une qualité de plus en plus rare…

  2. Bonjour. M. Blein est honnête comment pourrait il soutenir le programme d’Hamon ,alors qu’il soutenait celui de Valls .Les 2 programmes sont aux antipodes l’un de l’autre .

  3. Je pensais naïvement que les primaires avaient pour but de faire choisir le candidat par les citoyens de gauche pour qu ensuite tout le monde se range derrière. Et v’la que l organisateur du Rhône de ces primaires affirme quelques jours seulement après le résultat du scrutin qu il ne soutiendra pas le vainqueur. C est vraiment une tradition chez le PS de trahir son électorat. Quel bel exemple de démocratie: choississez mon candidat ou alors je n accepterai pas celui que vous choissirez. Bravo! Mr Blein n a tellement plus rien de gauche dans ses idées et ses convictions qu il fait le constat lui même qu il ne peut même plus à faire semblant en soutenant Hamon. Les choses sont claires les sociaux démocrates sont biens de droite. Peut être un soutien à Macron pour bientôt?

  4. MBlein est un social liberal…il s est droitise avec une grande partie du ps….le ps est devenu un parti social liberal s eloignant ainsi du peuple…il va soutenir Macron!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.